Seleção : Gelson Martins, définitivement hors des radars ?

Gelson Martins

Alors qu’il dispute actuellement sa troisième saison à Monaco, Gelson Martins rêve encore de Seleção.

Il réalise, pour le moment, un début de saison convenable avec 3 buts marqués et 2 passes décisives délivrées en 18 matchs de Ligue 1. A la mi-saison, Gelson Martins semble définitivement installé dans le plan de jeu de son entraîneur à Monaco, et effectue, jusque-là, sa première partie de saison la plus prometteuse en matière de statistiques depuis qu’il a rejoint le Rocher. Cependant, beaucoup de supporters en attendent plus de la part de l’ailier Portugais. C’est le cas de Julien, responsable du groupe de supporters Munegu Da Viken : « Gelson Martins est pour moi un bon joueur mais il lui manque quelque chose pour devenir un top joueur. Il va vite, il est collectif mais je le vois trop revenir en arrière plutôt qu’utiliser sa force de percussions. Pour le moment on le voit peu cette saison même s’il a eu l’honneur d’être le premier à marquer pour l’équipe en L1 », nous a-t-il confié.

Gelson Martins : « Mon rêve de retrouver la Seleçao ne mourra jamais »

Malgré les quelques critiques dont il peut faire l’objet, Gelson Martins a dernièrement assumé ses envies de retrouver un jour l’équipe nationale portugaise. « Je pense que le Portugal a un groupe de joueurs très talentueux pour passer les barrages pour le Mondial 2022 … Concernant mon cas, j’essaye de travailler le maximum possible pour être appelé par le sélectionneur, mon rêve de retrouver la Seleçao ne mourra jamais », a-t-il expliqué à nos confrères d’ElevenSports.

Un train de retard sur ses concurrents

La dernière fois que Gelson Martins a vêtit le maillot das Quinas remonte au 10 septembre 2018, lors de la rencontre de Ligue des Nations face à l’Italie. Une éternité pour l’ancien de l’Atletico de Madrid. Depuis, le Portugais est systématiquement absent des listes des convoqués, dans lesquelles certains joueurs comme Rafa Silva, Gonçalo Guedes, Diogo Jota, Bernardo Silva ou encore João Félix se sont installés avec plus de régularité. Cependant, le natif de Praia au Cap-Vert a des arguments toujours aussi solides, à savoir sa capacité d’élimination et sa vitesse, qui pourraient éventuellement servir, de nouveau, à la Seleção à l’avenir. Le joueur de 26 ans devra tout de même redoubler d’efforts et enchaîner des prestations plus convaincantes en club pour reprendre les devants sur ses principaux concurrents dans l’esprit du staff technique portugais.

Crédit photo : IconSport

Alexis Morgado

Grand amateur de football en général mais surtout de football portugais, Alexis a été baigné dans cette ferveur lusitanienne tout au long de sa jeunesse, entre rires, joie et tristesse. Attiré par le beau jeu et les nouveaux talents, il observe attentivement les différents championnats nationaux : de la Liga Bwin à la III Liga.

Laisser un commentaire