SL Benfica : De nouvelles révélations dans l’affaire Luis Filipe Vieira

Vieira

Ces derniers jours, les autorités portugaises ont rendu publique plusieurs écoutes réalisées dans le cadre de l’opération « Cartão vermelho », donnant lieu à de nouvelles révélations concernant l’ancien président du SL Benfica, Luis Filipe Vieira.

Lors de son arrestation le 7 juillet 2021, Luis Filipe Vieira alors président du SL Benfica était suspecté d’avoir détourné de l’argent concernant trois transferts. Grâce aux écoutes menées par les autorités portugaises, ce sont maintenant 55 transferts qui sont suspectés d’avoir fait l’objet de détournements de la part de l’ex-président du club.

Un préjudice de plus de 10 millions d’euros

Luis Filipe Vieira aurait perçu plus de 10 millions d’euros sur des transferts avec un système assez simple. L’ex-président du Benfica travaillait avec plusieurs agents sportifs qui auraient été inclus dans des transferts pour des services d’intermédiation totalement factices. Ainsi, les écoutes révèlent que Luis Filipe Vieira aurait demandé de manière explicite à inclure Ulisses Santos dans l’intermédiation du transfert de Julian Weigl, quand bien même ce dernier n’aurait pas participé aux négociations. Pour le transfert de l’Allemand, les autorités portugaises estiment que 2,5 millions d’euros ont été versés à l’agent via une entreprise offshore, que touchait ensuite Luis Filipe Vieira à travers un système de blanchiment. L’ancien président du Benfica est aujourd’hui inculpé pour les délits d’abus de confiance, d’escroquerie qualifiée, de falsification de documents, de fraude fiscale, de blanchiment d’argent et de délit d’initié.

Ce qui est arrivé lors du transfert de l’ancien joueur du Borussia Dortmund n’est pas un cas isolé. En effet, le journal portugais A Bola souligne que les autorités portugaises suspectent 55 transferts, entrées comme sorties, à avoir fait l’objet de délits sur une période allant de 2012 à 2020. Parmi les transferts suspectés on retrouve d’anciens noms du Benfica tels que Witsel, Jonas, Fejsa, Lindelof ou bien Jardel, et des noms bien plus récents avec Taarabt, Pedrinho, Morato, Seferovic ou même Vlachodimos. Beaucoup de transferts suspectés sont aussi ceux de joueurs passé par l’équipe B du Benfica comme avec Dalcio Gomes ou Anthony Carter. Le dernier cas suspecté est celui de l’attaquant Rodrigo Pinho, ancien joueur du Marítimo de 29 ans qui a signé libre cet été au Benfica un contrat de 5 ans. Une chose qui a fait réagir négativement plusieurs membres de la SAD du club.

Des révélations sportives

Outres les délits menés par Luis Filipe Vieira avec l’aide de divers agents, les écoutes ont aussi permis des révélations concernant le Benfica sur le plan sportif. On y apprend par exemple que l’ex-président avait rencontré Diego Costa à Madrid le 25 mars 2021 pour le convaincre de rejoindre le Benfica. Alors que le club avait démenti officiellement, Luis Filipe Vieira avait demandé au commentateur de la CMTV, José Manuel Capristano, de démentir lui aussi la rumeur, malgré les négociations en cours.

Le journal Record rapporte une écoute entre Jorge Mendes et Bruno Lage datant du 6 juin 2020. Dans celle-ci, l’entraineur du Benfica de l’époque réclamait un effectif plus réduit et le « nettoyage » de certains joueurs qui auraient, selon lui, déjà dû quitter le club à l’époque de Rui Vitoria. Peu après, Bruno Lage a été limogé par Luis Filipe Vieira. A ce sujet, le journal Sabado reprend une écoute entre Jorge Mendes et José Mourinho à propos du remplaçant de Bruno Lage. Jorge Mendes révèle que Luis Filipe Vieira souhaite absolument le retour de Jesus, contre son avis. Du même avis que Mendes, Mourinho a suggéré le nom de Laurent Blanc, et l’agent lui a ensuite demandé d’envoyer un message à Luis Filipe Vieira pour lui parler de l’entraineur français. L’enquête bat actuellement son plein et il ne serait pas surprenant que de nouvelles révélations surgissent dans les prochaines semaines.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire

Trivela

GRATUIT
VOIR