Seleção : Les enjeux d’un rassemblement décisif

La Seleção devra assurer lors des deux prochaines rencontres pour valider définitivement son ticket pour la prochaine Coupe du Monde.

Cette semaine, la Seleção joue gros. Déjà assurée de terminer au moins à la deuxième place de son groupe, synonyme de qualification en barrages, la formation de Fernando Santos devra prendre des points lors des deux dernières « finales » qu’il lui reste, pour terminer première de son groupe de qualifications pour la prochaine Coupe du Monde. Ce jeudi soir, les 25 Portugais convoqués affronteront l’Irlande, avant de recevoir leur principal concurrent serbe trois jours plus tard.

La Seleção a son destin entre les mains

« Deux finales », donc, qu’il faudra à tout prix gagner pour s’éviter de devoir jouer les apothicaires. Actuellement second de son groupe avec un point en moins, le Portugal compte également un match de moins que la Serbie, leader, à qui il ne reste plus qu’une rencontre à disputer. Vous l’aurez compris, avec une victoire ce jeudi soir contre l’Irlande, la Seleção prendrait la tête du Groupe A avec deux points d’avance sur la Serbie, qu’il recevra dimanche. Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers n’auraient alors besoin que d’un match nul, à domicile contre la Serbie, pour s’assurer une qualification automatique pour la Coupe du Monde 2022.

L’objectif : éviter les barrages

Et en cas de contre-performance ce jeudi, les choses pourraient devenir bien plus complexes pour la Seleção. Fernando Santos et ses hommes disputeraient alors une véritable finale face à la Serbie, et devraient impérativement s’imposer pour terminer premiers de leur groupe. En cas de défaite dimanche, le Portugal terminerait second de sa poule, et devrait passer par la case barrages pour tenter d’accrocher sa qualification.

Pour l’heure, des nations comme l’Espagne, demi-finaliste du dernier Euro, ou encore la Croatie, finaliste de la précédente Coupe du Monde, sont potentiellement amenés à disputer cette phase de barrages et à représenter des concurrents de taille pour la Seleção, qui a tout intérêt à s’éviter cette pression supplémentaire.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire