FC Porto : Un secteur offensif en panne cette saison ?

Marega

Depuis le début de la saison, le secteur offensif du FC Porto éprouve d’énormes difficultés à se montrer dangereux. Explications.

Si il faut savoir les interpréter, les statistiques sont parfois révélatrices de certains problèmes d’une équipe. Et du côté de Porto, il y a plusieurs données qui mettent en lumière les réelles difficultés de l’équipe dans son secteur offensif.

Des attaquants en méforme

Aussi incroyable que cela puisse paraître, les cinq derniers buts marqués par Porto en championnat ont tous été inscrits par des joueurs évoluant dans des positions défensives. En effet, Alex Telles, Ivan Marcano, Wilson Manafa, Chancel Mbemba et, plus récemment Jesus Corona, qui a été replacé au poste de latéral droit cette saison, sont les derniers joueurs de Porto à avoir trompé les gardiens adverses. Pour retrouver une trace d’un but de Porto marqué par un joueur offensif en Liga NOS, il faut désormais remonter au 16 février dernier, et à la réalisation de Moussa Marega sur le terrain du Vitoria SC. Une éternité.

Mais les difficultés du secteur offensif de Porto ne datent pas du 16 février. Loin de là. Cette saison, le meilleur buteur de l’équipe en championnat est un défenseur, en la personne d’Alex Telles, qui a inscrit 8 buts, dont 6 penaltys. Avec seulement 7 buts chacun, Zé Luis et Tiquinho Soares sont actuellement les deux attaquants les plus prolifiques de Porto. Ainsi, Benfica, Braga, Gil Vicente, le Sporting, le Vitoria SC, Moreirense, Famalicão et Rio Ave possèdent, tous, au moins un joueur offensif dans leur effectif ayant marqué plus de buts en championnat que les deux attaquants de Porto les plus prolifiques. Invraisemblable.

Comment doit-on interpréter cela ?

Comment expliquer que 8 équipes sur les 18 engagées dans la compétition aient une ligne d’attaque plus efficace que l’actuel leader du championnat ? Au-delà de mettre en exergue la saison très moyenne d’un joueur comme Moussa Marega qui n’a marqué que 6 buts en 21 matchs de Liga NOS, cette défaillance au niveau de l’efficacité du secteur offensif des Dragões marque surtout la difficulté des hommes de Sergio Conceição à se montrer dangereux sur de nombreuses phases de jeu. Souvent décrite comme stérile, l’utilisation du ballon des joueurs de Porto durant les rencontres de Liga NOS n’offre que trop peu de situations intéressantes aux attaquants. L’international malien Moussa Marega, qui tirait, en moyenne, 2,5 fois au but à chaque rencontre la saison passée voit sa moyenne chuter à 1,6 cette saison. De même pour Tiquinho Soares, qui tentait sa chance, en moyenne, 2,4 fois par match la saison dernière, et qui ne tire plus qu’en moyenne 1,5 fois à chaque rencontre cette saison. Une question de probabilités.

Jusqu’à quand ?

Et face à des difficultés évidentes pour se montrer dangereux dans le jeu, les hommes de Sergio Conceição s’en sont souvent remis aux coups-de-pieds arrêtés, ce qui explique notamment cette tendance à voir des défenseurs marquer des buts. Mais jusqu’à quand ? Jusqu’où peut aller une équipe qui éprouve autant de difficultés à étouffer ses adversaires par l’utilisation du ballon dans les phases de possession ? Dans ce contexte, corners et penaltys apparaissent comme un semblant de solution à un problème de plus en plus profond auquel Sergio Conceição devra forcément proposer des solutions, s’il veut voir l’attaque de Porto regagner de sa splendeur.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire

Trivela

GRATUIT
VOIR