Mardi Pépite – Fabio Vieira, l’enfant d’Argoncilhe venu illuminer Porto

De ses débuts dans sa ville natale à son ascension rapide jusqu’au grand club de la région, le FC Porto, Fabio Vieira est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands espoirs du football portugais.

Comment passer à côté d’un tel joyau ? Auteur de trois passes décisives ce week-end contre Moreirense, et d’un nombre de gestes de grande classe qu’on oserait même plus prendre le temps de calculer depuis ses débuts en professionnel, Fabio Vieira est définitivement l’une des plus grandes promesses de la formation du FC Porto.

Et puis, qui d’autre que cet élégant gaucher, arrivé au club à seulement 8 ans, pourrait être plus légitime de porter ce maillot bleu et blanc ? Particulièrement attaché à son club formateur, qu’il a notamment refusé de quitter lors des derniers mercatos malgré diverses sollicitations à l’étranger, Fabio Vieira compte bien marquer l’histoire de son club de cœur, pour qui il n’a pourtant pas toujours fait l’unanimité. Retour sur le parcours d’un jeune surdoué qui va forcément faire parler de lui dans les prochaines années.

Une enfance à Argoncilhe où on voit la vie en bleu et blanc

Né au mois de mai de l’an 2000 à Santa Maria da Feira, d’un père ouvrier et d’une mère femme de ménage, Fabio Vieira grandit dans la ville d’Argoncilhe, située à une petite trentaine de kilomètres de Porto. Au-delà de son histoire médiévale, la ville composée d’un peu plus de 8 000 habitants est surtout connue pour avoir vu grandir l’ancien joueur de Porto Jorge Couto, auteur notamment de 7 sélections avec le Portugal dans les années 1990. L’icône locale, ainsi que la proximité avec la deuxième plus grande ville du pays rend la plupart des habitants d’Argoncilhe particulièrement attachés au FC Porto. Et si le père Vieira n’est pas le plus grand passionné de football, sa famille, elle, ne fait pas office d’exception.

C’est donc dans cette petite ville, portée par la passion pour le grand club du coin, que Fabio Vieira connait ses plus jeunes années. Lors d’un entretien réalisé avec MaisFutebol, l’enseignante Ines Pereira, qui a côtoyé le gaucher de ses six à dix ans, le décrit comme un enfant “très respecté par les autres, surtout pour sa façon de jouer au football“, et “pas vraiment rebêle mais un peu farceur”. L’enseignante évoque également un leadership qui, déjà à l’époque, se dégageait de celui qui par la suite, a parfois porté le brassard de capitaine des équipes jeunes du FC Porto.

Des débuts mitigés à Porto pour le très frêle Fabio Vieira

Très vite, Fabio Vieira se prend de passion pour le football et intègre les équipes jeunes du club de la ville, le CD Feirense. Lors d’un tournoi organisé à Vila Real de Santo Antonio, en Algarve, durant lequel il a su se démarquer par sa technique hors du commun, celui qui, à huit ans, arborait de longs cheveux bruns, a suscité l’intérêt des dirigeants de Porto qui l’ont aussitôt invité à rejoindre leurs écoles de formation. Dans le club supporté par toute sa famille, le jeune Fabio Vieira retrouve notamment sa cousine Mara, qui l’a accompagnée et entraînée durant plusieurs années. “J’étais entraîneur adjoint de plusieurs équipes, dont la sienne, et je me forçais à faire comme si je ne le connaissais pas”, déclare-t-elle à MaisFutebol.

Seulement, à Porto, tout ne se passe pas comme prévu pour le petit meneur de jeu. L’entraîneur Luis Gonçalves, passé notamment par les équipes de jeunes de Porto avant de prendre les commandes de l’équipe nationale du Mozambique durant deux années, a évoqué le parcours du gaucher, qui, à l’époque, ne faisait pas vraiment l’unanimité. “Quand il était en U15, Fabio Vieira ne jouait pas toujours et a même été considéré comme un joueur indésirable par certaines personnes du club”, explique l’entraîneur lors d’une interview accordé à Bola Branca. “J’ai demandé à ce qu’on lui laisse du temps parce que pour certains jeunes, le talent est là, la motivation aussi, mais il faut du temps pour qu’il grandissent”, enchaîne Luis Gonçalves.

A história de Fábio Vieira(Fabio Vieira au sein des équipes jeunes de Porto. Source : MaisFutebol)

Le déclic, puis la confirmation

Et alors que le FC Porto hésite à se séparer de lui, Fabio Vieira est envoyé une saison au club partenaire du Padroense FC, afin d’enchaîner les matchs avec plus de régularité. Après celle-ci, il fait son retour au FC Porto, gagne de plus en plus de crédit au sein de son club et en vient même à intégrer, à 17 ans, le groupe U19 qui réalise un superbe parcours jusqu’en demi-finale de la Youth League 2017-18. A la fin de cette saison, il connait d’ailleurs sa première convocation avec la Seleção U18, et dispute quelques minutes d’une rencontre amicale internationale, face à la Norvège.

La machine est lancée. Fabio Vieira devient, la saison suivante, un titulaire régulier de l’équipe U19 du FC Porto. Jugé encore trop frêle pour intégrer l’équipe réserve qui évolue au deuxième échelon national, il s’impose tout de même comme l’un des principaux artisans du succès en Youth League cette saison-là. Le gaucher ouvre d’ailleurs le score lors de l’inoubliable finale de la compétition face à Chelsea (3-1). L’occasion de franchir un nouveau palier. La saison qui suit le sacre en Youth League, Fabio Vieira intègre définitivement l’équipe réserve, et participe à 24 rencontres de II Liga, 18 en tant que titulaire. Généralement utilisé dans le couloir droit, le joueur alors âgé de 19 ans inscrit pas moins de 7 buts et délivre 3 passes décisives à ses partenaires. Prometteur.

Jovem 'pérola' do FC Porto pode ser aposta para o resto da época - I Liga -  SAPO Desporto(Fabio Vieira lors du sacre du FC Porto U19 en Youth League)

Débuts (et des buts) dans l’élite

Cependant, en raison de la pandémie, la Ligue décide d’interrompre la saison dès le mois de mars pour les clubs de II Liga. Pour un groupe de quelques jeunes joueurs dont fait partie Fabio Vieira, c’est l’occasion de terminer la saison avec l’équipe première de Sergio Conceição, et de se mêler à la passionnante course au titre. Le jeune portugais fait ses grands débuts avec Porto le 10 juin 2020, à l’occasion du premier match de Porto à domicile depuis le restart, dans un Estadio do Dragão malheureusement vide. “C’est un rêve qui devient réalité, un moment que je n’oublierais jamais”, s’était-il exprimé sur son compte Instagram à l’issue de la rencontre. “Je rêve de ça depuis petit, c’est un sentiment inexplicable. Je dois garder les pieds sur terre et continuer à travailler pour atteindre mes objectifs”, avait-il enchaîné.

Cerise sur le gâteau moins d’un mois plus tard : à l’occasion d’une Manita infligée au Belenenses SAD (5-0), Fabio Vieira ouvre son compteur de buts pour l’équipe principale, d’un coup-franc direct qu’il a lui-même obtenu, astucieusement tiré avec son sublime pied gauche. Bis repetita trois jours plus tard. Une vingtaine de minute après son entrée en jeu face à Tondela, le jeune portugais qui séduit de plus en plus son entraîneur prend ses responsabilités et transforme un pénalty en fin de rencontre. Une fin de saison de rêve, couronnée par un titre de champion national et un Dragão de Ouro du Jeune Athlète de l’année 2020, qui laisse présager une saison 2020-21 pleine de promesses.

Un premier mercato agité

Seulement, là encore, les choses ne se passent pas comme prévues pour le joueur, alors âgé de 20 ans. Perturbé par des difficultés financières qui l’oblige à vendre un certain nombre de joueurs, le FC Porto reçoit des offres venues de l’étranger pour sa jeune pépite. Et alors que les joueurs majeurs de l’effectif, comme Moussa Marega, Sergio Oliveira ou Otavio se rapprochent de la fin de leurs contrats respectifs et voient ainsi leur cote chuter, le champion en titre compte bien profiter de la cote de certains de ses jeunes pour équilibrer ses comptes. C’est alors que le FC Porto réfléchit aux différentes sollicitations, dont celle de Bournemouth, qui était prêt à investir plusieurs millions d’euros sur le jeune espoir portugais. La vente record de Fabio Silva à Wolverhampton, ainsi que le prêt avec option d’achat de Vitinha au même club permet finalement au champion en titre de conserver Fabio Vieira.

L’entrée dans une nouvelle dimension

Cependant, malgré des entrées en jeu intéressantes, le milieu de terrain de Porto souffre du manque de confiance de son entraîneur envers la formation du club, et ne débute que trois petites rencontres de Liga avec l’équipe première sur l’ensemble de la saison. Pas de quoi s’imposer, mais juste assez pour être convoqué avec la Seleção pour participer à l’Euro Espoirs. Divisée en deux phases : la phase de poules en mars, puis la phase à éliminations directes au mois de juin, la compétition voit Fabio Vieira débuter le match d’ouverture contre la Croatie sur le banc. Entré en jeu à la 63e minute, il délivre son équipe et inscrit le seul et unique but de la partie (1-0). Il enchaîne. Dans un rôle de meneur de jeu, le joueur de Porto devient par la suite le maitre à jouer de son équipe, qu’il parvient à mener jusqu’en finale. Et malgré la défaite face à l’Allemagne au dernier tour de la compétition, Fabio Vieira est élu, à juste titre, meilleur joueur du tournoi qu’il avait pourtant débuté sur le banc.

Fábio Vieira élu Joueur du tournoi à l'EURO U21 | Moins de 21 ans | UEFA.com

Un intérêt grandissant à l’étranger

Son nom circule de partout. Selon la TVI, les dirigeants de Liverpool et d’Arsenal auraient d’ailleurs pris contact avec le club de Porto pour négocier un transfert du joyau, dont le talent a illuminé l’Euro Espoirs. Mais rien n’y fait. Déterminé à s’imposer dans son club formateur, Fabio Vieira, désormais guidé par l’agent portugais Jorge Mendes, décide de rester dans le nord du Portugal, où une prolongation de contrat est de plus en plus évoquée. Pourtant, le joueur de 21 ans ne s’est toujours pas imposé comme un titulaire en équipe première. Non-utilisé durant la première journée de la phase de poule de la Ligue des Champions contre l’Atletico de Madrid, le gaucher n’a disputé qu’une trentaine de minutes sur les cinq premières journées de championnat.

Saison lancée pour Fabio Vieira ?

Et comme durant l’Euro Espoirs quelques mois plus tôt, il n’aura fallu qu’attendre qu’il ait sa chance pour qu’il ne la saisisse. Titularisé pour la première fois de la saison ce week-end, face à Moreirense, Fabio Vieira s’est distingué en délivrant pas moins de 3 passes décisives durant la rencontre qui s’est conclue par une large victoire de son équipe (5-0). Un match phénoménal, qui devrait définitivement lancer la saison du gamin d’Argoncilhe, plus déterminé que jamais à briller pour son club de toujours.

Crédit photo : IconSport

Alex Ribeiro

Après des études en école de commerce, Alexandre Ribeiro a lancé le site Trivela.fr en 2019 et le dirige aujourd’hui aux côtés de ses collaborateurs. Passionné par le football portugais dans son ensemble, et notamment par l’équipe nationale portugaise, c’est avec toute son énergie et son implication qu’il fait vivre ce média de façon quotidienne.

Laisser un commentaire