Trivela

Le foot portugais

Mercato – Sporting CP : Qui es-tu, Andraz Sporar ?

Alors que le transfert d’Andraz Sporar au Sporting CP pourrait bientôt être bouclé, nous vous proposons de revenir sur le début de carrière de l’attaquant slovène.

20 buts et 5 passes décisives en 26 matchs cette saison : telles sont les statistiques du slovène Andraz Sporar, annoncé comme une probable recrue du Sporting CP durant ce mercato hivernal. A 25 ans, l’attaquant très courtisé aura, à priori, pour rôle de combler le vide qualitatif qui existe à la pointe de l’attaque du Sporting depuis le départ de Bas Dost cet été.

Un parcours fait de hauts et de bas

Il n’a que 17 ans lorsqu’il fait ses débuts en professionnel avec son club formateur, l’Interblock Ljubljana en Slovénie. Malgré son jeune âge, Andraz Sporar s’affirme très tôt comme un titulaire, et inscrit 11 buts en 24 rencontres dans le championnat de deuxième division slovène. Un an plus tard, alors qu’il est à peine majeur, il rejoint l’Olimpija Ljubljana dans l’espoir de s’imposer en première division. Durant quatre saisons, Sporar enchaîne les réalisations, et inscrit un total de 50 buts en 112 matchs disputés avec le club de la capitale slovène.

Des prestations remarquées, qui lui valent les sollicitations de nombreux clubs européens. C’est finalement le FC Bâle qui rafle la mise, en janvier 2016, pour un montant de 3,8 millions d’euros. En Suisse, tout ne va pas se passer comme prévu pour Andraz Sporar. Un mois seulement après son arrivée, le Slovène se blesse gravement au genou, et est contraint de mettre un terme à sa saison après seulement un match joué dans le championnat suisse. Il revient la saison suivante avec des prestations loin de celles qu’il avait réalisé par le passé, et se fait prêter en deuxième division allemande, à l’Arminia Bielefeld.

En Allemagne, l’attaquant réalise de bons débuts et inscrit notamment deux buts dès le premier mois, mais voit sa saison freinée par … une opération dentaire, qui l’oblige à rater cinq matchs consécutifs de championnat. Suite à ça, Andraz Sporar est relégué sur le banc, et ne parviendra jamais à retrouver sa place de titulaire avec l’équipe allemande.

Devenu indésirable à Bâle, le joueur est transféré au Slovan Bratislava en janvier 2018. C’est là, en Slovaquie, que sa carrière va décoller. Sporar termine donc la saison 2017-2018 titulaire au Slovan Bratislava, où il inscrit 6 buts en 16 rencontres. Des débuts prometteurs, qui annoncent une suite encore plus glorieuse. Avec 29 buts marqués en 30 matchs de championnat la saison suivante, Andraz Sporar devient la terreur des gardiens de buts du championnat slovaque, et se fait un nom auprès des clubs européens.

Renard des surfaces

Numéro 9 dans le dos, Andraz Sporar est l’archétype du joueur de surface. Par sa qualité de déplacement et son sens du but, l’attaquant slovène parvient très facilement à se défaire du marquage adverse pour se retrouver en situation de marquer. S’il est particulièrement efficace dans la surface adverse, Andraz Sporar est cependant moins à l’aise lorsqu’il s’agit de décrocher et de participer au jeu de son équipe.

Est-ce suffisant pour le Sporting ?

Vaut-il 7 millions d’euros ? De nos jours, acheter un attaquant qui marque près d’un but par match est toujours une tâche difficile. Même s’il évolue dans un championnat qu’on pourrait qualifier de “seconde zone”, Sporar affiche une certaine régularité dans ses performances qui nous donne envie de croire en sa réussite en Liga NOS. Cependant, comme évoqué plus haut, sa seule expérience avec une équipe d’un calibre relativement semblable à celui du Sporting, s’est avérée être un échec total. Aura-t-il, quelques années plus tard, les épaules pour assumer un rôle de titulaire dans une équipe comme le Sporting ?

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire