Trivela

Le foot portugais

Mardi pépite : João Félix, le magicien (presque) made in Seixal

João Félix est probablement le jeune joueur portugais le plus talentueux à l’heure actuelle. Retour sur le parcours atypique d’un crack qui ne laisse personne indifférent.

126 millions d’euros, c’est la somme qu’a offert l’Atletico Madrid pour s’attacher les services de João Felix. Une offre surréaliste pour un joueur qui n’a disputé que quelques mois en professionnel ? Pas vraiment : João Felix est vu par de nombreux spécialistes comme un futur très grand du football mondial.
Portrait d’un joueur qui, du haut de ses 19 ans, est considéré comme l’avenir du football portugais.

Son échec au FC Porto

Né à Viseu en novembre 1999, à 130 kilomètres au sud-est de Porto, João Felix se découvre très vite un talent certain pour le football.
Il prend sa première licence dans le club “Os Pestinhas”, une école de football située à Tondela. Très en avance techniquement par rapport à ses jeunes coéquipiers, João Felix rejoint le FC Porto à l’âge de 8 ans avec le rêve de porter un jour le maillot bleu et blanc en professionnel.

Son rêve sera littéralement brisé en 2014. Après 6 ans au club, le jeune prodige est jugé bien trop petit par les dirigeants des équipes jeunes du FC Porto. Il est donc non-conservé et se voit obligé de rebondir ailleurs, dans le modeste club de Padroense FC, situé dans la banlieue de Porto.

C’est dans ce petit club familial que João Felix retrouve le plaisir de jouer au football. Ses performances exceptionnelles provoquent l’intérêt des dirigeants des plus grands clubs portugais qui s’intéressent au jeune prodige. C’est en 2015, un an après l’échec du FC Porto, que le natif de Viseu rejoint les équipes jeunes du SL Benfica. A Lisbonne, tout va devenir bien plus rose pour João Felix.

Des débuts impressionnants avec les jeunes

S’il a toujours gardé sa technique très nettement supérieure à la moyenne, le natif de Viseu n’a pas longtemps gardé son corps d’enfant qui lui a fait défaut à Porto. En seulement une saison à Benfica, João Felix a pris du muscle et de la taille pour devenir un joueur tout à fait dans les normes physiques du football portugais.

Sur le terrain, sa première saison avec les équipes jeunes de Benfica impressionne les dirigeants portugais qui se demandent comment le FC Porto a pu laisser partir un tel joyau. Il devient même, le 17 septembre 2016 à seulement 16 ans et 312 jours, le plus jeune joueur à disputer un match avec la réserve de Benfica.

Si son nom circule chez les dirigeants et les supporters du Benfica qui voient en lui un joueur d’avenir, il faudra attendre la Youth League pour que le natif de Viseu se fasse un nom en Europe. Finaliste de l’édition 2017 avec Benfica, le milieu offensif termine la compétition avec 6 buts et des performances remarquées par les recruteurs des plus grands clubs européens.

Son parcours en Youth League le propulse en Equipe du Portugal U18, qu’il intègre en juin 2017. Pour sa première apparition avec le Portugal U18, contre la Norvège en match amical, il remplace Elves Baldé à la 58ème minute et marque deux buts.

Ses débuts en équipe première

A l’été 2018, Joao Felix n’est étonnement pas appelé en sélection nationale U19 pour disputer l’Euro U19 (remporté par le Portugal, en finale contre l’Italie). La cause ? Rui Vitoria, alors entraîneur de l’équipe première de Benfica a demandé à ce que le joueur fasse l’ensemble de la pré-saison avec le groupe A, dans l’optique de faciliter l’intégration de son jeune meneur de jeu en équipe première.

Joao Felix joue son premier match avec Benfica lors de la première journée de Liga 2018-2019 sur le terrain de Boavista, avant d’entrer en jeu en tour préliminaire aller de Ligue des Champions face au PAOK Salonique.

C’est quelques semaines plus tard, le 25 août 2018 que sa carrière va basculer, et que João Felix va devenir le chouchou do Estadio da Luz.

Troisième journée de Liga portugaise, Benfica reçoit le voisin du Sporting dans un derby bouillant, comme à son habitude. Les aigles sont menés 1-0 sur leur terrain lorsque João Felix entre en jeu à la 71ème minute, en lieu et place de Pizzi.

Alors que Benfica se dirige vers une humiliante défaite à domicile contre son pire ennemi, João Felix marque d’une magnifique tête à bout portant et permet à son équipe d’égaliser dans les dernières minutes du matchs.

L’ironie du sort : qui aurait cru que ce gamin jugé trop petit pour faire carrière cinq ans auparavant allait marquer son premier but de la tête, à un moment si important ?

Le premier but de Joao Felix avec l’équipe première de Benfica, contre le Sporting.

Avec ce but, João Felix gagne en crédit auprès de son entraîneur, mais surtout auprès de ses supporters. Il devient le chouchou do Estadio da Luz et beaucoup de Benfiquistes réclament plus de temps de jeu pour le prodige portugais.

Suite à ce match, le milieu offensif entre très régulièrement en jeu avec l’équipe première mais doit se contenter d’un poste d’ailier gauche, auquel il ne semble que très peu à l’aise. Ses performances sont en demi-teintes, il enchaîne le bon et le moins bon. Tout le monde est unanime pour dire que son talent est indéniable, mais on a l’impression qu’il n’arrive pas à exploiter la totalité de son potentiel.

L’arrivée de Bruno Lage : le déclic

Le 6 janvier 2019, Rui Vitoria est démis de ses fonctions à la tête de l’équipe première de Benfica après trois saisons et demi, et deux titres de champions du Portugal. Beaucoup de noms sont évoqués pour le remplacer, notamment ceux de Jorge Jesus ou José Mourinho.

C’est finalement l’entraîneur de l’équipe réserve Bruno Lage qui prend la tête de l’équipe première. Dés son arrivée, le technicien de 42 ans instaure un 4-4-2 et positionne João Felix en deuxième attaquant, juste derrière le suisse Seferovic. Ce nouveau poste offre plus de liberté au prodige de 19 ans qui devient très vite le maître à jouer de Benfica.

Buteur, passeur, dribbleur et même leader, João Felix se plait dans cette nouvelle position et ça se ressent sur le terrain. Sa complémentarité avec Seferovic est un des facteurs clé du renouveau du SL Benfica.

En ce début d’année 2019, le jeune portugais enchaîne les buts et les prestations de très haut niveau, ce qui lui vaut le titre de meilleur joueur du mois de Janvier en Liga portugaise. Ses performances lui valent également des sollicitations des plus grands clubs, notamment le Real Madrid, Manchester City ou la Juventus.

Un style de jeu atypique

Très souvent comparé à Rui Costa ou à son idole Pablo Aimar, Joao Felix est un meneur de jeu atypique. Le jeune portugais est particulièrement à l’aise dans l’axe, lorsqu’il est accompagné d’un autre attaquant. Cette position lui permet de décrocher, de se balader à gauche, à droite pour faire circuler le ballon et créer le danger pour la défense adverse. Il est constamment à la recherche d’espace entre les lignes adverses.

Ses principales qualités sont techniques avec notamment une excellente protection de balle et des feintes de corps déroutantes. João Felix possède une large palette technique qui lui permet de se mettre facilement dans le sens du jeu pour tirer ou servir ses coéquipiers.

Si il y a bien une qualité qui est rare chez un joueur aussi jeune, c’est le sang-froid devant le but. Le numéro 79 de Benfica possède des qualités de finisseur impressionnantes. Du droit, du gauche ou de la tête, João Felix est capable de marquer dans n’importe quelle position et ne rate que très peu d’occasions.

Son but face à Chaves, du pied gauche

João Felix excelle également dans le jeu sans ballon. A l’image de son but contre Chaves juste au dessus, le natif de Viseu sent les bons coups et se déplace toujours de sorte à recevoir le ballon dans les meilleures conditions ou de sorte à faciliter le jeu à ses coéquipiers.

Faciliter le jeu à ses coéquipiers est donc également une des grandes qualités de João Felix. Très généreux, que ça soit dans les efforts défensifs ou lorsqu’il s’agit de faire jouer ses coéquipiers, le jeune portugais joue toujours très juste, et prends souvent les bonnes décisions avec le ballon. On sent que ce gamin est un amoureux du jeu, et qu’il n’est pas du tout attiré par la fameuse course aux statistiques personnels.

Joao Felix qui offre un but à Seferovic, contre Rio Ave.

João Felix a également une force mentale et du leadership, ce qui lui permet de tirer toute son équipe vers le haut. Du haut de ses 19 ans, le gamin de Viseu a déjà un caractère bien trempé qui le pousse à ne jamais rien lâcher. Sa rage de vaincre, sa combativité et sa recherche de l’excellence font de lui un leader qui peut être amené à porter le brassard de ses prochaines équipes, et notamment da Seleção.

A Seleção, plus qu’une question de temps ?

Beaucoup de noms circulent chez les médias portugais qui tentent de deviner le contenu des prochaines listes du sélectionneur du Portugal Fernando Santos.

Nous assistons actuellement à la fin d’un cycle pour notre Seleção qui va devoir trouver ses nouveaux cadres dans les prochaines années. Le nom de João Felix est évidemment très régulièrement évoqué, au même titre que Rafael Leão le lillois, qui pourrait également intégrer l’équipe première portugaise.
João Felix possède un profil qui manque à la Seleção, et tous ses supporters rêvent de voir le prodige de Benfica associé au quintuple ballon d’or Cristiano Ronaldo.

Ce dernier était d’ailleurs présent le 3 février dernier au Stade Alvalade du Sporting lors de la victoire 4-2 de Benfica contre son rival lisboète pour assister à l’énorme performance de João Felix, buteur ce soir-là.

Résumé d’un Sporting-Benfica sous les yeux de Cristiano.

S’il continue sur sa lancée, João Felix sera très probablement le nouveau visage du football portugais.

Pour en voir plus, voici 10 minutes de vidéo sur le phénomène de Benfica.

Trivela

GRATUIT
VOIR