Trivela

Le foot portugais

II Liga : La passionnante course à la montée dans l’élite

A quatre journées de la fin du championnat, le suspens reste entier en haut du classement de II Liga, où six clubs espèrent encore monter dans l’élite.

Cette saison, la troisième place en II Liga pourrait être qualificative pour l’élite. En effet, le club qui s’installera sur la dernière marche du podium disputera un barrage, sous la forme d’une double confrontation aller/retour contre le 16e de Liga NOS, pour tenter d’atteindre les sommets du football portugais. Une donnée qui, forcément, rajoute de la compétitivité dans le haut du classement de la II Liga, et qui rend la course à la montée plus incertaine que jamais. Pour l’heure, seul l’Estoril Praia, porté notamment par Miguel Crespo, est quasiment assuré de retrouver l’élite la saison prochaine. Les hommes de Bruno Pinheiro n’ont, en effet, besoin que de deux points pour accéder à la Liga NOS. Cependant, pour les équipes situées entre la deuxième et la sixième place, tout reste possible.

2eme – 58 points : Vizela, le surprenant promu

Promu cette saison, Vizela est la bonne surprise de ce championnat. Au cours d’un mercato estival plutôt bien senti, les Bleus et Blancs se sont renforcés de façon très intelligente avec notamment les arrivées du milieu de terrain de Desportivo de Chaves, Raphael Guzzo et de l’actuel meilleur buteur du championnat, Cassiano, en provenance de Boavista. Des recrues de qualité, qui viennent s’ajouter à un effectif déjà prometteur, porté en partie par le milieu de terrain offensif Samu, hauteur de la meilleure saison de sa carrière. Durant cet exercice, l’entraîneur Alvaro Pacheco a su former une équipe relativement forte à domicile, capable de marquer à tout moment. Vizela a, en effet, marqué 50 buts en 30 journées, ce qui en fait la deuxième meilleure attaque du championnat. Et s’ils peuvent créer la surprise en accédant à l’élite pour la première fois depuis plus de 35 ans, Vizela aura fort à faire ce week-end, face à un concurrent direct, le CD Feirense.

3eme – 55 points : Enfin l’heure de l’Academica de Coimbra ?

Actuellement barragistes les Estudantes effectuent une saison cohérente et répondent aux attentes. Lors des précédentes saisons, l’Académica de Coimbra a toujours été un outsider bien côté pour la montée en Liga NOS, mais n’a jamais eu le facteur chance pour franchir ce palier, qui les fuit depuis 5 ans et leur dernier passage dans l’élite. Cependant, en cette saison, les socios peuvent croire à un retour au premier plan grâce notamment à l’arrivée de nouvelles recrues comme le milieu catalyseur, Filipe Chaby, le virevoltant João Mario, et le buteur marocain Mohamed Bouldini, qui ont amélioré la qualité de l’effectif, déjà composé de joueurs expérimentés comme Zé Castro et Mika. L’entraineur Rui Borges, adepte du 4-1-4-1, a su trouver une bonne alchimie mêlant jeunesse et expérience tout au long de la saison. Le jeune entraineur de 39 ans a également réussi à former une association très prolifique entre les deux recrues offensives João Mario et Mohamed Bouldini, qui ont inscrit plus de la moitié des buts de leurs équipe. Le week-end dernier, l’Académica de Coimbra a montré de grandes vertus, de caractère et du courage, en battant un concurrent direct, le Desportivo Chaves, sur sa pelouse (1-2). Une victoire importante qui a propulsé les Estudantes en troisième position, à trois points du second, le FC Vizela. Néanmoins, la bataille n’est pas terminée. Les hommes de Rui Borges vont, en effet, affronter le surprenant FC Arouca lors de la prochaine journée.

4eme – 54 points : Et si c’était la bonne pour le CD Feirense ?

Échouant la saison dernière aux portes de la Liga NOS, Feirense a pour objectif de retrouver la Liga NOS la saison prochaine, après l’avoir quitté il y a deux ans. Avec un mercato basé sur l’expérience, avec les venues de l’ancien du Sporting Braga, Diogo Viana et des attaquants Fabricio Simoes et Platiny, le club est actuellement au pied du podium à quatre journées de la fin. Un succès, expliqué en partie par la solidité défensive représentée par le jeune défenseur Guilherme Ramos, hauteur d’une très belle saison qui lui a notamment valu des convoitises de l’Atletico de Madrid au dernier mercato. Malgré un récent passage à vide qui a couté le poste de l’entraîneur, le club de Santa Maria de Feira est toujours dans la course à la montée, mais dispose désormais d’une marge d’erreur minime. Ce week-end, le CD Feirense devra donc se montrer solide contre le leader, Estoril, pour continuer à y croire.

5eme – 53 points : La solidité, clé du succès d’Arouca

Egalement promu cette saison, le FC Arouca a connu un début de championnat poussif mais a su relever la tête avec un mercato intelligent et l’arrivée du milieu de terrain ghanéen Lawrence Ofori. Privilégiant un système plutôt défensif, le 4-4-1-1, l’entraineur Armando Evangelista a su mettre en place un bloc très compact laissant très peu d’espaces entre les lignes. Grâce à ce style de jeu, le FC Arouca est actuellement la 2ème meilleure défense du championnat, avec seulement 23 buts encaissés en 30 matchs. Pour l’heure, le club jaune et bleu reste sur une série très positive avec 5 victoires lors des 5 dernières rencontres. Fort de cette belle période, l’ancien pensionnaire de Liga NOS, durant la saison 2016/2017, pourrait bien créer la surprise dans la dernière ligne droite. Cependant, le club situé dans la région d’Aveiro aura deux gros matchs en perspective, avec un déplacement ce week-end sur le terrain de l’Academica Coimbra puis la réception de Chaves lors de la dernière journée.

6eme – 52 points : Chaves garde espoir

Annoncé comme un candidat pour la montée, le Grupo Desportivo Chaves n’a toujours pas dit son dernier mot. Alors que l’ancien joueur de la maison Carlos Pinto est aux commandes de l’équipe, cette dernière a très bien débuté le championnat en restant dans les premières places du classement, porté notamment par le milieu créateur João Teixeira. Cependant, quelques matchs plus tard, suite à des résultats irréguliers, le club de Chaves se sépare de Carlos Pinto décide de le remplacer par Vitor Campelos. Sous les commandes du nouveau coach, un nouveau souffle est insufflé, qui permet aux Transmontanos de remonter au classement. Cependant le week-end dernier, Vitor Campelos a subi sa première défaite sur le banc des Flavienses, sur le terrain d’un candidat à la montée, l’Académica de Coimbra. Une défaite lourde de conséquence qui les a fait dégringoler en sixième position. Dans une situation délicate, le club de Chaves n’a pas d’autre choix que de faire un sans-faute et attendre un faux pas de ses concurrents.

Les quatre dernières rencontres du championnat s’annoncent donc passionnantes et sous haute tension. Les cinq prétendants en lice pour une place directe en Liga NOS et une place de barragiste connaitront un dénouement héroïque, ou cruel.

Laisser un commentaire

Trivela

GRATUIT
VOIR