Trivela

Le foot portugais

Seleção – Danilo « Nous avons notre destin entre nos mains … »

A deux jours du match contre la Serbie en qualifications pour l'Euro 2020, Danilo était en conférence de presse pour parler de la situation de la Seleção.

Le milieu de terrain du FC Porto est revenu sur la situation actuelle du Portugal dans ces éliminatoires et sur l’importance des deux matchs à venir.

Après deux matchs nuls lors des deux premiers matchs, quelle est la marge d’erreur du Portugal ? : « La marge d’erreur a un peu diminué, mais la pression ne me semble pas plus grande. En tant que joueurs de haut niveau, nous sommes toujours soumis à cette pression. Cela augmente nos responsabilités, mais pas la pression elle-même. »

Tu préfères évoluer en 4-4-2 ou en 4-3-3 ? : « Ce sont des systèmes sur lesquels nous travaillons depuis l’arrivée de Fernando Santos. Qu’il s’agisse du 4-4-2 ou du 4-3-3, nous sommes bien habitués. Pour moi, il n’y a pas beaucoup de différences, je suis à l’aise dans ces deux systèmes. »

Penses-tu à marquer des buts ? : « J’espère surtout gagner. Marquer n’est pas si important. Si cela se produit, je suis heureux, mais il est important de penser à gagner. Nous devons nous concentrer sur cela. »

Avez-vous un regard différent sur l’Euro, en tant que champions en titre ? « Je ne pense pas. Nous penserons toujours à remporter la compétition, mais nous ne changerons pas notre philosophie de jeu. Certaines choses vont changer, mais ces choses-là ne dépendent pas de moi. »

Quelle est l’importance des matchs contre la Serbie et la Lituanie ? « Je ne dis pas qu’ils sont décisifs, mais ils sont très importants pour notre parcours. Nous avons notre destin entre nos mains et si nous gagnons tous les matchs, nous serons premiers. »

Quel regard portes-tu sur le match aller contre la Serbie, à domicile ? (1-1) « Ce n’était pas un match si mauvais, mais nous n’avions pas réussi à avoir l’efficacité que nous voulions. Nous allons essayer de jouer de façon plus verticale, mais je pense qu’il n’y a pas grand chose à changer, à part cela. La Serbie est un très bon adversaire qui réussit bien en contre-attaque. « 

Quels sont les atouts de la Serbie ? « C’est une équipe très directe, avec un attaquant très puissant qui pèse sur les défenses. Si nous pouvons contrer cela, nous aurons plus de chances de gagner. Ils cherchent constamment les contre-attaques, nous devons être bien positionnés. »

Que penses-tu de l’Euro qui va se jouer dans plusieurs pays européens ? « Cela va être inédit, je pense que c’est bien pensé. Nous faire attentions aux voyages, mais je pense qu’il n’y aura pas de problème » .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *