A l’étranger – Wolves : Des nouvelles rassurantes pour Rui Patricio

Touché à la tête après un violent choc avec son coéquipier Conor Coady, Rui Patricio a repris conscience selon les dires de son entraîneur.

La salle image de la soirée. Si la rencontre qui opposait les Wolves aux Reds de Liverpool ce lundi avait plutôt bien débuté pour les internationaux portugais avec l’ouverture du score de Diogo Jota, elle a rapidement viré au cauchemar. Violemment percuté par son propre coéquipier Conor Coady lors d’un face à face avec Mohamed Salah en fin de match, le gardien numéro un de la Seleção Rui Patricio est resté au sol durant de longues minutes, avant que des soigneurs ne viennent l’évacuer sur une civière.

« Il est OK », selon son entraîneur

Et alors que les images terribles de ce choc ont créé un vent de panique sur les réseaux sociaux, l’entraîneur des Wolves, Nuno Espirito Santo, a tenu à rassurer tout le monde quelques heures après la rencontre. « Il est conscient et se souvient de ce qu’il s’est passé, a-t-il expliqué après avoir eu une discussion avec l’un des soigneurs. On doit prendre des précautions, mais il est OK. Les 48 prochaines heures seront importantes, pour l’heure, on doit se montrer patients. Il est entre de bonnes mains« , a ajouté l’entraîneur des Wolves.

Le traumatisme Raul Jimenez

Des nouvelles rassurantes, il en fallait pour les Wolves. Pour rappel, les hommes de Nuno Espirito Santo avaient déjà enregistré la perte de leur attaquant Raul Jimenez pour un choc relativement similaire à la tête en décembre dernier. Quatre mois plus tard, l’ancien attaquant de Benfica n’a, pour l’heure, toujours pas retrouvé les terrains. Ceci étant, rien n’indique que Rui Patricio ne connaisse les même difficultés que son coéquipier à reprendre son activité.

De nouvelles informations devraient, à priori, être dévoilées en début d’après-midi par Fernando Santos, au moment où ce dernier devra dévoiler sa liste des internationaux portugais pour les prochains matchs de la Seleção.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire