Trivela

Le foot portugais

Ballon d’or : Qui sont les 11 Portugais qui ont déjà fait partie du Top 10 ?

Lundi soir, Bernardo Silva est entré dans le cercle très fermé des Portugais ayant intégré le Top 10 du prestigieux Ballon d’Or. Qui sont les dix autres ?

L’histoire entre le Ballon d’or et le Portugal ne date pas d’hier. Depuis sa création en 1956, 11 joueurs portugais ont déjà figuré parmi les 10 premiers récompensés. Retour en arrière.

1. José Aguas, en 1961

Véritable légende de Benfica et acteur majeur des deux Coupes des clubs champions du club lisboète, l’attaquant international portugais José Aguas avait terminé à la dixième place du Ballon d’Or 1961 qui avait été remporté par l’Italien Omar Sivori.

2. Eusébio, en 1962, 1963, 1964, 1965, 1966, 1967, 1968 et 1973

Il est le premier Portugais a avoir véritablement marqué l’histoire de ce trophée. Du moins, c’est le premier à l’avoir remporté. Alors qu’il a fini deuxième, à quelques points du Tchécoslovaque Josef Masopust en 1962, Eusébio a remporté le trophée en 1965, après une formidable saison où il amène Benfica en finale de la Coupe des clubs champions.

3. José Augusto Torres, en 1966

Alors qu’il est l’un des meilleurs buteurs du Portugal à la Coupe du Monde 1966 avec trois buts, José Augusto Torres a été nommé dixième du Ballon d’or cette année-là. Il devance de peu son coéquipier à Benfica, Mario Coluna (13e), mais reste loin du haut du classement, où triomphe l’Anglais Bobby Charlton.

4. Fernando Chalana, en 1984

En 1984, le moustachu le plus connu du Portugal derrière Quim Barreiros et devant Mario Rui est l’un des premiers à quitter le Portugal pour s’installer en France, à Bordeaux. Auteur d’un Euro exceptionnel, Fernando Chalana atteint une honorable cinquième place du Ballon d’Or 1984, remporté cette année-là par le Français Michel Platini.

5. Paulo Futre, en 1987

Grand artisan des deux championnats gagnés en 1985 et 1986, Paulo Futre s’illustre en 1987, où son association avec le célèbre Rabah Madjer permet à Porto de remporter la Coupe des clubs champions. Ses performances exceptionnelles lui ouvre les portes de l’Atletico de Madrid, et lui offrent une belle deuxième place du Ballon d’or, juste derrière Ruud Gullit.

6. Luis Figo, en 1999, 2000 et 2001

Près de quarante ans après Eusébio, Luis Figo est devenu, à l’an 2000, le deuxième Portugais à soulever ce mythique trophée. Alors que cette même année, son passage du FC Barcelone au Real Madrid fait couler beaucoup d’encre, le Portugais s’impose comme un des tous meilleurs du monde par sa technique déroutante. L’année suivante, au Real Madrid, Figo sera positionné à une honorable sixième place du Ballon d’or.

7. Deco, en 2004

Pour beaucoup de Portugais, c’est resté en travers de la gorge. Vainqueur de la Ligue des Champions avec Porto, et finaliste de l’Euro avec le Portugal, Deco aurait peut-être été légitime à remporter ce mythique trophée en 2004. Les votes en ont décidé autrement. L’international portugais a terminé deuxième, à quelques points de l’Ukrainien Shevchenko. Frustrant.

8. Ricardo Carvalho, en 2004

A l’image de Deco, Ricardo Carvalho a été l’un des éléments majeurs du titre de Porto en Ligue des Champions et du bon parcours du Portugal à l’Euro. Transféré à Chelsea à l’été 2004, le défenseur central portugais termine neuvième du classement du Ballon d’Or cette année-là.

9. Cristiano Ronaldo, en 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019

Cinq fois vainqueur. Rien que ça. Alors qu’il nous a offert un duel acharné avec Lionel Messi pendant plus de dix ans, Cristiano Ronaldo a définitivement marqué l’histoire de ce trophée. Vainqueur en 2008, 2013, 2014, 2017 et 2018, CR7 est, à ce jour, le deuxième joueur de l’histoire a avoir remporté le plus de Ballon d’Or, et celui qui a terminé le plus de fois consécutives sur le podium (12). Historique.

10. Pepe, en 2016

Vainqueur de la Ligue des Champions avec le Real Madrid, mais surtout grand artisan de la victoire portugaise à l’Euro, Pepe est nommé neuvième du Ballon d’Or en 2016. Une récompense entièrement méritée pour ce joueur qui nous a gratifié d’une saison exceptionnelle, durant laquelle il a formé un duo infranchissable avec Sergio Ramos.

Pepe

11. Bernardo Silva, en 2019

On avait peur que sa discrétion l’empêche d’être reconnu à sa juste valeur. Et pourtant, Bernardo Silva a bel et bien été récompensé de sa saison fantastique à Manchester City et en Seleção. Champion d’Angleterre, et vainqueur de la première édition de la Ligue des Nations, le Portugais est entré, ce lundi, dans le cercle très fermé des joueurs ayant pris place dans ce mythique Top 10 avec une belle neuvième place. C’est mérité !

Bernardo

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *