Trivela

Le foot portugais

Seleção : Un rassemblement au bilan très mitigé

Après trois rencontres en une semaine et demi, l’heure est au bilan pour notre Seleção, fraîchement éliminée de la Ligue des Nations.

Deux victoires et une défaite. Et avec l’exigence qui s’impose lorsqu’on évoque la Seleção et son immense potentiel, c’est bien cet échec face à la France qui ressort malheureusement du lot. Parce qu’au-delà d’éliminer le Portugal de la Ligue des Nations, cette défaite à domicile face au champion du monde a fait ressortir plusieurs lacunes de l’équipe de Fernando Santos, notamment au milieu de terrain. Sans faire une croix sur l’excellent travail réalisé ces derniers mois, le sélectionneur portugais pourrait être amené à tirer plusieurs enseignements de ces trois rencontres.

Retour sur les Portugais qui ont marqué des points, et ceux qui en ont perdu durant ce rassemblement.

Rui Patricio et Ruben Dias en haut de l’affiche

Plusieurs y verront un bien triste indicateur, mais force est de constater que Rui Patricio était le meilleur portugais sur la pelouse de l’Estadio da Luz, samedi, contre la France. Décisif à plusieurs reprises, notamment devant Anthony Martial, le gardien des Wolves a affirmé son statut de numéro un en se montrant, une fois de plus, quasiment intraitable.

Devant lui, Ruben Dias a également été l’une des grandes satisfactions de ce rassemblement. Double buteur face à la Croatie ce mardi, le défenseur central de Manchester City a parfaitement fait son travail, malgré les prestations très décevantes de ses associés en charnière centrale. Solidité, leadership, courage. Comme on le connaît, et on adore.

Au-delà de ces deux titulaires qui ont parfaitement assumé leur statut, d’autres joueurs, moins utilisés par Fernando Santos ces derniers mois, ont également répondu présent. C’est notamment le cas de João Moutinho, qui a profité de l’absence de Renato Sanches pour jouer la totalité du match contre la Croatie. Dans un rôle de temporisateur, le milieu de terrain de 34 ans a montré qu’il était encore un concurrent très sérieux pour prétendre à une place de titulaire. Buteurs contre Andorre, Pedro Neto et Paulinho ont également marqué des points aux yeux de leur sélectionneur. De même pour Trincão, auteur d’une très bonne entrée en jeu face à la Croatie.

Quand Pepe n’est pas là rien ne va

On en parlait plus haut. Face à l’absence de Pepe, blessé, Fernando Santos a décidé d’aligner José Fonte contre la France, et Ruben Semedo pour affronter la Croatie. Et les deux défenseurs centraux n’ont franchement pas rassuré, aux côtés du solide Ruben Dias. Quand le premier a souvent laissé un espace monstre dans son dos offrant la possibilité à Anthony Martial de profiter de son sens du but, le second a semblé en difficulté sur toutes ses interventions, qu’il a souvent dû négocier avec plusieurs secondes de retard.

Au milieu de terrain, des doutes subsistent également. Excellent lors des deux derniers rassemblements, Danilo Pereira s’est montré beaucoup moins solide face à la France et la Croatie. Il en va de même pour ses deux coéquipiers Bruno Fernandes et William Carvalho. Très rarement touché, le meneur de jeu de Manchester United n’a, une nouvelle fois, pas su prendre les commandes du jeu de la Seleção. Son compatriote du Betis a, quant à lui, semblé complètement hors de forme durant sa prestation contre la France, samedi.

Devant, Cristiano Ronaldo a déçu, en restant muet sur les deux rencontres officielles qu’il a disputé cette semaine. Pour son associé Bernardo Silva, on parle plus de doutes que de déception. Aligné, une nouvelle fois, dans le couloir droit contre la France, le milieu de terrain de Manchester City a été transparent, dans une position excentrée qui semble de moins en moins correspondre à ses qualités.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire

fr_FRFrench