Trivela

Le foot portugais

FC Porto : Vitinha, le joyau inattendu

Vitinha

Jeune promesse issue de la formation des Dragons, Vitinha a connu un début d’année fulgurant. Appelé à intégrer l’effectif de l’équipe première menée par Conceição, il a cartonné et régalé. Quelques bribes de matchs plus tard, Vitinha a su relever les défis imposés et donner de grandes satisfactions.

Un parcours exemplaire

Classes faites à Porto depuis son plus jeune âge avec un passage d’une année en Sub-17 du côté de Padroense FC, Vitor Ferreira, ou « Vitinha » pour les intimes, incarne cette nouvelle génération dorée du FC Porto. Génération aux promesses colossales, Vitor Ferreira s’illustre, et ce, depuis un bout de temps. Les qualités qu’on lui loue sont légions : temporisation du jeu, technique, facilité à casser les lignes, maturité, vivacité, personnalité, qualité de passe, polyvalence. Rien que ça. Il vient de souffler sa vingtième bougie.

Des qualités indéniables que le jeune joueur de 20 ans a sues travailler et peaufiner des années durant et à chaque échelon. Pièce essentielle de l’équipe de Mario Silva en 2018-2019, il termine sa saison avec un sacre en championnat et en UEFA Youth League. Une année magique pour le milieu de terrain qui, malgré un temps de jeu moins conséquent que son compère Fabio Vieira, a su apporter sa pierre à cette édifice. Année historique, avenir prometteur.

Et si Vitor Ferreira brille en club, il n’oublie pas d’éblouir la scène internationale avec les jeunes de la sélection. A l’été 2019, il participe au fameux et prestigieux tournoi de Toulon. A la clé : une cinquième place et un prix individuel de « Révélation du tournoi ». De quoi se mettre en vue, et de la meilleure des manières.

Un mois plus tard, il porte les moins de 19 ans jusqu’en finale de l’Euro, avec le brassard en plus. Le Portugal s’incline 2 à 0 face à l’Espagne en final, mais on ne lui en tiendra pas rigueur.

Depuis, il enchaîne tout, dans le bon sens bien évidemment. Montée en équipe B, pièce fondamentale de l’entraîneur Mario Silva, il régale la seconde division. 15 matchs, 8 buts et 3 passes décisives plus tard, Sergio Conceição l’appelle en équipe première. Une progression exponentielle qui lui ouvre donc les portes de l’équipe principale : le rêve prend forme pour le jeune adulte.

Une intégration rapide et phénoménale

C’est dire si cette intégration a été aussi réussie qu’inattendue. Inattendue oui, mais à moitié. Pourquoi ? S’il est vrai que Vitinha allait être amené à intégrer l’effectif de l’équipe première, il est tout aussi vrai qu’on ne l’attendait pas aussi rapidement. À vrai dire, chronologiquement parlant, un appel de Fabio Vieira en équipe A, aurait été plus « logique » si ce n’est moins surprenant.

Au-delà de la surprise qu’était cet appel, c’est l’adaptation rapide, efficace et réussie de la part de l’ancien joueur de l’équipe seconde. Un total de 238 minutes jouées depuis janvier en totalisant les apparitions en championnat, coupe du Portugal et coupe de la ligue. Une passe décisive face à Viseu mais aussi des prestations encourageantes qui ont amené un vent de fraîcheur à l’équipe, au club et aux supporters.

Un vent de fraîcheur, oui. Non pas seulement par son jeune âge, mais surtout que ce profil, dans le milieu de terrain de Porto, on en trouvait plus. Depuis le départ d’Oliver Torres, c’est une carence en créativité que Porto traîne. Comblée, en partie, par l’intégration de Vitinha. Capable de casser n’importe quelle ligne au milieu du terrain, de freiner le jeu et de l’accélérer quand il est nécessaire. Des qualités dont il a fait l’étalage notamment contre Viseu dans les deux demi-finales en coupe du Portugal mais aussi lors du match tant important contre Benfica à domicile. Bref, un véritable métronome, le joueur qu’il manquait à Conceição dans son milieu de terrain. Jackpot peuvent crier les supporters du FCPorto ? Cela sonne comme tel.

Quid de son futur ?

Il est vrai que de parler du futur d’un joueur intégré il y a peu en équipe première s’apparente à de l’extrapolation. Mais quiconque se trouvant face à un joueur si jeune et prometteur ne peut s’empêcher de rêver et de parler d’avenir. Sans trop rentrer dans la caricature, ici, des médias qui adulent, peut-être, cette propension à la comparaison de joueurs, on peut se poser la question : quel avenir lui est destiné ?

Si ses premières prestations ont conquis tout un club, les suivantes (ndlr : Vitinha est actuellement blessé) sont promises à une réussite tout aussi certaine. Mais concernant un avenir proche, plusieurs scénarios sont envisageables. Conceição semble compter grandement sur son nouveau venu, une confiance qui pourrait continuer à être rétribuée si l’ancien coach du FC Nantes continue sur le banc des Dragons.

Si tel n’était pas le cas, un gros ménage de printemps pourrait être fait du côté de Porto. Cadres et entraîneur pourraient plier bagages, laissant les reines à un nouvel entraîneur avec une base issue de la formation et d’autres joueurs clés du club. Et dernier scénario, et pas le plus glorieux, serait celui d’une vente qui permettrait au club d’équilibrer ses comptes. Pas la solution qui enchante le plus les supporters, mais une possibilité qui reste entre les mains du club. Pour l’heure, le championnat est à l’arrêt pour les raisons qu’on connaît et nul ne peut prévoir ce qui sera fait et décidé ces prochains jours. La seule chose qui est sûre, c’est que le club aura à cœur de vouloir voir briller ce « joyau inattendu » dans son stade ou par-delà les frontières. Le plus tard possible, si possible.

Découvrez Vitinha en vidéo :

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire