CS Marítimo : Vasco Seabra pour remplacer Julio Velázquez sur le banc

Voilà les premières grandes décisions du nouveau président Rui Fontes. Après la résiliation du contrat de Julio Velázquez, c’est Vasco Seabra qui a été choisi pour le remplacer.

Ce n’était qu’une question de temps avant de voir le coach espagnol être démis de ses fonctions. Après des négociations entre la direction et le coach, un accord a été trouvé pour la résiliation du contrat de Julio Velázquez, actée le 11 novembre dernier. Deux jours après le départ de l’Espagnol, c’est Vasco Seabra qui a été officialisé par le club au poste d’entraineur, pour tenter d’inverser la tendance du mauvais début de saison du Marítimo.

Des débuts prometteurs

Julio Velázquez était arrivé au Marítimo en mars 2021 avec une mission claire : éviter la relégation. La situation était catastrophique, le club pointait à la dernière place du championnat et avait déjà viré deux entraineurs sur cette seule saison. Passé par Villareal, Udinese ou encore Setubal, Velázquez faisait ici face à une mission de taille avec seulement 12 matchs pour réussir. Une mission accomplie avec une 15e place obtenue grâce à 5 victoires 2 nuls et 5 défaites au cours d’une fin de saison intense.

Des résultats insuffisants

Cette saison, le constat est autre pour le coach espagnol. Malgré des recrues intéressantes avec André Vidigal, élu meilleur jeune de la Liga 2 la saison passée ou Diogo Mendes, arrivé en provenance du Benfica, Velázquez n’a pas trouvé la solution aux mauvais résultats de son équipe. Le Marítimo est actuellement avant dernier du championnat avec une seul victoire au compteur et surtout six défaites en onze journées. L’Espagnol, dans ses adieux au club, reconnait des difficultés : « Les adversités que nous avons rencontré cette saison ne nous ont pas permis d’avoir la continuité que nous souhaitions ».

Le pari Seabra

Vasco Seabra est donc la solution choisie par Rui Fontes pour tenter d’inverser la tendance. La saison passée, l’entraineur portugais de 37 ans était l’élu du Boavista pour son projet ambitieux. Après un mauvais début de saison, le club basé à Porto s’était séparé de celui qui avait, par la suite, rapidement rebondi avec Moreirense, atteignant la 8e place du championnat à 3 points des places européennes. Libre de tout contrat depuis cet été, le coach a donc rejoint Funchal pour un nouveau défi. Pourtant, dans un club ayant besoin de stabilité, le choix de Seabra peut paraitre étonnant : le jeune entraîneur n’a encore jamais fait plus d’une saison complète à la tête d’une équipe, et le Marítimo est déjà son 4e club en moins de deux ans.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire

Trivela

GRATUIT
VOIR