Trivela

Le foot portugais

SL Benfica : Enzo Perez évoque l’impact de Jorge Jesus sur sa carrière

Enzo Perez

Cette semaine, l’ancien joueur de Benfica Enzo Perez s’est livré sur sa relation avec son ancien entraîneur Jorge Jesus, et sur l’impact de ce dernier sur sa carrière.

En seulement trois saisons, Enzo Perez a eu le temps de laisser des souvenirs impérissables aux supporters de Benfica. S’il a été l’un des grands artisans de le formidable saison 2013-2014 du club lisboète, le milieu de terrain argentin a pourtant mis de longs mois à s’imposer définitivement comme un cadre de l’équipe. Après une blessure à un genou, un conflit avec la direction et un départ de six mois en prêt à l’Estudiantes, Enzo Perez a eu besoin d’un déclic pour voir sa carrière européenne définitivement lancée. Un déclic directement provoqué par l’entraîneur Jorge Jesus, que l’actuel joueur de River Plate a évoqué cette semaine, en interview pour le site de la Libertadores.

La polyvalence mise à profit du collectif

“Quand je suis revenu de sélection, Benfica avait vendu Witsel, et était en train de vendre Javi Garcia alors que le mercato était en train de fermer. L’entraîneur Jorge Jesus m’a appelé à son bureau, et m’a dit “Ecoute, le seul milieu que j’ai à ma disposition et qui a les caractéristiques pour faire ce que je veux au poste de milieu défensif, c’est toi. Es-tu prêt ? Je sais que tu en es capable, se souvient Enzo Perez, qui poursuit : “J’ai répondu qu’il n’y avait pas de problème, mais il devait comprendre que j’avais toujours été habitué à jouer sur un côté, et jouer à l’intérieur du jeu allait changer complètement mon jeu. Sa réponse a été simple : “Ne t’inquiète pas, je vais rendre ta carrière meilleure, et plus longue.”

Un choix fort de la part de Jorge Jesus, qui allait définitivement lancer la carrière européenne du joueur qui s’était auparavant révélé à Godoy Cruz, en Argentine. “Tous les jours, il me montrait des vidéos de milieux défensifs qu’il avait entraîné. Il me montrait les mouvements qu’il attendait d’un joueur à ce poste. Il planifiait ses entraînements collectifs en fonction de moi, pour que je puisse me positionner dans les bonnes conditions et progresser à ce poste. C’était un fou, un excessif, mais ça a payé. En 2014, j’ai été élu meilleur joueur du championnat portugais à mon poste. La vérité, c’est qu’on s’entendait très bien”, a conclu Enzo Perez, qui garde visiblement un très bon souvenir de son passage dans la capitale portugaise.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire