Liga Bwin – Casa Pia : Une défense intraitable

Filipe Martins Casa Pia

En ce début de saison, Casa Pia impressionne par sa solidité défensive et figure actuellement en tête du classement des meilleures défenses de Liga Bwin.

Promu dans l’élite après une campagne rudement menée en deuxième division, Casa Pia a pu compter sur sa solidité défensive tout au long de la saison passée. Et avec des préceptes similaires et des méthodes inchangées, les homes de Filipe Martins parviennent, pour le moment, a impressionner en ce début d’exercice. Toujours aussi solide défensivement, le promu est actuellement la meilleure défense du championnat avec seulement un but encaissé.

Un collectif bien huilé

De retour dans la cour des grands cette saison, les Gansos ont dû attendre près de 86 saisons pour reconnaître les joies de l’élite. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces derniers ont rapidement mis le pied à l’étrier sans succomber à l’émotion. Avec peu de départs à l’intersaison, les dirigeants du club ont misé sur la continuité du groupe en gardant le noyau dur, à l’image du capitaine Vasco Fernandes, le gardien vétéran Ricardo Batista ou bien l’une des révélations de la saison passée, le jeune latéral portugais Leonardo Lelo. Ils ont contribué au succès de l’équipe la saison passée, faisant de celle-ci la meilleure défense du championnat de deuxième division, avec seulement 22 bus encaissés en 34 matchs.

Confiants mais conscients de leurs limites, les joueurs de Casa Pia réalisent une entame de championnat étonnante, au cours de laquelle ils ont fait preuve d’une solidarité à toute épreuve. Classé actuellement septième après cinq journées de championnat, l’équipe de Filipe Martins n’a pas changé de style de jeu et compte bien continuer à miser avant tout sur sa solidité défensive. D’après le site de données statistiques Fbref, Casa Pia est actuellement l’une des formations qui compte l’une des moyennes de possession du ballon les plus basses du championnat, avec seulement 43,8%.

Malgré ce faible ratio, les noirs et blancs représentent une machine bien huilée dont le technicien portugais utilise son dispositif  le 3-4-3 qui lui colle à la peau.

Un schéma tactique optimal à Casa Pia

Malgré cette statistique peu flatteuse, les Noirs et Blancs du Casa Pia représentent une machine bien huilée, basé sur un dispositif en 3-5-2 désormais parfaitement intégré par l’ensemble de l’effectif. Force est de constater que ce schéma tactique est extrêmement bien assimilé aux caractéristiques de chacun. Sûr de sa force, le promu exécute avec brio le plan de jeu qui consiste à resserrer les lignes en phase défensive pour anéantir la progression adverse. Précieux à la récupération, le duo du milieu de terrain, Taira et Neto, aident grandement leurs défenseurs pour éloigner le danger.

Sur les ailes, les deux latéraux Leonardo Lelo et Lucas Soares misent sur leur activité pour soutenir les ailiers : Saviour Gowin à gauche et le Japonais Kuni à droite. En défense, le trio Vasco Fernandes, Nermin Zolotic et João Nunes réalisent de belles prouesses pour tenter de protéger le dernier rempart Ricardo Batista. Ce dernier a d’ailleurs effectué son rôle à merveille en ce début de saison avec des arrêts importants dans des moments cruciaux. Il a, par ailleurs, été élu meilleur gardien du mois d’août en Liga Bwin.

Cette organisation sur le terrain et les idées de jeu conviennent parfaitement au collectif mené d’une main de maître par Filipe Martins. L’entraîneur portugais de 44 ans, qui connaît sa deuxième expérience dans l’élite du football portugais après son passage éclair à Feirense, a mis en place un dispositif au sein duquel la faille est difficile à trouver. Pour l’heure, seul Benfica y est parvenu lors de la défaite de Casa Pia pour le compte de la deuxième journée de championnat (0-1). Etonnant de solidité, le club de la banlieue de Lisbonne aura une nouvelle occasion de montrer ses capacités ce dimanche, face à l’actuel reléguable Paços de Ferreira.

Crédit photo : IconSport

Alexis Morgado

Grand amateur de football en général mais surtout de football portugais, Alexis a été baigné dans cette ferveur lusitanienne tout au long de sa jeunesse, entre rires, joie et tristesse. Attiré par le beau jeu et les nouveaux talents, il observe attentivement les différents championnats nationaux : de la Liga Bwin à la III Liga.

Laisser un commentaire