Belenenses SAD : Une inquiétante panne de buts ?

Depuis le début de la saison, le Belenenses SAD ne marque, en moyenne, qu’un petit but tous les deux matchs en Liga NOS.

Si vous aimez le football champagne, Belenenses SAD n’est, à priori, pas une équipe pour vous. Si le club lisboète est actuellement l’une des meilleures défenses du championnat, il est également, et de très loin, la pire attaque de Liga NOS en cette première partie de saison. Après 18 journées disputées dans l’élite du football portugais, les hommes de Petit n’ont trouvé le but adverse qu’à 9 reprises, soit une moyenne d’un petit but marqué tous les deux matchs.

Un manque de référence offensive

Des soucis offensifs préoccupants, symbolisés par un manque criant de buteur de référence. Généralement aligné à la pointe de l’attaque, le jeune Colombien Mateo Cassiera affiche un bien triste bilan de 3 buts marqués en 17 apparitions cette saison en championnat, et se place ainsi en tête du classement des buteurs de son équipe à la mi-saison. Depuis le départ de Lica en fin de contrat l’été dernier, les Lisboètes n’ont pas réussi à retrouver un joueur capable de conclure ses actions, comme Rodrigo Pinho au Maritimo ou Douglas Tanque au Paços de Ferreira.

Une équipe « défensive »

Un manque de qualité dans le secteur offensif qui, disons-le, n’est pas mis en avant par une équipe résolument tournée vers la recherche de solidité défensive, comme l’expliquait l’entraîneur du Paços de Ferreira, Pepa, le mois dernier, en conférence de presse : « Belenenses SAD est une équipe très soudée, agressive et compétitive. C’est une équipe qui défend bien, et qui est très difficile à jouer. »

Maladresses et mauvais choix

Habitués aux 0-0 – déjà 6 cette saison -, les hommes de Petit éprouvent, par dessus tout, un mal fou à conclure leurs quelques occasions. Entre les face à face manqués, les situations de supériorité numériques gâchées par des maladresses et le manque de réussite de ses attaquants, Belenenses SAD montre, semaines après semaines, de sérieuses lacunes à trouver la faille dans les trente derniers mètres adverses. Lors de la dernière journée de championnat, les coéquipiers de Tomas Ribeiro auraient pu, avec un peu plus d’adresse devant le but, créer la surprise et s’imposer face au Vitoria, pour ainsi remonter de quelques places aux classement, où leur cruel manque d’allant offensif les empêche, pour le moment, de voir plus haut que le 13e rang.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire