A l’étranger : João Félix et Jota à l’heure des grandes retrouvailles

Ce samedi, à 18h30, l’Atlético de Madrid de João Félix recevra le Real Valladolid de João « Jota » Filipe. Retour sur deux prodiges aux parcours bien différents.

L’un a marqué ce mardi en Ligue des Champions contre le grand Bayern Munich, tandis que l’autre n’a disputé que 5 petites minutes lors du dernier match de Valladolid, le week-end dernier contre Levante. S’ils ont longtemps été les têtes d’affiches de la brillante génération 1999 de Benfica, à l’image de l’inoubliable succès 4-2 en demi-finale de la Youth League 2017 contre le Real Madrid, au cours duquel ils ont chacun inscrit un doublé, João Félix et João « Jota » Filipe connaissent aujourd’hui des débuts de carrières bien différents.

Résumé de Real Madrid – Benfica en Youth League 2017

Jota, trop attendu ?

Il y a quelques années, s’ils auraient dû mettre une pièce sur l’un de ces deux jeunes talents, beaucoup d’observateurs auraient davantage misé sur la fougue et la vivacité de João « Jota » Filipe que sur l’élégance de João Félix. Suite à un Euro U19 exceptionnel à l’été 2018, durant lequel il termine meilleur joueur et co-meilleur buteur avec son compatriote Francisco Trincão, Jota s’affirme comme un diamant brut, déjà tout proche du niveau requis pour intégrer l’équipe première de Benfica la saison suivante.

Et pourtant, durant cette saison 2018/2019, c’est son coéquipier João Félix, privé d’Euro U19 par son entraîneur Rui Vitoria, désireux de l’intégrer à l’équipe première de Benfica dès la pré-saison, qui se fait un nom au yeux du grand public. 43 apparitions, 20 buts et 11 passes décisives pour le natif de Viseu, qui joue un rôle majeur dans l’obtention du titre national que Benfica reprend aux mains de Porto cette saison-là. Pendant ce temps, João « Jota » Filipe s’amuse en deuxième division, avec l’équipe réserve de Benfica, mais peine à se faire une place parmi les plus grands.

Victime des comparaisons ?

On comprend alors que, si João Félix s’affirme comme le nouveau phénomène du football portugais, la progression ne sera pas aussi rapide pour Jota. Et le transfert du premier à l’Atlético de Madrid pour un montant record à l’été 2019 aurait pu correspondre à une sorte de déclic pour le second. C’est, à priori, le contraire qui se produit. En raison, peut-être, d’une pression trop forte, alimentée par des comparaisons avec João Félix bien trop évidentes pour ne pas être évoquées par la presse et les supporters, João « Jota » Filipe ne parvient pas à exprimer son potentiel au cours des 28 bouts de matchs qu’il dispute durant la saison 2019/2020. Il déçoit, pendant qu’à Madrid, João Félix s’impose comme un joueur clé dans sa nouvelle équipe.

L’un avance à vitesse grand V, et reçoit même le prestigieux Golden Boy 2019, tandis que le second stagne, et commence à perdre du crédit auprès des supporters de Benfica, qui croient de moins en moins en son potentiel. Une situation qui affecte João « Jota » Filipe sur le plan moral, comme en témoignent les larmes qui ont coulé sur ses joues après avoir offert une superbe passe décisive à Raul de Tomas contre Vizela, un soir de novembre 2019. Comme un bref soulagement.

Jota rejoint João Félix en Espagne

A l’été 2020, João Félix sort d’une saison d’intégration avec l’Atlético de Madrid, et semble prêt à exploser au plus haut niveau, du haut de ses 20 ans. De son côté, Jota n’a pas réussi à s’imposer dans son club formateur, et le recrutement massif orchestré par Jorge Jesus à Benfica pousse le jeune ailier gauche de 21 ans vers la sortie. Il s’engage alors avec le Real Valladolid dans les dernières heures du mercato, sous la forme d’un prêt sans option d’achat.

Une saison pour se relancer et montrer l’étendu de son talent, dans le championnat où son ancien coéquipier João Félix devient, petit à petit, un joueur qui compte : telle est la mission pour Jota. Et pour l’heure, ce début de saison est à l’image de leurs passages respectifs à Benfica. João Félix est indiscutable, et a même été élu meilleur joueur du championnat au mois de novembre 2020, tandis que João Filipe doit se contenter de quelques courtes entrées en jeu pour espérer marquer des points aux yeux de son entraîneur.

Rendez-vous ce samedi, à 18h30

Ce samedi, à 18h30, les deux anciens coéquipiers pourraient, de nouveau, se retrouver sur un même terrain. Atlético de Madrid – Real Valladolid, c’est un duel entre le second du classement qui lutte pour atteindre le sommet, et l’avant-dernier, qui se démène pour ne pas se retrouver tout en bas. Ce match, c’est aussi l’occasion, pour João Félix, de poursuivre sur sa lancée après un excellent début de saison, et pour João « Jota » Filipe de confirmer, enfin, les nombreux espoirs placés en lui depuis de nombreuses années.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire