Trivela

Le foot portugais

Mardi Pépite : Pedro Brazão, du drame à la réussite

D’un drame familiale aux sollicitations des plus grands clubs européens, revivez le parcours atypique du jeune Pedro Brazão, qui fait actuellement le bonheur des équipes jeunes de l’OGC Nice.

Liverpool, le Bayern Munich et le Paris Saint-Germain. Trois clubs qui font, à ce jour, partie des quelques favoris pour remporter la prestigieuse Ligue des Champions. Trois clubs qui ont, également, jeté leur dévolu sur un certain Pedro Brazão, qui vient tout juste de fêter ses 17 ans le mois dernier. Retour sur le parcours atypique de ce phénomène qui fait déjà chavirer les plus grands.

Une enfance orchestrée par un drame

Il est tout jeune lorsque le sort s’abat sur sa famille. Alors qu’il n’est qu’un enfant parmi tant d’autres dont les journées sont dictées par le football au centre du formation du Sporting, Pedro Brazão se voit obligé de quitter Lisbonne, sa ville natale, pour suivre sa mère à Marseille dans le sud de la France suite à un drame familial. Nouvelle langue, nouvelle culture, et donc nouveau club. C’est d’abord à l’OM que le jeune portugais débarque, alors qu’il n’a que 10 ans. Mais le jeune gaucher ne va pas s’éterniser dans le club de l’élite française. “Je ne sais pas, un truc me dérangeait. Du coup, j’ai demandé à quitter le club. Et je suis parti”, a-t-il révélé lors d’une interview accordée à OnzeMondial en juillet 2018.

Retour au monde amateur

Une croix définitive sur le football. C’est ce que Pedro Brazão et sa mère décident de faire, malgré de nombreuses sollicitations des clubs du sud de la France. Après des semaines de remises en question et un discours bienveillant d’un éducateur, c’est dans le modeste club amateur, l’AS Merlan, situé à Marseille que Pedro Brazão décide de reprendre contact avec sa passion. Après un an à Merlan, le jeune portugais rejoint le JS Pennes Mirabeau, toujours près de Marseille. C’est à ce moment-là que Nice lance un premier appel au phénomène, qui se montre, définitivement, bien trop fort pour rester au niveau amateur.

L’OGC Nice, puis la Seleção

Il n’a pas été facile de faire venir Pedro Brazão à Nice. Déterminé à recruter le joyau de 14 ans, le club a accepté de “faire des efforts”, comme il l’a révélé à OnzeMondial : “Au départ, ils ne proposaient pas grand chose, ils voulaient juste qu’on signe. Quand ils se sont rendus compte de la situation, ils ont fait des efforts. Du coup, ils ont fait déménager ma mère et ma famille.” Des efforts qui en valaient la peine pour le club du sud de la France. Le joueur intègre le centre de formation de Nice à l’été 2017, et explose aux yeux des dirigeants. Des prestations remarquables, et remarquées par les recruteurs portugais qui décident de sélectionner Pedro Brazão avec l’équipe nationale U16, seulement quelques mois après son arrivée à l’OGC Nice.

A la conquête du monde professionnel

Il n’a que 16 ans 3 mois lorsqu’il signe son contrat professionnel, en avril 2019. La volonté de Nice ? Sécuriser son joyau, dont la conduite de balle et la vivacité rendent fous les adversaires, et impressionnent les recruteurs des plus grands clubs européens. Deux semaines après la signature de ce premier contrat professionnel, l’entraîneur de l’équipe première, Patrick Vieira, décide d’offrir une chance à Pedro Brazão d’intégrer le groupe professionnel à l’entraînement, et va même lui donner 13 minutes de jeu en Ligue 1, à domicile contre Caen. Avec le numéro 34 dans le dos, le prodige de 16 ans réalise une entrée très propre, et affiche déjà beaucoup de maturité dans son jeu.

S’il n’a, depuis, pas eu l’occasion de fouler d’autres pelouses de l’élite, le Portugais continue de briller avec les équipes jeunes du club français. En janvier 2020, le Paris Saint-Germain, le Bayern Munich, Liverpool et son premier club, le Sporting, ont fait part de leur intérêt pour ce gamin, qui n’était pas loin d’arrêter le football quelques années plus tôt, et qui semble désormais promis à un avenir radieux.

Pedro Brazão en vidéo :

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire