Trivela

Le foot portugais

A l’étranger : L’APOEL Nicosie, nouvelle terre d’accueil des Portugais ?

Une colonie. Après le défenseur du Vitoria FC Artur Jorge, et le gardien du Vitoria SC Miguel Silva, c’est le latéral droit du Sporting André Geraldes, qui devrait, d’après O Jogo, rejoindre l’APOEL Nicosie cet été. Un an avant eux, l’ancien international U21 portugais André Vidigal et l’actuel joueur d’Estoril Joazinho avaient, eux aussi, signé en faveur du club chypriote. S’agit-il d’une simple coïncidence, ou le championnat chypriote est-il réellement en train de devenir une destination à la mode auprès de nos joueurs portugais ?

Départs et championnats de seconde zone

Il est toujours surprenant de voir des joueurs montrer de bonnes choses en Liga NOS, puis partir dans des championnats européens qu’on qualifierait grossièrement de “championnats mineurs”. C’est pourtant une tendance qui s’est bel et bien créée depuis une vingtaine d’années. Parmi les exemples les plus récents, notons le départ de Tomané, qui avait affiché un niveau plutôt intéressant avec Tondela, avant de signer en première division serbe, dans le club historique de l’Etoile Rouge de Belgrade. Tout récemment, le départ du joueur de Paços de Ferreira, Pedrinho, à Riga en Lettonie, a également été accueilli comme une surprise par les suiveurs assidus de la Liga NOS, qui avaient espoir de voir le milieu de terrain rester encore quelques saisons dans son pays. S’il fallait trouver une explication à cette fuite des talents, disons que pour beaucoup de joueurs portugais, il vaut mieux avoir du temps de jeu dans un club étranger qui joue régulièrement les coupes d’Europe, plutôt que de passer au second plan dans un des meilleurs clubs du pays, ou d’être un cadre d’une équipe qui, sauf épopée exceptionnelle, ne jouera pas au niveau continental dans un futur proche.

Et parmi ces clubs qui évoluent dans des championnats mineurs et qui accueillent volontiers des joueurs ayant fait leurs gammes au Portugal, l’APOEL Nicosie se démarque depuis quelques saisons.

Liaison de longue date

En réalité, l’étroite liaison entre l’APOEL et le football portugais ne date pas d’hier. Loin de là. D’ailleurs, le joueur le plus capé de l’histoire du club chypriote n’est autre que l’ancien international espoir portugais, Nuno Morais. Ce milieu de terrain, qui s’était notamment fait connaître aux yeux du grand public en 2004, lorsque José Mourinho avait décidé de l’emmener avec lui du côté de Chelsea, a longtemps été le capitaine emblématique du club chypriote. Nuno Morais, qui est aujourd’hui âgé de 36 ans, signe à l’APOEL en 2007 après trois saisons londoniennes peu glorieuses, durant lesquelles il n’a joué que 9 matchs sous le maillot bleu de Chelsea. A Chypre, le Portugais devient rapidement une icone, puis un capitaine, et totalise près de 520 matchs avec l’APOEL en 12 saisons.

Au moment où Nuno Morais arrive à l’APOEL, le club chypriote ne compte alors qu’un seul autre joueur portugais, en la personne du milieu de terrain Helio Pinto. Auteur de 243 matchs sous le maillot de l’APOEL, ce dernier restera le premier Portugais à avoir inscrit son nom dans l’histoire du club chypriote et a pu constater, depuis son arrivée, pas moins de 14 recrues portugaises à Nicosie, en seulement 13 ans.

En 2013, alors que Nuno Morais est devenu l’un des joueurs cadres de la formation chypriote, Helio Pinto rejoint le Legia Varsovie, en Pologne. L’effectif de l’APOEL compte alors pas moins de cinq Portugais, avec notamment l’ancien international espoir Mario Sergio. Et cette tendance portugaise réussie alors plutôt bien au club chypriote. L’APOEL remporte, cette année-là, le triplé Coupe – Championnat – Supercoupe de Chypre.

Joueur, puis entraîneur

Au fil des saisons, Nuno Morais devient le capitaine emblématique de l’APOEL jusqu’en juillet 2019, où il décide d’arrêter sa carrière, avec, entre autres, neuf titres de champion de Chypre bien rangés dans sa galerie de trophées. Cependant, l’histoire entre le natif de Penafiel et l’APOEL Nicosie ne s’arrête pas là. Seulement huit mois après son départ à la retraite, Nuno Morais entre dans le staff technique du club, au poste d’entraîneur adjoint.

Depuis, les joueurs issus du championnat portugais semblent être redevenus l’une des principales attractions du mercato de l’APOEL. En témoigne les récents recrutement du gardien du Vitoria SC, Miguel Silva, et du défenseur du Vitoria FC, Artur Jorge, officialisé la semaine dernière. Dans son édition du jour, O Jogo indique que le latéral droit du Sporting, André Geraldes, devrait lui aussi poser très prochainement ses valises dans la capitale chypriote et signer avec l’APOEL. Et si l’histoire entre l’APOEL Nicosie et le football portugais, dont Nuno Morais et Helio Pinto ont rédigé les premières lignes, ne faisait que débuter ?

Crédit photo : APOEL

Laisser un commentaire

fr_FRFrench
fr_FRFrench