Trivela

Le foot portugais

Seleção – Quelle est l’équipe-type de Fernando Santos, à 8 mois de l’Euro ?

João Félix et Guedes

L’été prochain, le Portugal va, à priori, défendre son titre à l’Euro 2020. A huit mois du début de la compétition, quelle est l’équipe-type de Fernando Santos ?

Malgré la défaite de lundi en Ukraine, le Portugal reste en bonne voie pour participer au prochain Euro. A huit mois de l’événement que toute l’Europe attend, quelles certitudes avons-nous sur le onze de Fernando Santos ?

Gardien : Rui Patricio, l’indiscutable

Depuis l’Euro 2016, il fait certainement partie des meilleurs gardiens de l’histoire de la Seleção. Rassurant et décisif, Rui Patricio est l’un des hommes de base de Fernando Santos, et sa place ne sera en aucun cas discutée, si le Portugal venait à se qualifier pour l’Euro.

Défense centrale : La charnière Pepe-Ruben Dias

Rivaux en club, complices en Seleção. La charnière central Pepe – Ruben Dias semble être l’alliage parfait entre l’expérience et la jeunesse. José Fonte, qui réalise des performances solides avec le LOSC depuis bientôt un an et demi, reste un soldat sur lequel Fernando Santos peut compter. Remplaçant de luxe.

Latéral droit : Nelson Semedo s’impose petit à petit

C’est peut-être la bonne surprise de la double confrontation contre le Luxembourg et l’Ukraine. Bon défensivement, et percutant offensivement, Nelson Semedo semble peu à peu reprendre confiance, et s’imposer au poste de latéral droit. Si l’ancien de Benfica parvient à réaliser de belles prestations en club, on pourrait le revoir titulaire, dans huit mois, à l’Euro.

Latéral gauche : Raphael Guerreiro, un choix par défaut ?

Un arrière gauche qui n’aime pas défendre. C’est assez rare, et finalement, très problématique. S’il a des qualités techniques indéniables, Guerreiro ne semble pas/plus du tout à l’aise au poste d’arrière gauche. Titulaire depuis plusieurs années sans jamais avoir été mis en concurrence, par manque d’alternatives, Guerreiro pourrait vite voir sa place remise en question s’il n’améliore pas ses performances. Ricardo Pereira et João Cancelo, arrières droit de métier, peuvent également dépanner sur le couloir gauche. Nuno Sequeira, réalise un bon début de saison avec Braga, et pourrait avoir sa chance dès le mois de novembre. A suivre.

Milieu défensif : Avantage Danilo

Il est puissant. Il est solide. Il est efficace. Danilo a tout pour être le joueur parfait pour figurer devant la défense du Portugal. Souvent mis en concurrence avec Ruben Neves, qui présente un profil plus technique, mais nettement moins combatif, Danilo semble avoir une longueur d’avance sur le joueur de Wolverhampton, aux yeux de Fernando Santos.

Milieu relayeur : Bruno Fernandes, titulaire discutable ?

Après cinq titularisations consécutives, Bruno Fernandes avait été laissé sur le banc ce lundi, en Ukraine. Cependant, Fernando Santos est très rapidement revenu sur son choix, avant l’heure de jeu, lorsqu’il s’est aperçu des carences de son équipe au milieu de terrain. En Seleção, Bruno Fernandes peine à réitérer les même performances qu’en club. Cependant, sa palette particulièrement diversifiée offre d’énormes possibilités à son sélectionneur. Cependant, son principal concurrent João Moutinho reste un joueur d’expérience, particulièrement apprécié par le staff.

Milieu relayeur : William Carvalho, la force tranquille

C’est lorsqu’on perd quelque chose qu’on se rend compte de sa valeur. C’est un peu ce qu’on a ressenti avec William, cette semaine. Victime d’une hernie discale, et indisponible pour plusieurs semaines, le joueur du Betis a énormément manqué au milieu de terrain de la Seleção. Capable de calmer le jeu, de conserver le ballon et de se projeter vers l’avant, William Carvalho est plus qu jamais un joueur indiscutable dans le 4-3-3 de Fernando Santos.

Ailier droit : Bernardo Silva, comme une évidence

Quelle chance de l’avoir ! Depuis la phase finale de la Ligue des nations, Bernardo Silva a pris une autre dimension avec le Portugal. Le joueur de Manchester City est plus décisif et nettement plus entreprenant qu’avant. Sa place sur le côté droit de l’attaque n’est absolument pas discutable, ni discutée. Sauf en cas de pépin physique, Bernardo devrait être l’une des stars du Portugal à l’Euro, en cas de qualification.

Ailier gauche : Le flou total

João Félix, Gonçalo Guedes, Rafa Silva, Bruma … Nombreux sont ceux qui postulent au poste d’ailier gauche en Seleção. Pour le moment, la vision de Fernando Santos semble claire. Le sélectionneur privilégie Gonçalo Guedes contre les adversaires relativement solides pour profiter de la rigueur défensive du joueur de Valence, et João Félix contre les équipes plus modestes, pour jouer sur la capacité à se montrer dangereux dans les petits espaces du jeune attaquant de 19 ans. Cependant, aucun ne semble convaincre définitivement le sélectionneur, qui pourrait très bientôt faire appel à d’autres profils, comme celui du percutant Rafa Silva, par exemple.

Avant-centre : Le surprenant Cristiano Ronaldo

Depuis le match contre la Serbie, c’est un nouveau Cristiano Ronaldo qu’on découvre en Seleção. Excellent dans le jeu dos au but, et sur ses remises en une touche de balle, Cristiano Ronaldo se comporte désormais comme un vrai numéro 9, et semble redoutable dans ce rôle. Doublé par son acolyte André Silva, Cristiano va très probablement tenir ce rôle de 9 et définitivement quitter l’aile gauche jusqu’à la fin de son histoire avec la Seleção.

Ce qui semble être l’équipe-type du Portugal, à ce jour :

Rui Patricio
Semedo – Pepe – Ruben Dias – Guerreiro
B. Fernandes – Danilo – William
Bernardo – Ronaldo – Félix / Guedes

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *