Seleção : Ruben Amorim futur sélectionneur ? Il répond

Ruben Amorim

Interrogé en conférence de presse à la veille du match qui opposera le Sporting à Gil Vicente, Ruben Amorim a évoqué la possibilité de le voir un jour à la tête d’une équipe nationale.

Ses débuts en tant qu’entraîneur forcent le respect. A Casa Pia, à Braga puis au Sporting, Ruben Amorim a enchaîné les exploits en un temps record, ce qui fait de lui l’un des entraîneurs les plus sollicités du circuit. Et face aux prestations toujours plus insipides de l’équipe nationale portugaise, bon nombre d’observateurs s’unissent à dire qu’ils aimeraient voir l’actuel entraîneur du Sporting prendre la succession de Fernando Santos dans un avenir proche. Une volonté qui ne semble pas être partagée par le principal intéressé.

Ruben Amorim n’envisage pas l’équipe nationale pour tout de suite

En effet, Ruben Amorim s’est exprimé sur le sujet ce jeudi, à la veille du match entre le Sporting et Gil Vicente. S’il n’a pas rejeté frontalement l’idée de prendre un jour les rênes d’une sélection nationale, le natif de Lisbonne considère qu’il est, pour l’heure, trop tôt pour se lancer dans un tel défi. « A l’avenir, je n’en sais rien. Mais pour le moment, entraîner une sélection nationale, ça me paraît difficile. Je me sens encore tellement jeune, et passer aussi peu de temps au bord du terrain, ça n’est pas vraiment quelque chose que j’envisage actuellement », a-t-il expliqué.

Pour rappel, l’actuel sélectionneur de l’équipe nationale portugais, Fernando Santos, est sous contrat avec la fédération jusqu’en 2024. Le vainqueur de l’Euro 2016 devrait donc à priori exercer durant la prochaine Coupe du Monde, mais également à l’occasion du prochain championnat d’Europe, prévu pour l’été 2024. Après cela, son règne de près de dix ans à la tête de l’équipe nationale portugaise devrait prendre fin. Ruben Amorim aura alors 39 ans, deux années de carrière supplémentaires et peut-être de nouveaux projets en tête.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire