A l’étranger : Le PAOK, nouvel Eldorado des joueurs portugais ?

VIeirinha PAOK

Tiago Dantas devrait rejoindre le PAOK dans les prochaines heures et devenir l’un des nombreux Portugais à être liés à ce club grec.

Le PAOK s’apprête à frapper un grand coup sur le mercato en enrôlant le jeune talent du SL Benfica Tiago Dantas. Si, pour ce milieu de terrain longtemps considéré comme l’une des plus grandes promesses de la formation lisboète, cette destination peut sembler surprenante, la connexion entre le club grec et le football portugais tend à devenir évidente au fil des années. En effet, le finaliste de la Youth League 2020 va très probablement rejoindre un club où le Portugal est déjà tout particulièrement représenté.

Un passé riche entre le PAOK et le Portugal

C’est en 2004 que le premier joueur portugais atterri à Thessalonique pour représenter le club de cette ville portuaire. A l’époque, le jeune gardien de but Daniel Fernandes rejoint la Grèce après avoir effectué sa formation à Porto, puis deux expériences mitigées au sein des équipes réserves du Celta Vigo en Espagne et de Regensburg en Allemagne. Remplaçant pour sa première saison en Grèce, l’international portugais s’impose ensuite comme le titulaire de l’équipe pour les trois suivantes jusqu’à son retour en Allemagne, sous les couleurs du VfL Bochum. Six mois avant son départ du club, Daniel Fernandes a pu constater l’arrivée d’un autre portugais, et pas des moindres, il s’agit de Sergio Conceição. En janvier 2008, l’actuel entraîneur du FC Porto est venu ajouter une dernière ligne à sa carrière, en disputant une cinquantaine de matchs avec le PAOK avant de raccrocher les crampons.

Tout comme Sergio Conceição, l’international portugais Vieirinha a lui aussi choisi la Grèce et le PAOK comme terre d’accueil en 2008, après diverses expériences au Portugal. Ailier de formation devenu latéral avec le temps, le natif de Guimarães est toujours au club à l’heure actuelle, bien qu’il ait connu, entre temps, un passage de plusieurs saisons en Allemagne, du côté de Wolfsburg. Au total, le Portugais compte pas moins de 280 matchs sous les couleurs du club grec et en est devenu l’un des joueurs phares, comme en témoigne son statut de capitaine.

La voie est ouverte. Après Vieirinha, c’est Edinho, puis Ricardo Costa qui ont rejoint le club de Thessalonique. Les deux Portugais n’ont cependant pas eu le temps de marquer les esprits en Grèce. Un cas plus ou moins similaire pour l’international portugais Sergio Oliveira, qui compte le PAOK parmi les multiples clubs qu’il a rejoint en prêt depuis le début de sa carrière. L’ancien Nantais a effectué six bons mois en Grèce, avant de revenir à Porto pour devenir un joueur majeur de Sergio Conceição.

A Thessalonique, le natif de Santa Maria da Feira a d’ailleurs croisé l’un de ses compatriotes, en la personne d’Abel Ferreira. Arrivé sur le banc du club en juillet 2019, l’actuel entraîneur de Palmeiras a porté le PAOK jusqu’à la deuxième place du classement de première division grecque, et donc jusqu’aux tours préliminaires de la Ligue des Champions, avant de s’envoler pour une aventure pleine de succès au Brésil.

José Boto, homme-clé du projet actuel

En ce début d’année, la direction du PAOK a connu un certain renouveau, avec notamment l’arrivée aux commandes de l’expérimenté José Boto en qualité de directeur sportif. Ancien recruteur, puis responsable du recrutement au Benfica, le natif de Loures a ensuite exercé une fonction similaire au Shakhtar durant plusieurs saisons, avant de prendre les rênes du PAOK en janvier dernier. Sur place, le Portugais a pu retrouver l’ancien du Benfica, Nelson Oliveira, dont la première saison à Thessalonique a été très largement perturbée par une grave blessure.

Et José Boto n’a pas mis longtemps avant d’imposer sa patte et d’amener plusieurs compatriotes en Grèce. Quelques temps après son arrivée au PAOK, le technicien portugais a assuré la signature du très prometteur Filipe Soares en provenance de Moreirense lors du dernier mercato hivernal. Six mois plus tard, c’est André Ricardo et Rafa Soares, tous deux arrivés libres de Famalicão et du Vitoria SC, qui ont suivi le spécialiste du recrutement en Grèce.

Cependant, des doutes subsistent concernant l’avenir de José Boto au PAOK. Alors qu’il a déjà évoqué ses envies de découvrir le championnat brésilien, le directeur sportif du club grec est actuellement au centre des rumeurs l’envoyant à Flamengo pour un poste de « bras droit » de la direction, comme l’évoque UOL. Ceci étant, toutes les sources s’unissent à dire que le Portugais de 56 ans a été l’homme-clé à l’initiative de l’opération qui devrait mener prochainement le jeune Tiago Dantas au PAOK, ce qui sème le doute concernant son avenir dans le projet. Une chose est sûre, le club grec fera partie des quelques équipes étrangères à suivre de très près pour l’ensemble des observateurs du football portugais.

Crédit photo : IconSport

 

Laisser un commentaire