Seleção : Rafael Leão manque le coche avec l’équipe nationale

Rafael Leão

Ces derniers jours, Rafael Leão a eu l’occasion de connaitre ses deux premières titularisations en Seleção, mais n’a cependant pas su marquer des points aux yeux de son sélectionneur.

Le dernier rassemblement international de la saison aurait pu être celui de Rafael Leão : cela n’a pas été le cas. Arrivé en sélection en pleine confiance suite à son titre de champion d’Italie avec l’AC Milan, l’attaquant portugais bénéficiait, ces derniers jours, d’une opportunité inédite de marquer des points aux yeux de son sélectionneur. En effet, face à l’indisponibilité de Diogo Jota pour la première des quatre rencontres de la Seleção, Fernando Santos a décidé d’accorder une première titularisation à Rafael Leão face à l’Espagne, la semaine passée.

Diogo Jota au repos, une opportunité en or pour Rafael Leão

Et s’il se remettait tranquillement de sa présence à la finale de la Ligue des Champions avec Liverpool, disons que Diogo Jota n’a pas vraiment eu de quoi être inquiété pour sa place de titulaire dans le couloir gauche de la Seleção. Malgré d’excellentes intentions et une énergie toujours aussi impressionnante, Rafael Leão a multiplié les mauvais choix et a également manqué une occasion nette qui aurait pu lui permettre de se démarquer. Sorti à une vingtaine de minutes du terme de la rencontre (1-1), le Milanais a livré une copie trop mitigée pour prétendre à mieux qu’un rôle de doublure en équipe nationale.

Et c’est, sans surprise, dans ce rôle secondaire qu’a été utilisé Rafael Leão lors des deux matchs suivants. Avec un Diogo Jota bien reposé à disposition, Fernando Santos n’a pas hésité à se passer du jeune Milanais pour reconduire l’ailier de Liverpool face à la Suisse, puis à la République Tchèque. Un choix qui s’est avéré payant : si Diogo Jota n’a pas trouvé le chemin des filets, il a tout de même délivré deux passes décisives lors du récital portugais contre la Suisse (4-0) et pris part à deux prestations collectives de haute volée pour le Portugal.

Une nouvelle chance, contre la Suisse

Après deux courtes entrées en jeu face à la Suisse et à la République Tchèque, Rafael Leão a bénéficié d’une nouvelle opportunité de briller ce dimanche soir, à l’occasion du match retour contre la Suisse. Et s’il n’a rien perdu de sa fougue, le jeune Portugais a montré d’étonnantes difficultés à prendre le dessus sur ses adversaires. Souvent à contre-courant, le Milanais a connu une première mi-temps très compliquée, à l’image de son équipe, et n’a donc pas vraiment pu marquer des points aux yeux de son sélectionneur qui l’a d’ailleurs sorti du terrain à l’heure de jeu. Compatissant avec son jeune ailier, Fernando Santos a tout de même souligné la prestation décevante de ce dernier à la fin de la rencontre. “On a vu beaucoup d’individualisme à gauche, Rafael Leão a essayé de faire la différence et il voulait bien le faire, ce n’est pas une critique. Il s’est trop découvert et a facilité le travail de la Suisse”, a-t-il expliqué.

Le constat est assez clair : Rafael Leão disposait d’une opportunité en or de montrer ses qualités à cinq petits mois de la Coupe du Monde et il n’a pas su la saisir. Cependant, étant donné la saison que vient de réaliser le jeune ailier avec son club, il semble évident qu’il disposera, à l’avenir, d’une nouvelle chance de briller sur la scène internationale. A lui de saisir celle-ci et ainsi répondre aux nombreuses attentes placées en lui depuis son plus jeune âge.

Crédit photo : IconSport

Alex Ribeiro

Après des études en école de commerce, Alexandre Ribeiro a lancé le site Trivela.fr en 2019 et le dirige aujourd’hui aux côtés de ses collaborateurs. Passionné par le football portugais dans son ensemble, et notamment par l’équipe nationale portugaise, c’est avec toute son énergie et son implication qu’il fait vivre ce média de façon quotidienne.

Laisser un commentaire