A l’étranger : Miguel Crespo, sur les traces de Raul Meireles ?

Miguel Crespo

Arrivé cet été au Fenerbahçe en provenance d’Estoril, le milieu de terrain luso-français Miguel Crespo est en train de se faire un nom en Turquie.

Après une montée en D1 portugaise avec Estoril, à laquelle il a largement contribué, Miguel Crespo a décidé, cet été, de connaitre sa première expérience à l’étranger dans l’effervescence turque, au sein du Fenerbahçe. Avec un effectif cosmopolite et une forte concurrence à son poste, le Luso-Français de 25 ans a dû batailler pour entrer dans la rotation de l’entraîneur portugais Vitor Pereira. Ce dernier utilise l’ancien meneur de jeu d’Estoril dans un registre un peu plus défensif que celui qu’il avait connu chez les Canarinhos, en le reculant d’un cran sur le terrain, aux côtés de l’ancien international brésilien Luiz Gustavo.

Un nouveau rôle plus défensif

Evoluant généralement dans le double-pivot du 4-2-3-1 du Fener’, Miguel Crespo parvient à apporter sa touche technique sur les premières relances de son équipe, et ainsi alimenter les joueurs de couloir et le meneur de jeu Mesut Ozil. Sur les tâches défensives, le joueur passé par Braga se démène pour aider les siens, grâce notamment à sa très bonne lecture du jeu. Sous ses nouvelles couleurs, le natif de Lyon a disputé 9 des 13 matchs que son club a joué depuis son arrivée, cinq en tant que titulaire. Récemment, l’ancien leader technique d’Estoril s’est même mis ses nouveaux supporters dans la proche, en inscrivant le but victorieux dans les arrêts de jeu dans le derby contre l’ennemi juré, Galatasaray.

Un temps de jeu de plus en plus important

Malgré une concurrence féroce dans le cœur du jeu, celui qui a été élu meilleur joueur du championnat de D2 portugaise la saison passée s’acclimate de mieux en mieux à sa nouvelle équipe. Depuis son but contre Galatasaray le mois dernier, Miguel Crespo a disputé les trois rencontres de Fenerbahçe en tant que titulaire et a livré des prestations abouties, de bon augure pour la suite de la saison. En s’affirmant petit à petit, il pourrait bien devenir un élément indispensable du club stambouliote et ainsi marcher sur les pas de son compatriote Raul Meireles, qui avait marqué les esprits lors de son passage dans le club turc (2012-2016).

Crédit photo : IconSport

Alexis Morgado

Grand amateur de football en général mais surtout de football portugais, Alexis a été baigné dans cette ferveur lusitanienne tout au long de sa jeunesse, entre rires, joie et tristesse. Attiré par le beau jeu et les nouveaux talents, il observe attentivement les différents championnats nationaux : de la Liga Bwin à la III Liga.

Laisser un commentaire