Liga Bwin : Les huit pépites à suivre sur la saison 2021/2022

Grands espoirs du football portugais et révélations de la saison précédente : voici huit jeunes joueurs qui devraient faire parler d’eux durant l’édition 2021/2022 de la Liga Bwin.

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années », écrivait le dramaturge Pierre Corneille. Et si en football cette citation du Cid peut être longuement discutée, l’intérêt que les observateurs portent aux joueurs les plus talentueux des jeunes générations est clairement indiscutable. C’est en partie pourquoi, à chaque début de saison, nous tenons à mettre en avant quelques profils qui sont susceptibles d’éclabousser l’élite du football portugais de leur talent.

Tiago Dantas (20 ans), milieu de terrain, Tondela

Il s’apprête à disputer une saison charnière de sa jeune carrière. Sa première au plus haut niveau. Après des passages remarqués dans les équipes jeunes de Benfica et un prêt très mitigé du côté du Bayern, le jeune milieu de terrain Tiago Dantas a une nouvelle fois été prêté par Benfica. Cette fois-ci c’est à Tondela que le meneur de jeu tentera d’apporter sa qualité technique et sa vision du jeu, dans l’espoir de revenir à Benfica avec un nouveau statut en début de saison prochaine.

Matchoi Djalo (18 ans), milieu offensif, Paços de Ferreira

Est-ce la saison de l’explosion pour le jeune Matchoi Djalo ? A tout juste 18 ans, celui qui était devenu le plus jeune joueur de l’histoire du championnat portugais il y a deux ans, s’apprête à disputer sa première saison complète dans le groupe professionnel de son club formateur. Entré en jeu à trois reprises sur les six dernière sorties de son équipe la saison dernière, le milieu offensif qui dispose d’une vivacité très nettement au-dessus de la moyenne a également pris part à la victoire des siens face au Larne FC, en ce début de saison. Alors qu’il vient tout juste de prolonger son contrat avec Paços de Ferreira malgré un supposé intérêt d’Arsenal, Matchoi Djalo pourrait bien être l’un des joueurs à suivre cette saison, au Portugal.

João Mario (21 ans), ailier / latéral droit, Porto

Il est devenu l’une des coqueluches des supporters du FC Porto sur la fin de saison dernière. Auteur d’un but et de trois passes décisives sur les quatre dernières rencontres de son équipe, l’ailier de formation devenu latéral droit en équipe première, João Mario, semble parti pour réaliser une saison plus qu’intéressante. S’il présente encore quelques lacunes défensives, l’international U21 Portugais semble tout à fait armé pour s’imposer dans un couloir droit où le club du Nord du Portugal ne dispose pas vraiment de valeur sûre.

Gonçalo Ramos (20 ans), attaquant, Benfica

Dans un club où l’intégration des jeunes en équipe première semble être mise de côté depuis quelques mois, le jeune avant-centre portugais Gonçalo Ramos peut être l’exception qui confirme la règle. Après une saison passée à naviguer entre une II Liga déjà trop petite pour lui et une place de remplaçant sur le banc de l’équipe première, l’international portugais U21 semble enfin bénéficier de la confiance de son entraîneur Jorge Jesus. Preuve en est : c’est bien lui qui a occupé l’attaque de Benfica après la blessure de Haris Seferovic lors du troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions, cette semaine. Reste à savoir comment son entraîneur va gérer la situation du jeune Goleador, auteur de l’unique but lors du récent match amical contre le LOSC, avec l’arrivée de Roman Yaremchuk.

Gonçalo Inacio (19 ans), défenseur central, Sporting

Il est, à priori, destiné à disputer sa première saison complète en tant que titulaire avec l’équipe première du Sporting. Alors qu’il s’est imposé comme un joueur régulier du onze de départ de Ruben Amorim à partir du mois de février dernier, le jeune Gonçalo Inacio semble convenir parfaitement au rôle de défenseur central excentré qui lui est confié chez le champion en titre. Aux côtés de l’expérimenté Sebastian Coates, l’international portugais U19 devrait poursuivre sa progression tout au long d’une saison, qui, à 19 ans, est déjà celle de la confirmation d’un talent certain.

Samuel Lino (21 ans), ailier / attaquant, Gil Vicente

Il était difficile de parler des joueurs d’avenir en Liga Bwin sans évoquer le Brésilien Samuel Lino. Habile balle au pied et capable d’évoluer sur tout le front de l’attaque, le joueur de 21 ans a déjà éclaboussé la Liga Bwin de son talent la saison passée. Avec 9 buts à son compteur, l’ailier de formation, principalement utilisé à la pointe de l’attaque la saison dernière devrait être, cette saison encore, l’une des armes offensives principales de Gil Vicente. Convoité notamment par le SC Braga durant l’intersaison, Samuel Lino n’a pas fini de faire parler de lui et d’attirer l’œil avisé des recruteurs.

André Almeida (21 ans), milieu de terrain, Vitoria SC

Il devrait devenir l’un des joueurs majeurs de son équipe cette saison. Titularisé à 21 reprises durant l’édition précédente de la Liga Bwin, André Almeida a disputé les deux premières rencontres de la saison en tant que titulaire. Et pour cause, le meneur de jeu du Vitoria SC dispose d’une qualité de passe et d’une capacité à organiser le jeu très nettement au-dessus de la moyenne. Le joueur de 21 ans, qui était notamment lié au FC Porto durant l’été, a toutes les cartes en main pour devenir le maître à jouer de la formation de son nouvel entraîneur Pepa.

Luiz Junior (20 ans), gardien, Famalicão

Si Famalicão a réussi à remonter la pente sur la deuxième partie de la saison dernière, c’est en partie grâce à son gardien de but, Luiz Junior. A seulement 20 ans, le Brésilien s’est imposé comme le gardien titulaire de la formation d’Ivo Vieira, et présente déjà des qualités impressionnantes sur sa ligne. En ce début de saison, Luiz Junior a déjà réalisé deux clean sheet en autant de rencontres d’Allianz Cup. De quoi laisser présager une nouvelle belle saison pour le gardien très prometteur de Famalicão.

Bonus : Roger Fernandes (15 ans), ailier, Braga

Les entraîneurs peuvent parfois nous réserver des surprises. C’est ce qu’a fait Carlos Carvalhal la semaine passée, en lançant le tout jeune Roger Fernandes dans le grand bain durant la finale de la Supertaça contre le Sporting. Une preuve de confiance, qui témoigne d’une grande admiration dont dispose l’entraîneur portugais pour son joueur de 15 ans. Il y a quelques semaines, Carlos Carvalhal évoquait, via ses réseaux sociaux, les qualités techniques, tactiques et mentales de son jeune ailier, qui pourrait bien être mis à l’épreuve cette saison, dans l’élite du football portugais.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire