Boavista FC : La rumeur Jesualdo Ferreira fait débat chez les supporters

Quelques heures après le licenciement de Vasco Seabra, la presse portugaise annonce des contacts très avancés entre Boavista et Jesualdo Ferreira.

Certains voient cela comme un signe du destin, qui lui permet d’écrire aujourd’hui l’histoire qu’il aurait du écrire il y a quatorze ans, pendant que les plus rancuniers restent convaincus qu’un « opportuniste » n’a pas sa place sur le banc de leur club favori. Tel est le climat qui touche actuellement les supporters de Boavista, après que la presse portugaise ait révélé des contacts avancés entre le club et Jesualdo Ferreira pour prendre la succession de Vasco Seabra, récemment licencié.

Un élan d’opportunisme

Recontextualisons. En mai 2006, après un excellent passage du côté de Braga, l’entraîneur portugais rejoint Boavista, qui cherche à retrouver l’Europe après deux sixièmes places obtenues. Mais seulement trois mois plus tard, alors que la nouvelle saison s’apprête à débuter, Jesualdo Ferreira quitte son poste sans même avoir disputé la moindre rencontre officielle avec Boavista pour répondre favorablement aux appels du rival, le FC Porto, qui vient de licencier l’entraîneur hollandais Co Adriaanse. Et alors que Boavista voit son début de saison complètement perturbé, de sorte à terminer l’exercice à une décevante dixième place, le voisin du FC Porto remporte, quant à lui, une nouvelle fois le championnat cette saison-là. De quoi nourrir encore un peu plus la rancune de certains vis-à-vis du « Professor ».

Un accord déjà bouclé ?

Quoi qu’il en soit, les supporters de Boavista devront, à priori, accepter la situation, et accueillir un entraîneur qui reste cependant l’un des plus expérimentés parmi les coachs actifs au Portugal. Sans club depuis son départ de Santos en aout dernier, Jesualdo Ferreira aurait, selon Publico, d’ores et déjà conclu un accord avec la direction du club, et devrait être le prochain entraîneur des Axadrezados.

Crédit photo : iconSport

Laisser un commentaire