Liga NOS : Et le phénix Stephen Eustáquio renaît de ses cendres

Après des derniers mois particulièrement compliqués, le milieu de terrain Stephen Eustáquio semble avoir retrouvé son meilleur niveau.

« Atypique », voilà un adjectif parfait pour décrire le parcours de Stephen Eustáquio. Si le milieu de terrain défensif vient d’inscrire deux buts sur ses deux dernières rencontres avec Paços de Ferreira, tout n’a pas toujours été simple dans la jeune carrière de l’ancien international espoir portugais.

Une jeunesse passée loin des centres de formations, des débuts en sénior à l’âge de 16 ans au quatrième échelon national, sept sélections avec les espoirs portugais et une petite apparition avec l’équipe nationale de son Canada natal qu’il a quitté à l’âge de 7 ans. Vous commencez à comprendre le sens de l’adjectif « atypique » ?

Une expérience mexicaine qui vire au cauchemar

Arrivé à Chaves en janvier 2018, alors qu’il vient tout juste de fêter ses 21 ans, Stephen Eustáquio fait ses débuts en Liga NOS le mois suivant, lors d’une victoire à Feirense. Assez rapidement, le jeune milieu de terrain s’affirme comme un joueur indispensable des Transmontanos durant toute l’année 2018, au terme de laquelle il opte pour l’exil, avec un départ pour le club mexicain de Cruz Azul. Pourquoi pas, me direz-vous. Sauf que le séjour exotique du milieu de terrain portugais tourne rapidement au cauchemar. Dès sa première apparition dans le championnat mexicain, Stephen Eustaquio est victime d’une rupture des ligaments croisés qui le contraint à rester loin des terrains durant plus de huit mois. Une éternité.

Une année 2019 blanche, donc, qui vient marquer un net contraste avec une année 2018 plutôt prometteuse passée dans le Nord du Portugal. Et pour se relancer après un malheureux échec en Amérique Centrale, quoi de mieux qu’un retour aux sources, au Portugal ? C’est l’option que prend Stephen Eustáquio en décembre 2019. Devenu indésirable à Cruz Azul, le milieu de terrain défensif est prêté pour un an et demi à Paços de Ferreira.

Retour aux sources

Sept. C’est le nombre de matchs qu’a pu jouer l’international canadien en Liga NOS, avant que la pandémie du Covid-19 ne vienne marquer un nouveau coup d’arrêt dans sa carrière. Le joueur passe, ainsi, plus de trois mois sans fouler la moindre pelouse, avant de s’imposer comme un joueur cadre de son équipe sur la dizaine de matchs disputés entre le début du mois de juin et la fin du mois de juillet dernier. Dix matchs, durant lesquels Paços de Ferreira assure assez tranquillement le maintien, ce qui laisse présager une occasion unique pour Stephen Eustáquio de réaliser une deuxième saison complète dans l’élite du football portugais.

Définitivement de retour ?

C’est d’ailleurs ce qui se profile. Avec 537 minutes disputées sur 540 possibles en championnat cette saison, le joueur de 23 ans s’affirme comme un titulaire indiscutable dans l’entrejeu du Paços de Ferreira. Un statut honorable pour un joueur qui a particulièrement joué de malchance ces derniers temps, et qui a multiplié les efforts pour revenir à son meilleur niveau. Des efforts récompensés dernièrement par deux buts inscrits sur ses deux derniers matchs, dont un face au champion en titre, le FC Porto. Rien que ça. Avant ces deux réalisations décisives pour son équipe, qui figure actuellement à la 6e place en Liga NOS, il fallait remonter au 14 septembre 2018 pour retrouver la trace d’un but marqué par Stephen Eustáquio. Plus de deux ans de disette, donc, durant lesquels le milieu de terrain aura vécu un véritable calvaire, qui semble désormais définitivement derrière lui.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire