Trivela

Le foot portugais

Les recrues portugaises et le renouveau de Monaco

Après un mercato estival complètement raté et une accumulation de blessures en début de saison, l'AS Monaco s'est très vite retrouvé relégable, et en grand danger pour préserver sa place en Ligue 1. Aujourd'hui, tout va beaucoup mieux pour l'ASM qui retrouve une spirale positive et qui reste sur 6 matchs sans défaite. Un changement d’entraîneur, un recrutement XXL et un style de jeu retrouvé ... voici les clés du renouveau monégasque.

Après un mercato estival complètement raté et une accumulation de blessures en début de saison, l’AS Monaco s’est très vite retrouvé relégable, et en grand danger pour préserver sa place en Ligue 1. Aujourd’hui, tout va beaucoup mieux pour l’ASM qui retrouve une spirale positive et qui reste sur 6 matchs sans défaite.
Un changement d’entraîneur, un recrutement XXL et un style de jeu retrouvé … voici les clés du renouveau monégasque.

Un début de saison catastrophique

En ce début de saison 2018/2019, les dirigeants monégasques ont payé les frais de la nouvelle politique du club. En effet, les ventes d’éléments clés de l’AS Monaco au fil des années ont peu à peu affaibli l’équipe (Bakayoko, Mendy, Bernardo Silva ou Mbappé en 2017, puis Lemar, Fabinho et Moutinho en 2018.).

De plus, les monégasques n’ont pas été épargnés par les blessures et ont dû composer sans des joueurs cadres comme Rony Lopes, Subasic, Golovin ou Jovetic pendant de longs mois.

Ces différents facteurs ont eu raison des résultats de Monaco qui a pris une place de relégable pendant une grande partie de la saison, et qui a subi plusieurs déroutes au niveau continental en finissant dernier de sa poule en Ligue des Champions, avec notamment une défaite 0-4 contre le Club Bruges.

Les dirigeants ont d’abord tenté de résoudre les problèmes existants en licenciant l’entraîneur Leonardo Jardim début octobre, pour donner le poste à l’ancien international français Thierry Henry. Le manque d’expérience en tant qu’entraîneur du meilleur buteur de l’histoire de l’Equipe de France n’a pas permis à Monaco de relever la tête et les dirigeants monégasques ont décidé, à la fin du mois de janvier, de refaire confiance à Leonardo Jardim.

Depuis, tout a changé à Monaco. Le club de la Principauté n’est plus relégable et reste sur six matchs sans défaite en championnat.

Un mercato hivernal qui change la donne

L’effectif Monaco a complètement changé de visage lors du dernier mercato hivernal. Le club a d’abord décidé de se séparer d’un certain nombre de joueurs, souvent inutilisés, partis en prêt : Barreca à Newcastle, Badiashile à Rennes, Grandsir à Strasbourg ou encore Pelé au Nottingham Forest. A l’inverse, les monégasques ont enregistré les arrivées des expérimentés Cesc Fabregas et Naldo, mais surtout du jeune ailier Gelson Martins prêté pour six mois par l’Atlético Madrid. Adrien Silva est quant à lui arrivé en provenance de Leicester, en échange de Youri Tielemans. Si on ajoute les retour de blessure de cadres comme Rony Lopes ou Subasic, on obtient un onze de départ presque entièrement renouvelé en l’espace d’un mois.

Equipe-type de Monaco avant le mercato hivernal :
Benaglio, Sidibé – Glik – Jemerson – Henrichs, Ait Bennasser ou Aholou – Tielemans – Golovin, Diop – Falcao – Chadli

Equipe-type de Monaco après le mercato hivernal :
Subasic, Sidibé – Glik – BadiashileBallo Touré, AdrienFabregas, Gelson – Golovin – Rony Lopes – Falcao

Gelson Martins, la révélation

Le jeune ailier portugais Gelson Martins est arrivé chez les rouges et blancs cet hiver en provenance de l’Atletico Madrid, où il ne parvenait pas à s’imposer depuis le début de l’année ( aucun match titulaire en Liga ). Prêté pour la fin de la saison 2018-2019, Gelson a connu des débuts très prometteurs avec Monaco.

Sa vitesse et sa capacité à éliminer sont des immenses atouts pour le système de l’ASM en phase offensive. Souvent considéré comme un bon joker capable d’apporter de la vitesse et de la percussion en fin de rencontre, le natif du Cap-Vert semble avoir énormément progressé sur sa régularité.

Les débuts de Gelson Martins à Monaco

Les statistiques parlent pour lui : sur ses 6 premiers matchs joués, il a marqué 3 buts et délivré 3 passes décisives, ce qui en fait le joueur le plus décisif de l’ASM depuis la reprise en fonction de Leonardo Jardim, et le nouveau chouchou des supporters monégasques.

Pour son premier mois en principauté, l’ailier portugais a été nommé parmi les trois meilleurs joueurs de Ligue 1 pour le mois de février.

D’autres portugais sont liés au succès monégasque

Si il est certain que Gelson Martins est l’un des éléments forts du renouveau monégasque, ses compatriotes au sein de l’ASM contribuent également aux bons résultats du club.

Tout d’abord, le tacticien portugais Leonardo Jardim a renoué avec les succès depuis son retour sur le Rocher, tout en restant invaincu en championnat depuis le 26 janvier ( 3 victoires et 3 nuls). Si les résultats sont là, le jeu monégasque a lui aussi évolué.

Pour la première fois cette saison, Monaco maîtrise ses matchs et domine ses adversaires. Les monégasques aiment désormais prendre le contrôle du jeu et retrouvent un jeu plaisant à regarder, qui allie attaques rapides et phases de possessions. Ainsi, les monégasques ont atteint 64% de possession de balle lors d’un déplacement à Angers début mars, ce qui était inimaginable deux mois auparavant.

Le but de Golovin contre Toulouse, un modèle d’attaque rapide.

Ce changement dans l’utilisation du ballon est en partie due au recrutement de l’international portugais Adrien Silva, arrivé en provenance de Leicester. L’ancien joueur du Sporting forme une paire technique, intelligente et complémentaire avec l’espagnol Cesc Fabregas. Les deux néo-monégasques forment à la fois un réel verrou défensif, mais aussi un duo doté d’une excellente vision du jeu et d’une qualité de passe particulièrement intéressante. L’international portugais né à Angoulême régule le jeu monégasque et permet à son équipe de retrouver la stabilité et l’équilibre qu’elle avait perdu depuis les récents départs de Moutinho et de Fabinho.

Enfin, en attaque, le retour de blessure de Rony Lopes est l’un des atouts offensifs majeurs de l’AS Monaco. Celui qui avait réalisé une saison 2017-2018 exceptionnelle avec 16 buts en Ligue 1 revient en grande forme avec déjà 3 buts marqués depuis début février.

Le but de Rony Lopes face à l’Olympique Lyonnais le 24 février

A quoi faut-il s’attendre pour le mercato d’été ?

Etant donné le succès des recrues hivernales portugaises à Monaco, on peut imaginer que l’ASM va essayer de poursuivre sur cette voie afin de retrouver les premières places de la Ligue 1 dés la saison prochaine.

Peu désiré à l’Atletico et très aimé par les supporters monégasques, Gelson pourrait être la grosse recrue du mercato hivernal en Principauté. Pour le moment, le prêt du joueur ne contient aucune option d’achat mais on peut imaginer qu’une offre d’une trentaine de millions d’euros de la part de l’AS Monaco suffirait pour obtenir l’international portugais.

D’autres jeunes portugais comme Renato Sanches ou André Silva ont également été évoqués en Principauté lors des derniers mercato. Ces deux jeunes internationaux, en difficulté dans leurs clubs respectifs, sont d’ailleurs représentés par Jorge Mendes, agent de joueurs très proche de l’AS Monaco depuis le rachat du club en 2011 …

Amaury Gonçalves