Trivela

Le foot portugais

Seleção – La rédemption de Ruben Semedo

De février à juillet 2018, Ruben Semedo séjournait en prison pour des faits extra-sportifs. Un peu plus d’un an après, il est appelé en Seleção, pour la première fois de sa carrière.

C’est probablement la belle histoire de la semaine. Jeudi, Fernando Santos a décidé d’intégrer Ruben Semedo dans la liste de convoqués pour les deux prochains matchs du Portugal. Passé par la case prison de février à juillet 2018, le défenseur central de 25 ans revient de très, très loin.

« La prison, je ne pourrais jamais l’oublier »

En Janvier 2018, alors qu’il est sous-contrat avec Villareal, Ruben Semedo est arrêté par la police espagnole. Accusé de violence, séquestration et détention d’arme illégale, le Portugais a été placé en détention le 20 février, à Valence.

En prison, la brillante carrière qui lui était promise durant sa formation au Sporting semble bien loin. Malgré sa notoriété, Ruben Semedo n’a pas profité d’un traitement de faveur. Le Portugais a dû partager sa cellule avec deux autres détenus. « La prison, je ne pourrai jamais l’oublier » raconte le défenseur portugais. « J’étais avec deux autres prisonniers et l’un d’eux avait des tendances suicidaires. C’était terrifiant de penser que la personne qui vivait avec vous, essayait de se donner la mort avec le peu de choses qu’on avait. Au cours des trois premières nuits, je ne pouvais pas fermer les yeux, je pensais qu’il allait se tuer ou même me tuer. » Au bout de cinq longs mois de calvaire, Ruben Semedo a payé sa caution, d’une valeur de 30 000 €.

Si cette longue pause aurait pu signifier la fin définitive d’une bien courte carrière, le Portugais n’a rien lâché.

Un court séjour à Huesca, dans le nord de l’Espagne

Indésirable du côté de Villareal, qui l’avait payé 14 millions d’euros un an plus tôt, Ruben Semedo est prêté à Huesca, fraîchement promu dans l’élite espagnole, à l’été 2018. « J’avais très envie de rejouer et Huesca m’a donné l’occasion de le faire en première division. Je n’ai pas hésité à accepter leur offre » avait déclaré Ruben Semedo, plein de bonne volonté lors de sa conférence de presse de présentation. Dès lors, on a l’impression de voir un nouvel homme, bien plus sage. Cependant, les supporteurs d’Huesca ne veulent rien savoir. Les critiques fusent, et l’image d’ex-taulard que porte désormais Semedo ne plaît pas aux fans du club espagnol.

Après six mois compliqués dans le nord de l’Espagne, Ruben Semedo est mis de côté, considéré comme indésirable. Il retourne alors à Villareal, qui ne compte pas non-plus sur son cas.

Un retour aux sources, à Rio Ave

Le 29 Janvier 2019, le défenseur central de 24 ans est de nouveau prêté. Cette fois-ci, c’est au Portugal, et plus précisément à Rio Ave qu’il pose ses bagages.

En Liga NOS, Semedo retrouve du temps de jeu, et une place de titulaire. Il inscrit même deux buts, contre Santa Clara et contre Chaves. Le défenseur semble peu à peu retrouver son meilleur niveau et reprendre confiance en lui. Sa période sombre n’est peut-être déjà plus qu’un mauvais souvenir.

Ruben Semedo et Rio Ave terminent la saison 2018/2019 à une honorable septième place. N’ayant pas souhaité inclure d’option d’achat dans les termes du contrat, Villareal voit le défenseur portugais revenir dans l’effectif. Toujours indésirable aux yeux des dirigeants espagnols, Semedo cherche alors une porte de sortie.

L’aventure grecque, à l’Olympiakos

4,5 millions d’euros. C’est ce qu’a déboursé l’Olympiakos pour recruter Ruben Semedo lors du dernier mercato estival. Ainsi, le Portugais devient le second transfert le plus cher de l’histoire du club grec. Une belle preuve de confiance de la part de l’Olympiakos, entraîné par le portugais Pedro Martins. Là-bas, Semedo retrouve ses compatriotes José Sa et Daniel Podence, qu’il a côtoyé plus tôt dans sa carrière.

En ce début de saison, Ruben Semedo est titulaire indiscutable avec l’Olympiakos. Au delà de ce statut, il s’impose comme un leader de l’équipe et n’hésite pas à prendre ses responsabilités. Le Portugais s’est même montré décisif à plusieurs reprises, notamment en Ligue des champions. Ses buts contre Plzen et contre Basaksehir en phase préliminaires ont été importants dans la qualification du club grec pour la phase de groupes.

Si son troisième but de la saison, ce mardi, n’a pas pu empêcher son club de s’incliner à Belgrade, Semedo a tout de même prouvé qu’on pouvait encore compter sur lui.

« Est-ce la preuve que rien n’est impossible ? Peut-être » a déclaré Fernando Santos après avoir annoncé le nom de Ruben Semedo dans sa liste des 25 sélectionnés pour affronter le Luxembourg et l’Ukraine. Bien qu’il ne devrait pas être titulaire pour ces deux rencontres, Semedo peut être fier d’être revenu après avoir connu l’enfer. A lui de saisir sa deuxième chance.

Crédit photo : Icon Sport

1 thought on “Seleção – La rédemption de Ruben Semedo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *