Ligue Europa : Que vaut Arsenal, prochain adversaire de Benfica ?

Ce jeudi soir, à 21h00, Benfica accueillera Arsenal à l’Estadio Olimpico de Rome, dans le cadre du 16e de finale aller de la Ligue Europa.

Cela fait plusieurs années qu’Arsenal est devenu un habitué de la Ligue Europa. Absent de la Ligue des Champions depuis la saison 2017/18, les Gunners comptent bien remporter la « seconde » compétition pour basculer dans la plus prestigieuses de toutes, lors de la prochaine édition.

Et après avoir échoué en demi-finale et en finale ces dernières années, Arsenal est de nouveau un sérieux prétendant au sacre. Sur la première phase de la compétition, les hommes de Mikel Arteta sont sortis sans problème d’un groupe B assez léger, composé de Molde, du Rapid de Vienne et du petit poucet de la compétition Dundalk, avec 18 points glanés sur 18 possibles.

Une première partie de championnat catastrophique

Et sur cette première phase, l’entraîneur espagnol a surtout profité de ces rencontres pour faire tourner son effectif, étant donné le très mauvais début de saison de son groupe en championnat. Très tôt mis à l’écart de la course au titre, Arsenal a déjà concédé pas moins de 10 défaites en 24 rencontres de Premier League cette saison, et s’est même retrouvé à une inquiétante 13e place, à 7 petits points du premier relégable, après la 20e journée.

Cependant, tout semble aller mieux pour les Gunners, en ce début d’année 2021. Le schéma tactique, désormais disposé en 4-2-3-1 avec le duo Partey Xhaka dans l’entrejeu, semble être la formule gagnante pour retrouver des résultats dans le Nord de Londres. Arsenal a, en effet, remporté 6 de ses 10 derniers matchs de championnat.

Un manque de caractère ?

Une équipe qui va mieux, mais qui reste, tout de même, assez fragile et capable d’exploser à tout moment, comme le souligne le gérant du compte Arsenal Fans FR : « L’équipe à un mental qui a tendance à être défaillant, dans le sens où si tout se passe mal, certains joueurs vont baisser les bras beaucoup plus facilement ou paniquer dans leurs prises de décisions. Il manque du leadership au sein du groupe, on n’a pas un capitaine qui sort du lot, un guerrier, un Ramos en quelques sortes. Ça donne l’impression qu’on a une équipe de « gentils ».

Et si Benfica peut compter sur ce supposé manque de caractère des hommes de Mikel Arteta pour sortir vainqueur de cette double confrontation qui se jouera en terrains neutres, les Portugais vont également pouvoir se réjouir de l’absence de l’omniprésent Thomas Partey, qui a retrouvé des couleurs ces derniers mois. Le latéral Kieran Tierney est également indisponible, ce qui devrait permettre au Portugais Cedric Sorares de débuter la rencontre dans le couloir gauche.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire