Trivela

Le foot portugais

Seleção – Le duo Cristiano Ronaldo – João Félix peut-il vraiment fonctionner ?

Le monde du football attend de voir l'association Cristiano Ronaldo - João Félix, mais les deux joueurs sont-ils vraiment complémentaires ?

Lors de l’annonce de sa dernière liste pour les éliminatoires de l’Euro 2020, le sélectionneur portugais Fernando Santos déclarait ” Il n’y a qu’un joueur qui est indiscutable, c’est Cristiano Ronaldo. Il est indiscutable ici, comme dans n’importe quelle équipe du monde. Tous les autres sont ici parce qu’ils ont le potentiel pour avoir du temps de jeu. Si João Félix est sélectionné, c’est parce qu’il a le niveau pour jouer, mais la décision finale sera la mienne.”

Si beaucoup d’amoureux de la Seleção attendent l’association Ronaldo – Félix avec impatience, l’ingénieur Fernando Santos semble être moins enthousiaste à l’idée d’aligner ce duo. Les deux joueurs sont-ils vraiment compatibles ?

Une première association compliquée contre la Suisse

5 juin 2019, le Portugal reçoit la Suisse à Porto, pour la demi-finale de la Ligue des Nations. Fernando Santos décide, à la surprise générale, et pour le plus grand bonheur des supporters, d’aligner un duo Ronaldo – Félix, avec Bernardo Silva dans un rôle plus axial que d’habitude, en soutien des deux attaquants.

Esseulé et peu inspiré, João Félix connait une première titularisation difficile. A l’image de la prestation collective du Portugal ce soir-là, le jeune attaquant n’a jamais réussi à vraiment entrer dans son match et parait trop léger physiquement pour assumer cette position axial, et exister face à la solide défense Akanji-Schar.

De son côté, Cristiano Ronaldo s’en remet à son talent individuel et ouvre le score d’un magnifique coup-franc, en puissance.

Le duo se cherche mais peine à se trouver. Les déplacements de l’un sont rarement faits en fonction de l’autre, et peu d’automatismes sont trouvés entre les deux hommes, qui réalisent à plusieurs reprises des appels relativement similaires.

Rare motif de satisfaction : cette sublime passe aveugle de Cristiano Ronaldo, qui avait parfaitement compris l’excellent appel de João Félix.

Après 70 minutes peu convaincantes, João Félix cède sa place à Gonçalo Guedes qui réalise une bonne entrée en jeu, couronnée par une passe décisive pour Cristiano Ronaldo, auteur d’un triplé ce soir-là (2 des 3 buts ont été inscrits après la sortie de Félix).

Cette rencontre nous a offert peu de certitudes sur la complémentarité des deux hommes. Et si Félix n’était pas Ronaldo-compatible ?

A quoi ressemble le binôme parfait de Ronaldo ?

A plusieurs reprises, le meilleur buteur de l’histoire de la Seleção a déclaré que Karim Benzema était le joueur avec qui il s’entendait le mieux sur le terrain. Interrogé par France Football sur son association avec Cristiano Ronaldo, le principal intéressé avait répondu : ” Avec Ronaldo, j’étais dans un rôle de passeur, sauf que j’avais le numéro 9 dans le dos. Je ne jouais pas avant-centre en fait, malgré mon positionnement. Je jouais en fonction de Cristiano.”

Analysons les différents aspects qui ont fait la force du duo Ronaldo – Benzema pendant neuf saisons au Real Madrid.

L’interversion des postes

Très souvent, les deux joueurs intervertissaient leurs rôles, et Benzema prenait une position d’ailier, tandis que Ronaldo se retrouvait dans l’axe, à la réception des ballons, comme par exemple sur ce but en Ligue des Champions, contre le FC Bale.

Cette liberté dans les déplacements permet aux deux joueurs de perturber l’animation défensive adverse et de se libérer plus facilement du marquage. Cela demande une grande lecture du jeu et des qualités techniques au-dessus de la moyenne pour être efficace dans plusieurs positions sur le terrain.

Des appels de balle de qualité

En plus d’être un excellent finisseur, Ronaldo est également un formidable passeur, capable de distribuer de véritables caviars à ses coéquipiers. Cependant, pour que la passe soit réussit et parvienne à troubler la défense adverse, l’appel de balle doit être fait au bon moment, et au bon endroit, à l’image de celui de Benzema sur ce but à Malaga, bien assisté par Ronaldo.

Pour réaliser ce type d’appel, il faut posséder ce que certains appellent l’instinct du buteur, mais également des automatismes avec le passeur. Plus les joueurs jouent ensemble en phases offensives, plus ils sont amenés à se connaitre et à réaliser ce type de mouvements.

Un grand attaquant est également capable de faire des appels de balle pour libérer l’espace pour un partenaire. C’est également l’un des aspects qui faisait la force du duo Ronaldo – Benzema. Le français n’hésitait pas à faire preuve de générosité dans ses déplacements, de sorte à libérer l’espace pour Cristiano, à l’image de ce but en Ligue des Champions contre le Bayern Munich.

Ce type d’appel de balle nécessite une très grande capacité à lire le jeu et beaucoup d’humilité pour faire l’effort dans le but de faciliter le jeu à son coéquipier.

La capacité à décrocher

Comme il le précise dans l’interview pour France Football citée plus haut, Benzema a souvent eu un rôle de meneur de jeu au Real Madrid. Sa capacité à décrocher et à venir chercher les ballons plus bas sur le terrain permettait à Cristiano de trouver l’espace dans le dos de la défense adverse.

Cela demande une excellente maîtrise technique et une bonne qualité de passe pour pouvoir évoluer, à certains moments, dans une position de meneur de jeu.

Les combinaisons en espaces réduits

En neuf saisons, le duo Ronaldo-Benzema nous a offert un certain nombre de combinaisons magnifiques dans des petits espaces, comme sur ce but à Schalke, en Ligue des Champions.

Pour réaliser ce type d’enchaînements, aussi impressionnants que dévastateurs pour une défense, l’attaquant doit être capable de comprendre le sens du jeu et le déplacement de son partenaire, ainsi que de réaliser le geste juste en une touche de balle.

La capacité à presser à la perte du ballon

Etant donné que le quintuple ballon d’or soit très souvent absent de l’organisation défensive, l’associé de CR7 à la pointe de l’attaque se doit de compenser défensivement, en participant de façon active au pressing de l’équipe. Une qualité rare chez un attaquant, mais nécessaire pour maintenir un bloc équipe cohérent à la perte du ballon et soutenir le travail des milieux de terrain. Au Real, Benzema avait cette capacité à presser afin de gêner la relance adverse, ce qui permettait à Ronaldo de limiter ses efforts défensifs.

En résumé, le binôme parfait de Cristiano Ronaldo doit posséder :

  • Une bonne lecture du jeu pour comprendre les déplacements de son partenaire.
  • Une qualité technique suffisante pour évoluer dans plusieurs positions sur le terrain et pour combiner dans des petits espaces.
  • La capacité à effectuer de bons appels aux bons moments.
  • L’humilité nécessaire pour se mettre au service du collectif.
  • La capacité à défendre pour compenser le manque de travail défensif de Ronaldo.

Ces qualités font-elles partie de la panoplie de João Félix ? Analysons.

João Félix a-t-il les qualités pour correspondre au jeu de Cristiano ?

Si l’Atletico de Madrid a accepté de payer 126 millions d’euros pour João Félix, c’est bien que le gamin de Viseu possède des qualités rares. Cependant, ces dernières sont-elles compatibles avec celles de Cristiano Ronaldo, son probable futur associé à la pointe de la Seleção ?

Une excellente vision du jeu

João Félix fait partie de ces rares joueurs qui savent que faire du ballon avant même de le recevoir. Cette capacité à prendre l’information et à voir le jeu rapidement accélère sa prise de décision avec le ballon et lui permet de faire les bons choix aux bons moments.

Ce but de Seferovic contre le Nacional en est un parfait exemple : il offre le ballon parfait à son attaquant sans même le regarder.

Un joueur polyvalent

Si on a pris l’habitude de le voir évoluer en soutien de Seferovic la saison passée, João Félix a profité de la pré-saison avec l’Atletico de Madrid pour nous prouver qu’il était également capable d’évoluer sur un côté. Ainsi, JF7 n’aurait vraisemblablement aucun problème à intervertir sa position avec celle de Cristiano, comme le faisait Benzema au Real Madrid. Sa qualité technique et sa lecture du jeu lui permet de s’adapter à plusieurs systèmes et d’être performant dans toutes les zones du terrain.

Au service du collectif

La saison dernière, João Félix a brillé, mais a surtout fait briller ses partenaires. Si Seferovic a inscrit 23 buts en championnat et terminé meilleur buteur, c’est en partie grâce à Félix et à ses 7 passes décisives en Liga Nos.

Très libre sur le terrain, JF7 n’a jamais hésité à quitter la surface dans laquelle il est si à l’aise pour venir chercher les ballons plus bas et faire jouer l’équipe, comme sur ce but qu’il offre à Seferovic, contre Rio Ave.

Cette action est particulièrement représentative du style de joueur qu’est Joao Félix : un joueur qui aime avoir le ballon dans les pieds, mener le jeu, et mettre les autres joueurs dans les meilleures conditions.

Le sens du but

Réduire Félix à un renard des surfaces serait mal venu tant sa palette tactico-technique est importante. Cependant, son sens du but et sa capacité à se libérer du marquage pour se mettre dans les meilleures conditions pour marquer est phénoménale pour un joueur de 19 ans. Avec un passeur hors-norme comme Cristiano Ronaldo, le jeune attaquant de l’Atletico de Madrid pourrait recevoir les ballons qu’il réclame, comme lors de ce but contre Rio Ave.

Le rôle de premier défenseur

S’il a toujours eu la rigueur et la générosité qui font de lui le premier défenseur et l’initiateur du pressing de son équipe, cette capacité à presser l’adversaire, à faire les efforts défensifs et à compenser les écarts pour maintenir un bloc compact en phase défensive fait partie des points sur lesquels il est actuellement en train de progresser sous Diego Simeone. Cette rigueur défensive doit plaire au sélectionneur Fernando Santos, toujours très soucieux de l’équilibre de son équipe.

Bilan : deux joueurs faits pour s’entendre ?

A priori, João Félix a toutes les qualités pour former un excellent duo avec Cristiano Ronaldo. Nous avons la chance de disposer de deux grands talents qui respirent le même football et qui ont une sensibilité tactique importante, associée à leurs excellentes qualités techniques respectives.

Cependant, comme pour toute association, il faudra du temps pour que le duo atteigne son potentiel maximal. Ce qui faisait la force du binôme KB9 – CR7 au Real Madrid, c’était avant tout les automatismes.

Après seulement 70 minutes de cohabitation, il est difficilement envisageable d’atteindre les mêmes résultats que le duo Benzema – Ronaldo, qui a passé 9 saisons à travailler ensemble de façon quotidienne.

Cependant, avec du temps, de la confiance, et une bonne animation offensive autour d’eux, Cristiano Ronaldo et João Félix ont tout pour porter le Portugal jusqu’aux sommets.

Alexandre Ribeiro

2 thoughts on “Seleção – Le duo Cristiano Ronaldo – João Félix peut-il vraiment fonctionner ?

Laisser un commentaire