Trivela

Le foot portugais

Taça de Portugal : Un 3e tour aux multiples enjeux

Ce week-end sera celui de l’entrée en lice des clubs de Liga NOS en Taça de Portugal. Tour des stades, même les plus modestes.

Le fameux “David contre Goliath”. Chaque année, la Taça de Portugal nous réserve son lot de surprises et d’histoires qui deviendront, par la suite, anecdotiques pour certains et inoubliables pour d’autres. Au Portugal, ce week-end sera celui du 3e tour, et donc de l’entrée en lice des équipes de première division dans la mythique compétition portugaise. Et si, pour ces clubs de l’élite, l’enjeu sera d’abord de tester de nouvelles choses, d’engranger de la confiance et de donner du temps de jeu aux joueurs moins utilisés, leurs adversaires seront, quant à eux, surmotivés à l’idée de se frotter au gratin du football portugais.

Place aux recrues pour le FC Porto ?

C’est notamment le cas du GD Fabril, actuellement avant-dernier de la Serie G du Campeonato de Portugal (D3), qui reçoit le FC Porto ce samedi. Alors que le champion en titre portugais devrait profiter de l’événement pour aligner quelques unes de ses recrues estivales comme Nanu, Felipe Anderson ou encore Toni Martinez, le modeste club basé à Barreiro, près de Lisbonne, tentera de créer un exploit historique. “Eliminer Porto serait ma plus grande réussite sportive”, lançait le team-manager Fernando Vicente dans les colonnes d’O Jogo.

On n’est jamais trop prudents

C’est à peu de choses près le même schéma pour le CD Trofense, qui, douze ans après son passage dans l’élite, loge actuellement en troisième division et reçoit Braga ce samedi. Cependant, côté Braga, la tendance est à la méfiance, notamment du côté de l’entraîneur Carlos Carvalhal. Conscient qu’il devrait affronter une équipe solide, actuellement leader de la Série B du Campeonato de Portugal (et invaincue), l’ancien tacticien de Rio Ave a déclaré qu’il avait “beaucoup de respect pour son adversaire, qu’il faudra prendre au sérieux”, et que “les matchs de coupe ne sont jamais faciles à disputer.

Jorge Jesus va faire tourner contre Paredes

En fin de soirée, ce samedi, le vice-champion du Portugal Benfica affrontera également une équipe du Campeonato de Portugal : le USC Paredes. De son côté, Jorge Jesus, qui doit composer avec de nombreux absents, a décidé de faire appel à plusieurs jeunes joueurs de son équipe réserve, ainsi qu’à d’autres éléments peu utilisés comme Facundo Ferreyra pour disputer cette rencontre. De l’autre, le jeune entraîneur de Paredes, Eurico Couto, a assumé son enthousiasme à l’idée d’affronter un club européen, et voit ce match comme un bon moyen de “tester les capacités de ses joueurs”. “Attendez-vous à voir de l’engagement, de l’organisation et du dévouement”, prévenait-il dans les colonnes de Luso il y a quelques semaines.

Une histoire de retrouvailles

Autre choc entre petits et gros, celui-ci aura lieu ce dimanche soir entre le SG Sacavenense (D3) et l’actuel leader de la Liga NOS, le Sporting. Et si ce match aura une saveur particulière pour João Palinha, passé par Sacavenense durant sa formation, il en sera de même pour l’entraîneur de l’outsider Rui Gomes, qui avait notamment entraîné Daniel Bragança dans les équipes jeunes du Sporting, il y a quelques années. “On va tenter de gagner avec nos armes”, a précisé l’entraîneur de 37 ans, qui a également déclaré : “Nous avons des joueurs qui, forcément, devront quitter le terrain avant la fin du match. Certains ne pourront pas jouer 90 ou 120 minutes, parce qu’ils vont devoir aller bosser après le match.” C’est aussi ça, le charme de la Taça de Portugal.

Fabril, Trofense, Paredes, Sacavenense, ou encore Monção (qui reçoit Rio Ave) ou Merelinense (qui reçoit Moreirense) … Tous rêvent d’entrer dans l’histoire de la Taça de Portugal, ce week-end, en faisant chuter les “plus gros”. Pour cela, il faudra suivre le chemin tracé par Leiria (D3), qui a créé l’exploit en s’imposant contre Portimonense ce vendredi (1-0).

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire

fr_FRFrench