Trivela

Le foot portugais

Mardi Pépite : Francisco Trincão, le talent du Nord

Tous les mardis, nous vous présentons un jeune espoir du football portugais. Cette semaine, c’est le centre de formation du SC Braga qui est à l’honneur, avec sa jeune pépite Francisco Trincão.

Qui suit le football portugais de près a forcément déjà entendu parler de Francisco Trincão. Si aujourd’hui, un bel avenir semble lui être promis, le co-meilleur buteur de l’Euro U19 en 2018 a connu quelques désillusions dans son passé de footballeur. Retour sur son début de carrière.

Débuts triomphants au SC Vianense

Francisco Trincão naît le 29 décembre 1999 à Viana do Castelo, dans le Nord du Portugal. Et c’est même là-bas qu’il va vivre ses premières émotions avec un ballon dans les pieds. En 2008, alors qu’il a 8 ans, le jeune Francisco Trincão s’inscrit au SC Vianense et marque très tôt ses entraîneurs, par sa gentillesse et par la magie de son pied gauche. “Francisco était un jeune très sympathique, toujours à l’écoute. Il avait envie d’apprendre et de progresser. Il était tout maigre, mais il avait un pied gauche qui ne trompait pas”, se souvient João Branco, son premier entraîneur. “Parfois, à certains entraînements, je jouais avec les petits. Une fois, Francisco m’a mis un petit pont, puis il s’est arrêté, s’est retourné, et a commencé à rire de moi“, ajoute l’ancien entraîneur des jeunes du SC Vianense, honteux, mais fier d’avoir côtoyé le petit prodige durant sa première année de football.

A peine un an après ses premiers pas sur les terrains, Francisco Trincão est déjà trop habile techniquement pour rester dans le club de sa ville. Il décide de se confronter à ce qui se fait de mieux dans la région, en rejoignant le FC Porto à l’été 2009, alors qu’il n’a que 9 ans.

L’échec au FC Porto

Une heure de voiture sépare Viana do Castelo et Porto. Une heure de route à l’aller, et une heure au retour, que Francisco Trincão fait plusieurs fois par semaine avec son père, pendant plusieurs mois. En signant dans le plus grand club de Nord du Portugal, le jeune gaucher espérait progresser suffisamment pour rejoindre, un jour, l’équipe première qui venait d’être championne du Portugal avec, entre autres, Hulk, Lucho Gonzalez et Lisandro Lopez. Le plan ne s’est pas déroulé comme prévu. “Francisco est arrivé à Porto à dix ans. Je pense qu’il a mal vécu le changement de dimension entre le petit club de sa ville et le FC Porto. Les installations, la concurrence en interne, c’était très difficile pour lui … Il aimait jouer au football, mais il n’arrivait pas à se distinguer des autres. Il y avait d’autres gamins qui, à l’époque, avaient un rendement bien meilleur“, se souvient Humberto Costa, qui a vu passer Francisco Trincão à Porto alors qu’il entraînait les U10.

En plein milieu de sa première saison sous les couleurs bleues et blanches de Porto, Trincão décide, avec son père, de quitter le club pour retourner au SC Vianense. Pour Gonçalo Trincão, les efforts quotidiens, notamment liés aux longs trajets qu’il doit effectuer chaque semaine pour amener son fils à l’entraînement, ne valent pas la peine.

Reculer pour mieux sauter

Et c’est peut-être la meilleure décision que pouvaient prendre Francisco Trincão et son père. A 10 ans, le jeune gaucher retrouve la joie de jouer au football dans son premier club, le SC Vianense, où un certain Pedro Neto commence à faire parler de lui. Il lui faudra seulement quelques mois pour attirer, une nouvelle fois, les regards des recruteurs d’un club professionnel. Et cette fois-ci, c’est le SC Braga, situé à un cinquantaine de kilomètres au sud de Viana do Castelo, qui jette son dévolu sur le pied gauche de Francisco Trincão. A 11 ans, le jeune ailier signe dans un club beaucoup plus familial, et peu, enfin, exploiter ses qualités dans les meilleures conditions.

Ascension éclair à Braga

A Braga, Francisco Trincão devient rapidement l’un des plus gros espoirs du centre de formation. Le jeune ailier s’impose, et gravit les échelons à vitesse grand V dans le club portugais. En avril 2016 alors qu’il vient de connaitre ses premières sélections avec le Portugal U17, Trincão fait ses premiers pas avec l’équipe réserve de Braga, en deuxième division. Il y marque son premier but un an plus tard, contre la réserve du … FC Porto. Durant la saison 2017-2018, l’ailier inscrit cinq buts avec l’équipe B de Braga, et réalise d’excellentes performances, qui vont l’amener à être appelé en Seleção pour participer à l’Euro U19 en Finlande, où sa carrière va prendre un tournant.

Co-meilleur buteur de l’Euro U19

A partir de ce moment-là, tout le monde du football saura qui est Francisco Trincão. Sur l’aile droite de l’attaque portugaise, le joueur de Braga rayonne, et inscrit cinq buts durant la compétition. Les deux premiers contre la Norvège, en phase de poules, puis les deux suivants en demi-finale, face à l’Ukraine. Mené par un duo Francisco TrincãoJoão “Jota” Filipe, le Portugal parvient à remporter la finale contre l’Italie, avec un nouveau but du prodige de Braga. Le déclic. Toute l’Europe tombe alors sous le charme du longiligne ailier droit portugais qui termine la compétition vainqueur, mais également co-meilleur buteur.

De nombreuses sollicitations

Les supporters de Braga l’ont bien compris : ils ont, dans leur centre de formation, un joyaux que toute l’Europe rêverait d’avoir. Pourtant, le club souhaite prendre son temps avec le gaucher. Malgré un été 2018 impressionnant, Trincão doit attendre le mois de décembre pour faire sa première apparition avec l’équipe première, en Coupe de la Ligue. Cinq jours plus tard, le jeune ailier joue les quatre dernières minutes du match de championnat contre le Maritimo. Trincão joue peu, et nombreux sont les clubs européens qui suivent de très près la situation du prodige portugais. Au mois de janvier 2019, le joueur et son agent voyagent à Turin pour conclure un deal avec la Juventus qui souhaite enrôler le joueur de 18 ans. Malgré de longues négociations, les deux parties ne trouvent pas d’accord, et l’ailier droit retourne à Braga.

Avec quelques apparitions par-ci, par-là en équipe première sans jamais gagner sa place, Francisco Trincão prend son mal en patience. A l’été 2019, le joueur est, une nouvelle fois, proche de rejoindre l’Italie et l’Atalanta, où on lui propose un prêt d’un an avec une option d’achat de 11 millions. En France, les Girondins de Bordeaux et Paulo Sousa auraient également tenté d’approcher Trincão. Cependant, les dirigeants de Braga, conscients du potentiel de leur pépite malgré son faible temps de jeu, ont décidé de rejeter toutes les offres qui se sont présentées.

Victime d’une forte concurrence

La saison 2019/2020 démarre comme la précédente pour Trincão. Avec Ricardo Horta et Wenderson Galeno, Braga possède énormément de qualité sur ses ailes, et le jeune portugais peine à se faire une place. Si tout le monde a conscience du talent de Francisco Trincão, il est difficile pour Ricardo Sa Pinto, tout juste nommé entraîneur de Braga, de se passer de ses deux ailiers qui se montrent réguliers et décisifs. Francisco Trincão est donc condamné à se contenter des miettes, et il y arrive plutôt bien. Le 12 décembre dernier, alors que Braga, déjà qualifié, joue son ultime match de la phase de poule de l’Europa League, Trincão est titulaire et inscrit son premier but avec l’équipe première, contre le Slovan Bratislava. Il profite également de cette rare titularisation pour faire ce qu’il sait faire de mieux, en délivrant une passe décisive à Rui Fonte.

Si, pour le moment, Francisco Trincão a du mal à faire face à la concurrence et à s’imposer comme un titulaire à Braga, le club portugais est bel et bien conscient du joyau qu’il possède en son sein. En octobre dernier, l’agent du joueur, Bruno Carvalho Santos, déclarait à la presse italienne que le jeune ailier “allait quitter Braga à la fin de la saison“. Vraie information, ou simple coup de pression mis au SC Braga ? Le doute subsiste. Pour l’heure, la seule certitude qu’on peut avoir concernant l’ailier qui fêtera ses 20 ans la semaine prochaine, c’est qu’il possède le talent pour faire une très grande carrière.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire

fr_FRFrench
fr_FRFrench