Trivela

Le foot portugais

Seleção – Quaresma raconte comment il a vécu la finale de l’Euro 2016

Invité par Canal 11, Ricardo Quaresma est revenu, trois ans plus tard, sur la finale de l’Euro 2016 remportée par le Portugal en France.

L’Euro 2016, c’est surement l’accomplissement de sa longue carrière. Tout n’a pas toujours été simple pour Ricardo Quaresma en Seleção. Pourtant, le natif de Lisbonne a joué un rôle essentiel à l’été 2016, en donnant notamment la victoire au Portugal contre la Croatie en 8e de finale.

S’il n’était pas titulaire le jour de la finale, Ricardo Quaresma a eu la lourde tâche d’entrer en jeu à la place de Cristiano Ronaldo, blessé à la demi-heure de jeu.

« Le grand vainqueur de l’Euro, c’est Fernando Santos »

Ce mardi, l’ailier portugais s’est exprimé au sujet du sacre du Portugal à l’Euro 2016. « Tout le monde nous critiquait. Tout le monde nous mettait plus bas que terre » a déclaré Ricardo Quaresma. « J’en ai déjà parlé, mais pour moi, le grand vainqueur de l’Euro c’est Fernando Santos. La manière dont il a guidé, la manière dont il a remonté le moral des joueurs … Je pense que Fernando Santos a été notre meilleure arme » a poursuivi l’actuel joueur de Kasimpasa.

« On s’est dit que ça allait être compliqué »

Quaresma a ensuite raconté son entrée en jeu suite à la blessure de Cristiano Ronaldo : « Quand tu vois le meilleur joueur du monde tomber, se toucher le genou pendant deux ou trois minutes, on se dit que ça va être compliqué. Nous sur le banc, c’est ce qu’on se disait. Je ne sais pas si les joueurs sur le terrain ont ressenti la même chose. J’ai vu Fernando Santos se tourner vers moi pour le remplacer. J’ai du y aller » a déclaré l’ancien joueur du FC Porto, à propos de cette fameuse 25e minute, qui a semé le doute chez les supporteurs portugais.

« Je me suis dit qu’aujourd’hui, c’était notre jour »

Quaresma enchaîne : « Un miracle est arrivé. Sincèrement, on a eu de la chance dans ce match. A la 90e minute, ils tirent sur le poteau. A ce moment-là, j’ai regardé le ciel, et je me suis dit qu’aujourd’hui, c’était notre jour, que ça allait être pour nous. » En plus d’avoir plombé le moral des joueurs français, le poteau de Gignac en toute fin de match a totalement reboosté la Seleção.

« La vérité, c’est que personne n’espérait voir Eder entrer »

« Aujourd’hui, tout le monde dit qu’il savait qu’Eder allait marquer, qu’il avait eu un pré-sentiment. C’est du mensonge ! La vérité, c’est que personne n’espérait voir Eder entrer » dit-il en riant. « Je suis très heureux pour Eder. Au-delà du fait qu’il soit un bon joueur et une personne fantastique, chaque fois qu’il entrait en jeu, c’était tout le pays qui lui tombait dessus. Eder doit beaucoup à Fernando Santos, qui lui a toujours donné sa confiance. Je suis content pour ça, mais je suis encore plus content qu’on ait réussi à gagner, alors que c’était inattendu.« 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *