Trivela

Le foot portugais

Wolves : Nuno a demandé le report de son match de Ligue Europa

Nuno Espirito Santo

A quelques heures du huitième de finale aller de Ligue Europa entre l’Olympiakos et Wolverhampton, Nuno Espirito Santo a exprimé son souhait de reporter la rencontre.

C’est un match que les lecteurs de Trivela vont suivre attentivement. Ce jeudi soir, les Wolves de Nuno Espírito Santo se déplaceront en Grèce, pour affronter l’Olympiakos de Pedro Martins en huitièmes de finale aller de la Ligue Europa. Alors que l’opposition de style entre les deux équipes s’annonce passionnante, le facteur externe “coronavirus” va très certainement perturber la rencontre. En effet, le président du club grec, Evangelos Marinakis, a publié, ce mardi, un communiqué sur son compte Instagram indiquant qu’il avait été testé positif au coronavirus. Suite à cette annonce, Nuno Espirito Santo a exprimé son désarroi à l’idée de disputer cette rencontre, prévue à huis clos.

“Le huis clos n’est pas une solution”

Et l’entraîneur Portugais n’y est pas allé de main morte. “Quel est l’objectif premier du football ? C’est le divertissement. Si on ferme les portes du stade aux supporters, il n’y a aucun divertissement”, a-t-il d’abord reconnu, avant d’ajouter : “Ce qui se passe dépasse le cadre du football, c’est une question sociale. Tout le monde est concerné, et quelque chose doit être fait. Pour moi, le huis clos n’est pas une solution. Ce que je demande, c’est s’il existe une autre solution. Pourquoi ne pas arrêter le football un certain temps ? Est-il judicieux de jouer si les fans ne peuvent pas participer ? C’est un danger mondial, c’est plus important que le football. Envoyons-nous le bon message ?”

Le match aura, à priori, bien lieu

S’il préférerait attendre que l’épidémie cesse avant de reprendre la compétition, l’entraîneur de Wolverhampton a cependant avoué que son équipe n’irait pas à l’encontre des choix de l’UEFA. “Le club a sollicité l’UEFA pour reporter la rencontre. Si nous devons y aller, nous irons. Mais nous ne sommes pas en accord avec cette éventualité”, a-t-il reconnu. A priori, Nuno et les siens devront bel et bien mettre leurs convictions de côté pendant 90 minutes, ce jeudi soir, dans un Stade Karaïskakis complètement vide.

Crédit photo : IconSport


Laisser un commentaire

fr_FRFrench