Trivela

Le foot portugais

SC Farense : Ryan Gauld, l’Ecossais à la conquête du Portugal

Arrivé très jeune au Portugal, à l’âge de 19 ans, l’ancien international U21 écossais semble enfin répondre aux attentes placées en lui.

Un Ecossais au Portugal. Rien de très banal, nous vous l’accordons. C’est pourtant la vie que mène le “scottish” Ryan Gauld depuis maintenant 7 ans. Arrivé dans la péninsule ibérique en 2014 avec le statut du “Messi écossais”, le milieu de terrain n’a pas eu un parcours comme les autres. Cependant, avec Farense, le natif d’Aberdeen semble avoir enfin trouvé son équilibre.

“Le Messi écossais”

Ryan Gauld est né le 16 décembre 1995, en Ecosse. Bien plus attiré par les cages de football que par les poteaux de rugby, contrairement à la majeure partie de ses amis, il prend sa première licence en 2002, au Brechin City Boys Club. Durant ses jeunes années, il évolue notamment sous les ordres d’un certain Ian Cathro, actuel adjoint du Portugais Nuno Espirito Santo à Wolverhampton.

Doté d’un talent hors-norme, Ryan Gauld attire rapidement l’œil des écuries professionnelles du football écossais. Il intègre, à l’âge de 9 ans, l’académie de Dundee City, où il gravit les échelons à vitesse grand V.

C’est le 13 mai 2012, alors qu’il vient de fêter son 16e anniversaire, que le petit prodige fait ses débuts en professionnel. Ce jour-là, il entre en jeu durant la victoire des siens face à Motherwell (2-0). La suite s’annonce encore plus belle. Sur sa deuxième saison avec son club formateur, Ryan Gauld crève l’écran et fait apprécier son talent à l’ensemble des observateurs du championnat écossais. S’il inscrit 6 buts et délivre 7 passes décisives cette saison-là, le jeune milieu de terrain offensif, très fréquemment comparé à la légende Lionel Messi pour son gabarit, ses crochets et son pied gauche, ne parvient pas à remporter le titre du meilleur jeune de l’année en Ecosse, devancé par l’un de ses coéquipiers, un certain Andrew Robertson.

L’Ecosse n’est pas bien grande, et elle commence même a être trop petite pour le talent de Ryan Gauld. A seulement 18 ans, il est même très proche de rejoindre Manchester United, alors dirigé par une grande figure du football écossais, en la personne de David Moyes. Contre toute attente, c’est au Portugal, et plus précisément au Sporting que l’Ecossais pose ses valises pour un contrat de 6 ans, contre un chèque de 3 millions d’euros. A Lisbonne, le petit prodige dispose d’une clause libératoire estimée à 60 millions d’euros.

Les deux pieds dans l’inconnu

Si le choix du Sporting peut paraître surprenant, celui-ci a, entre autres, été motivé par la réputation du centre de formation du club portugais, et du savoir-faire légendaire en matière de jeunes joueurs. A Lisbonne, sont sortis des grands joueurs offensifs, comme Cristiano Ronaldo, Simão Sabrosa ou encore Luis Figo. Ryan Gauld est alors l’un des jeunes les plus prometteurs du club, qui pourrait rapidement représenter le futur des Leões.

Dans un premier temps, l’Ecossais est envoyé en équipe réserve, de sorte à gagner du temps de jeu et à s’adapter, petit à petit, à cette nouvelle vie portugaise. “Tout se passe très bien ici, le club prend son temps avec moi, je joue plus souvent avec l’équipe B mais je pense que c’est mieux pour mon évolution”, expliquait-il à la presse écossaise, à cette époque.

S’il effectue ses débuts en équipe première le 29 décembre 2014, face au Vitoria SC lors d’un match de Taça da Liga, le jeune Ecossais ne parvient pas à passer le cap, et à répondre aux attentes placées en lui. Alors que ses espoirs de réussir dans la capitale portugaise semblent de plus en plus minces, Ryan Gauld est prêté six mois à Setubal, puis un an au Deportivo das Aves, six mois à Farense, avant même de retourner une demi-saison dans son Ecosse natale, pour porter les couleurs de Hibernian. On le décrit alors comme un talent gâché, incapable d’exploser au plus haut niveau.

L’écossais prend les choses en mains

A l’été 2019, six mois après une première expérience à Farense, Ryan Gauld s’engage pour deux saisons en faveur du club situé dans le sud du Portugal. Le club est alors pensionnaire de deuxième division portugaise, ce qui ne facilité pas sa volonté de se montrer, en vue d’une potentielle participation à l’Euro 2020.

Reculer pour mieux sauter. Telle est la devise de Ryan Gauld, sur ces derniers mois. Sous le maillot de Farense, le milieu de terrain retrouve son meilleur niveau, et réalise même la meilleure saison de sa carrière, ponctuée par un titre de meilleur joueur de II Liga, et une promotion dans l’élite, 18 ans après le dernier passage du club en première division.

Cette saison, beaucoup d’espoirs reposent sur lui. Considéré, à juste titre, comme l’atout majeur du club fraîchement promu en Liga NOS, Ryan Gauld a déjà inscrit 5 buts, dont une sublime talonnade ce jeudi, et délivré 4 passes décisives en 15 matchs cette saison. L’Ecossais est ainsi impliqué sur près de 60% des buts de son équipe en championnat.

Dans une récente interview accordée à The Guardian, le jeune homme explique le bonheur qu’il ressent à Farense : “Ici, le club me fait confiance et j’ai beaucoup de temps de jeu. Maintenant, je maîtrise très bien la langue portugaise et le style de jeu pratiqué au Portugal.” Si le surnom de “Messi écossais” est désormais loin derrière lui, la nouvelle star de Farense est, tout de même, redevenu un joueur aux qualités techniques exceptionnelles, capable de changer le cours d’un match sur un exploit individuel.

Si, pour l’heure, Farense est avant-dernier du championnat avec seulement 3 petites victoires à son actif, les Leões de Faro pourront compter sur le talent de leur leader technique Ryan Gauld, pour espérer accrocher le maintien d’ici la fin de saison.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire

Trivela

GRATUIT
VOIR