Trivela

Le foot portugais

Seleção – Triste soirée pour le Portugal, en Ukraine (2-1)

Lundi soir, le Portugal s’est incliné 2-1 contre l’Ukraine, à Kiev. La Seleção ne peut désormais plus finir première de son groupe.

C’est une bien triste soirée pour le football portugais. A Kiev, ce lundi, les hommes de Fernando Santos se sont inclinés 2-1, contre l’Ukraine de Andreï Shevchenko.

Fernando Santos avait fait des choix forts pour cette rencontre face à l’Ukraine. Le sélectionneur portugais avait choisi de laisser Bruno Fernandes et João Félix sur le banc, pour faire jouer João Mario et Gonçalo Guedes. Une volonté de bien défendre avant d’attaquer, qui devient peu à peu habituelle chez Santos, dans ce genre de rencontre.

Cueillis à froid

Dès la 5e minute, l’Ukraine ouvre le score sur corner, malgré un bon premier arrêt de Rui Patricio. Si à ce moment-là, le Portugal a largement le temps de revenir, il n’est jamais bon de commencer une rencontre si importante en concédant l’ouverture du score. 20 minutes plus tard, Yarmolenko profite de passivité de Raphael Guerreiro pour doubler la mise, du plat du pied. La mission devient alors très difficile pour le Portugal, mené 2-0 après 27 minutes de jeu, dans une ambiance bouillante favorisant le jeu des locaux.

Fernando Santos assume ses erreurs

A la mi-temps, Fernando Santos décide de changer Gonçalo Guedes par João Félix, et de transformer son 4-3-3 en un 4-4-2. Dix minutes plus tard, c’est Bruno Fernandes qui entre en jeu à la place de João Moutinho. Les deux choix forts de Fernando Santos, qui n’ont absolument pas payés, ont très vite été corrigés par le sélectionneur portugais. Comme s’il avait reconnu s’être trompé, au moment de composer son onze de départ.

Des changements peu efficaces

Cependant, ces deux changements ne vont guère avoir l’effet escompté. João Félix reste très difficile à trouver entre les lignes, et semble manquer d’inspiration lorsqu’il a le ballon. De son côté, Fernandes se contente de jouer simple, et n’arrive pas à apporter la verticalité qu’on peut attendre de sa part.

Un espoir, en fin de match

Il faut attendre la 80e minute pour voir le Portugal réduire l’écart, sur penalty, par l’intermédiaire de Cristiano Ronaldo. Après cela, le Portugal pousse, mais éprouve toutes les difficultés du monde pour se créer des situations face à un bloc ukrainien très discipliné. Alors on tente de loin, par Bruno Fernandes, puis par Danilo, qui trouve la barre transversale dans les arrêts de jeu. Rien n’y fait. Le Portugal s’incline 2-1, et n’a franchement pas mérité mieux dans ce match.

Et maintenant ?

Des prestations individuelles médiocres, un coaching bancale de Fernando Santos … le Portugal fait un pas en arrière en vue de la qualification pour l’Euro 2020. La Seleção devra désormais s’imposer deux fois lors des deux dernières rencontres du groupe, contre le Luxembourg et la Lituanie. Si ces deux adversaires semblent, sur le papier, à la portée des Portugais, ces derniers n’ont pas rassuré les leurs, lundi, dans le froid ukrainien.

Laisser un commentaire

Trivela

GRATUIT
VOIR