Ligue des Champions : Premier test pour le Benfica face au Spartak

Ce mercredi (19h00), le SL Benfica entrera en lice en Ligue des Champions, à l’occasion du troisième tour préliminaire aller, face au Spartak Moscou.

Les choses sérieuses commencent. Après une présaison plutôt encourageante, avec un bilan de 3 victoires et 2 nuls en 5 rencontres, Benfica fera son grand retour en Ligue des Champions ce mercredi, dans le cadre du troisième tour préliminaire aller de la compétition, ce mercredi soir (19h00). Pour l’occasion, les hommes de Jorge Jesus affronteront les Russes du Spartak Moscou, entraînés par un certain Rui Vitoria, passé par l’écurie lisboète entre 2015 et 2019.

Une pression supplémentaire

Et disons-le : un an après sa déconvenue face au PAOK à ce même stade de la compétition l’an passé, Benfica n’a pas le droit à l’erreur. Une pression supplémentaire qui repose sur les épaules des Portugais, qui rejoindront la capitale Russe ce mardi avec un effectif quasi-complet. En effet, seuls Andreas Samaris, André Almeida et Darwin Núñez, blessés, rejoignent les ndésirables Gabriel et Chiquinho parmi les absents. Les trois principales recrues João Mario, Roman Yaremchuk et Soualiho Meité devraient bel et bien être de la partie. A deux jours de la rencontre, l’entraîneur de Benfica a déclaré qu’il était « important de débuter la double-confrontation avec une victoire » en Russie, avant d’assurer qu’il était « satisfait avec l’effectif » qu’il avait actuellement à sa disposition.

« Un match plutôt fermé »

Gagner pour se mettre en position favorable avant un match retour qui s’annonce électrique mardi prochain, à Lisbonne. Mais si les Portugais abordent cette double-confrontation avec le statut de favoris, comme l’a d’ailleurs souligné Rui Vitoria en ce début de semaine, ils savent qu’ils devront redoubler d’efforts pour se défaire d’un adversaire coriace, ayant terminé à la deuxième place de son championnat la saison passé. Passé par Benfica entre 2005 et 2007, l’ancien attaquant russe Andreï Kariaka a décrit le prochain adversaire des Aigles comme étant « agressif et attrayant, avec une volonté de proposer un jeu offensif », dans les colonnes d’A Bola. Attaché à l’actualité des deux formations, le Russe prévoit « un match plutôt fermé, qui dépendra surtout de la façon dont chacune des deux équipes profitera des erreurs de son adversaire. »

A noter que, si Benfica est favori pour ce premier choc de la saison, les Russes présenteront l’avantage d’avoir déjà débuté leur championnat il y a une dizaine de jours. Pour le moment, le Spartak présente un bilan mitigé avec 3 points glanés en deux rencontres, avec seulement un but marqué et un but encaissé sur l’ensemble des deux matchs. Reste à savoir si les Portugais arriveront à compenser leur léger retard dans leur préparation, pour venir à bout d’un adversaire redoutable.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire