A l’étranger : Rony Lopes à Nice, une erreur de casting ?

D’après les informations du média Estadio Deportivo, les dirigeants niçois auraient pris la décision de ne pas lever l’option d’achat de Rony Lopes. Retour sur un début de saison délicat.

A la surprise générale, c’est à Nice que Rony Lopes pose ses bagages l’été dernier, en provenance du FC Séville. Le joueur de 25 ans rejoint le club du sud de la France sous forme de prêt, avec une option d’achat estimée à 20 millions d’euros. En manque de temps de jeu sous le soleil andalou, il vient donc chercher du temps de jeu sous un autre soleil, celui de la Côte d’Azur, dans un championnat qu’il connait bien. Le jeune milieu de terrain offensif avait, par le passé, laissé de bons souvenirs aux amateurs de football français, avec des belles performances notamment chez le rival, l’AS Monaco.

A Nice, Rony Lopes retrouve son ancien coach Patrick Vieira, avec qu’il a fait chemin dans la réserve du club anglais de Manchester City durant sa formation. Le temps est agréable, la ville est plutôt sympathique, la plage est présente (à défaut du sable), la langue est déjà bien maîtrisée et la confiance du coach est également là. Alors, logiquement, on a tous les ingrédients pour un cocktail parfait, permettant au Portugais de se relancer après une saison ratée en Espagne, non ?

Les galères s’enchaînent

Et bien pas tant que ça… Premièrement Rony Lopes arrive d’Espagne en méforme sur le plan physique. Pour ne rien arranger à la situation, le Portugais de 25 ans est testé positif à la Covid-19 et est contraint de manquer une partie de la pré-saison, ainsi que la première journée de Ligue 1, face au RC Lens. A cette même période, le joueur vit l’une des étapes les plus difficiles de sa vie, en faisant face au décès de sa mère, emportée par le virus. Finalement, le gaucher débute son aventure niçoise dans un contexte loin d’être parfait.

Il effectue donc ses débuts sous le maillot niçois fin aout, face à Strasbourg. Dès lors, l’ancien joueur de Monaco ne sort plus du onze de départ, mais peine à répondre aux attentes. Il doit attendre la neuvième journée de Ligue 1 pour trouver le chemin des filets, face à Angers.

Depuis, c’est le néant. Ou presque. Le portugais est quasiment toujours dans le 11 titulaire, mais il n’est que l’ombre de lui-même. Logiquement, les supporters de Nice se posent des questions au sujet du joueur qui, pourtant, a suscité beaucoup d’espoir à son arrivée, comme l’affirme Élodie, fidèle supportrice du club : « Lorsqu’il est arrivé au club on avait un bon espoir vu son passage dans les anciens clubs français, mais on ne comprend pas vraiment pourquoi il est si loin de son niveau. Normalement, quand les performances ne sont pas présentes on fait un tour sur le banc, mais pour lui c’est différent, il n’est jamais sorti du 11 et c’est peut-être cela qui aurait fait qu’il se serait remis en question. » Son manque de complicité avec l’attaquant phare du club niçois Kasper Dolberg est aussi pointé du doigt comme l’indique Cédric, supporter du club : « On attendait un joueur capable d’alimenter Dolberg et qui pouvait faire la différence sur son côté, c’est totalement l’inverse, il est inexistant sur le terrain ».

L’incompréhension autour d’un joueur si talentueux

L’incompréhension. C’est le sentiment général des supporters niçois au sujet des performances de l’ailier portugais. Car s’il peine à répondre présent sur le terrain, Rony Lopes possède un talent indéniable, qu’il a déjà démontré lors de ses années lilloises et monégasques. Et le départ de Patrick Vieira, en décembre dernier, ne joue pas en la faveur du Portugais. « Patrick Vieira était vraiment le point d’appui de Rony, il lui faisait totalement confiance et il a joué dans sa venue en prêt ici à Nice« , nous précise Tom, également supporter niçois.

Avec un nouveau coach à la tête du club, en la personne d’Adrian Ursea, un football français marqué par le scandale MediaPro et une inquiétante 13e place de Ligue 1 qui l’éloigne de ses ambitions européennes, l’OGC Nice ne serait pas disposé à lever l’option d’achat de 20 millions d’euros pour s’offrir définitivement Rony Lopes. A lui de prouver, durant la deuxième partie de saison, qu’il n’est en rien une erreur de casting.

Crédit photo : IconSPort

Laisser un commentaire