Olympique de Marseille : L’étonnante passion de Nuno Tavares

Nuno Tavares

S’il excelle désormais dans le milieu du football, Nuno Tavares a longtemps concilié sa carrière de jeune footballeur avec sa passion pour la musique.

Ses montées incessantes et ses buts, – déjà trois en six matchs de Ligue 1-, en font l’un des chouchous du public du Stade Vélodrome de Marseille. Arrivé cet été en provenance d’Arsenal sous la forme d’un prêt, le latéral gauche portugais Nuno Tavares ne cesse d’impressionner dans sa nouvelle équipe, et semble devenir un élément de plus en plus important de celle-ci. Pour preuve, le joueur de 22 ans devrait débuter, ce mercredi soir, en tant que titulaire dans le couloir gauche marseillais à l’occasion de l’entrée en lice du club français en Ligue des Champions.

Cependant, s’il excelle désormais au football, le Portugais aurait pu faire basculer son destin dans une toute autre direction. Depuis son plus jeune âge, Nuno Tavares entretient une passion indéfectible pour la musique, et plus particulièrement pour le violoncelle.

Nuno Tavares, féru de violoncelle

Jongler entre le football et la musique a été le quotidien du natif de Lisbonne durant de nombreuses années. Intéressé par les deux disciplines, Nuno Tavares a rejoint le Casa Pia AC à l’âge de 9 ans. Ce club, fraîchement promu dans l’élite du football portugais, était à l’époque vu comme un bon compromis pour le Portugais, qui pouvait progresser au football tout en continuant de suivre les cours de musiques qu’il a débuté assez jeune. Au Centre de l’Education et du Développement D. Nuno Álvares Pereira, géré par le groupe Casa Pia de Lisboa, le jeune portugais a notamment pu découvrir le piano, mais s’est davantage pris de passion pour le violoncelle.

Nuno Tavares violoncelleLe jeune Nuno Tavares au cours de violoncelle – Source : Lifeblogger.com

Un passage au Sporting, avec le violoncelle mis de côté

Après quelques mois passés dans les écoles de football du Casa Pia, Nuno Tavares et sa famille ont eu une proposition pour rejoindre l’un des plus grands clubs formateurs du pays, à savoir le Sporting CP. Son arrivée au sein du club lisboète, à l’âge de 10 ans, l’a quelque peu détaché de force du violoncelle. En effet, l’actuel joueur de l’Olympique de Marseille a dû cesser d’assister aux cours organisés par la Casa Pia de Lisboa. Selon le site LifeBlogger, la légende raconte que le gaucher n’a cependant pas arrêté d’utiliser son instrument favori, et avait pour habitude d’amener ce dernier avec lui lors des tournois disputés avec les équipes de jeunes du Sporting.

Cependant, malgré la qualité de la formation proposée par les Leões, Nuno Tavares aurait particulièrement mal vécu cette période, où la totalité de son énergie n’était focalisée que sur l’une de ses deux passions. Avec le soutien de ses parents, le jeune portugais a pu retrouver le club de Casa Pia trois ans plus tard et concilier, de nouveau, ses deux activités favorites.

Un choix à faire pour Nuno Tavares

En 2015, Nuno Tavares compte déjà 15 années et dispose d’un choix décisif pour la suite de sa vie. Alors que le Benfica tape à sa porte, le latéral gauche marseillais a choisi de mettre définitivement de côté sa passion pour la musique afin de prioriser sa carrière sportive. “Au Benfica, j’ai dû décider : ou je continuais à jouer de mon instrument, ou je me lançais à fond dans le football : j’ai opté le football”, a-t-il déclaré au micro de Canal 11 en octobre 2019. Depuis, l’international espoir portugais a gravi les échelons avec le club lisboète, jusqu’à disputer pas moins de 41 rencontres avec l’équipe première, avant d’être transféré à Arsenal à l’été 2021.

Désormais, le néo-Marseillais a conservé sa passion pour le violoncelle, mais n’entretient celle-ci que de façon occasionnelle, mettant sa carrière sportive au premier rang. Pour le plus grand bonheur du peuple marseillais.

Crédit photo : IconSport

Alex Ribeiro

Après des études en école de commerce, Alexandre Ribeiro a lancé le site Trivela.fr en 2019 et le dirige aujourd’hui aux côtés de ses collaborateurs. Passionné par le football portugais dans son ensemble, et notamment par l’équipe nationale portugaise, c’est avec toute son énergie et son implication qu’il fait vivre ce média de façon quotidienne.

Laisser un commentaire