Ranking UEFA : Le Portugal toujours plus menacé par les Pays-Bas

Ranking UEFA

Cette semaine se sont conclus les huitièmes de finale des compétitions européennes, qui ont permis aux Pays-Bas de reprendre du terrain sur le Portugal au Ranking UEFA.

Les huitièmes de finale des différentes compétitions européennes sont désormais terminées. Alors que le Portugal disposait de quatre de ses clubs encore en lice à l’entame de cette phase, il n’en compte plus que deux : le SL Benfica en Ligue des Champions, et le SC Braga en Ligue Europa. En effet, si les deux équipes sont parvenues à créer la surprise en éliminant respectivement l’Ajax et l’AS Monaco, le FC Porto et le Sporting CP n’ont, quant à eux, pas su trouver les ressources pour se défaire de l’Olympique Lyonnais et de Manchester City. Deux qualifications et deux éliminations, qui impliquent plusieurs conséquences au Ranking UEFA.

Le Portugal prend 6 points, les Pays-Bas 8

Cette semaine, les clubs qui ont représenté le Portugal sur la scène européenne ont permis de récolter pas moins de 6 points. En effet, Benfica a d’abord ouvert la voie en rapportant 3 points : 2 pour sa victoire contre l’Ajax, qui s’ajoute au bonus de 1 point accordé pour sa qualification en quarts. De son côté, Braga a permis au Portugal de prendre 2 points : 1 pour son match nul obtenu sur la pelouse de l’AS Monaco, et 1 autre en bonus pour sa qualification. Enfin, si le FC Porto a été éliminé de la Ligue Europa face à l’OL, le club du Nord du Portugal est tout de même parvenu à ramener 1 point de France, avec son match nul.

Une semaine à priori plutôt positive pour le Portugal, qui reste provisoirement à la sixième place. Cependant, les Pays-Bas, septièmes, sont parvenu à faire encore plus fort en récoltant 8 points. En effet, si l’Ajax a été éliminé par le SL Benfica en Ligue des Champions, les autres clubs engagés ont réussi à compenser assez largement. Feyenoord et le PSV ont rapporté, à eux deux, un total de 6 points : 2 pour leur victoire de ce jeudi et 1 pour leur qualification, tandis que l’AZ Alkmaar et Vitesse ont tous deux obtenus des matchs nuls, rapportant chacun 1 point aux Pays-Bas.

Les Pays-Bas, premiers de la classe pour cette semaine

Pour obtenir l’avancée réelle des deux nations au Ranking UEFA, il faut diviser le nombre de points rapportés par les différents clubs d’un pays par le nombre d’équipes engagées dans les compétitions européennes en début de saison. Pour rappel, le Portugal comptait 6 clubs, avec Paços de Ferreira et Santa Clara en plus des quatre clubs cités précédemment, tandis que les Pays-Bas n’en possédaient que cinq. Le Portugal obtient donc une avancée réelle de 1,000 point (6/6), tandis que les Pays-Bas avancent de 1,600 points (8/5), ce qui en fait d’ailleurs la nation qui obtient le meilleur résultat sur la semaine.

Objectif : limiter les dégâts au Ranking UEFA

Après ces huitièmes de final, le Portugal reste donc 6e avec 52,882 points, et reste devant les Pays-Bas, 7e, avec 47,500 points. Cependant, il est important de préciser qu’au début de la saison prochaine, les résultats de la saison 2017/18, durant laquelle les Pays-Bas avaient obtenu des scores particulièrement faibles, seront effacés du bilan global, pour intégrer les résultats de la saison 2022/23. En d’autres termes, le Portugal repassera automatiquement 7e en début de saison prochaine avec, pour l’heure, un total de 43,216 points, contre 44,600 points pour les Pays-Bas. L’enjeu de cette fin de saison, pour le SL Benfica et le SC Braga, sera donc également de limiter les dégâts et de tenter de maintenir le Portugal à la surface dans sa lutte avec les Pays-Bas, désormais représentés par le PSV et Feyenoord sur la scène européenne.

Ranking UEFA

Source : UEFA

Crédit photo : IconSport

Alex Ribeiro

Après des études en école de commerce, Alexandre Ribeiro a lancé le site Trivela.fr en 2019 et le dirige aujourd’hui aux côtés de ses collaborateurs. Passionné par le football portugais dans son ensemble, et notamment par l’équipe nationale portugaise, c’est avec toute son énergie et son implication qu’il fait vivre ce média de façon quotidienne.

Laisser un commentaire