A l’étranger : João Sacramento, prêt à se lancer dans le grand bain ?

Sacramento

Après une dizaine d’années d’expérience à travers l’Europe et trois saisons passées aux côtés de José Mourinho, João Sacramento convoiterait désormais un poste d’entraîneur principal.

Il est l’un des entraîneurs les plus prometteurs de sa génération. Après avoir enchaîné les expériences dans des rôles de l’ombre, le Portugais João Sacramento pourrait rapidement se retrouver sur le devant de la scène. Fidèle entraîneur adjoint de José Mourinho depuis novembre 2019, à Tottenham puis à l’AS Roma, le natif de Barcelos a tout récemment quitté son poste dans le but de connaître sa première expérience en tant qu’entraîneur principal.

Un parcours atypique

Contrairement à la majorité de ses confrères, João Sacramento a la particularité de n’avoir jamais eu de carrière de joueur, avant d’entreprendre celle d’entraîneur. En effet, s’il a tout de même fait partie du centre de formation du SC Braga dans sa jeunesse, c’est sur le bord des terrains que le Portugais de 32 ans s’est fait un nom. Etudiant à l’Université du sud du Pays de Galles à la fin des années 2000, il est d’abord devenu scout pour le club de Cardiff entre 2009 et 2011, avant de devenir assistant des équipes jeunes. Alors âgé de 22 ans, João Sacramento accède à l’équipe nationale des Pays de Galles, en tant qu’analyste vidéo, avant d’exercer cette même fonction en 2014, dans le prestigieux club français de l’AS Monaco. Dans la Principauté, il accompagne d’abord Claudio Ranieri puis Leonardo Jardim dans l’étude tactique des adversaires ainsi que pour distinguer les besoins du club en matière de recrutement. Dans les petits papiers de Luis Campos, qui a déjà reconnu son admiration pour le travail de son compatriote, João Sacramento s’engage ensuite au LOSC afin d’y apporter son savoir faire en matière d’analyse vidéo, mais également de découvrir le poste d’entraîneur adjoint au plus haut niveau. A Lille, le Portugais côtoie notamment Christophe Galtier, Marcelo Bielsa et Franck Passi.

Cependant, depuis le début de sa formation à l’Université du sud des Pays de Galles, João Sacramento a concentré la plupart de ses travaux sur la périodisation tactique, qui est une méthode d’entraînement très chère à certains entraîneurs, dont le Special One José Mourinho. En 2010, alors qu’il était encore en études, João Sacramento avait eu l’occasion de transmettre l’un de ses travaux à son mentor, qui avait été impressionné au point de prendre contact avec lui. Considéré comme un fin spécialiste de cette technique d’entraînement, pour laquelle il participe notamment à des conférences au sein de fédérations internationales, l’ancien scout des Pays de Galles est alors recruté par José Mourinho pour le suivre à Tottenham en 2019, puis à l’AS Roma l’été dernier. Apprendre aux côtés des plus grands, telle a toujours été la philosophie de ce passionné, qui s’apprête désormais à voler de ses propres ailes.

Une carrière d’entraîneur principale pour João Sacramento ?

Une page qui se tourne, et une autre qui s’ouvre, pour João Sacramento. Sur ses réseaux sociaux, l’entraîneur portugais a annoncé la fin de sa collaboration avec José Mourinho, ce qui semble également signifier le début d’une nouvelle carrière en tant qu’entraîneur principal. « 2021 se termine avec la fin d’un cycle de deux ans aux côtes de monsieur José Mourinho. Travailler avec vous était un rêve, j’en suis très fier et je vous serai éternellement reconnaissant. Je vous souhaite bonne chance », a déclaré le Portugais, au sujet de son mentor. D’après le média Il Tiempo, le Portugais serait bel et bien en passe de prendre les rênes d’une équipe première pour la première fois de sa remarquable carrière. A l’été 2021, il avait d’ailleurs été contacté pour prendre les commandes des Girondins de Bordeaux, club détenu par Gerard Lopez, qu’il a déjà côtoyé par le passé du côté du LOSC. Si ces négociations n’avaient pas abouties à l’époque, cet intérêt prouve bien que João Sacramento dispose déjà de toute la crédibilité nécessaire pour rejoindre d’ambitieux projets.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire