Records : Les cinq Champions du Monde passés par le Portugal

Draxler Monde

Ce samedi, Julian Draxler est devenu le cinquième champion du monde à évoluer dans le championnat portugais. Qui sont les quatre autres ?

C’est un événement auquel nous avons assisté ce samedi, los du match entre Famalicão et Benfica. En débutant la partie sur le terrain, la recrue lisboète Julian Draxler est devenu le cinquième Champion du Monde a fouler une pelouse du championnat portugais. L’occasion de revenir sur l’ensemble des membres de ce cercle très fermé.

Anderson Polga – Brésil, 2002

Il est devenu un nom marquant de l’histoire du Sporting. Arrivé au club en 2003, Anderson Polga a passé près de neuf saisons chez les Leões, avec qui il a notamment disputé une finale de la Coupe de l’UEFA lors de la saison 2004-2005. Et avant de rejoindre le club lisboète, le défenseur central brésilien avait déjà connu quelques apparitions avec l’équipe nationale brésilienne, du temps où il évoluait du côté du Grêmio Porto Alegre. Le natif de Santiago a connu sa première sélection en janvier 2002, et faisait donc partie de l’équipe brésilienne sacrée lors de la Coupe du Monde 2002. Sur le banc lors de la finale, Anderson Polga peut se targuer d’avoir connu deux titularisations durant la phase de poule de la compétition.

Iker Casillas – Espagne, 2010

Il est probablement le nom qui ressort le plus facilement lorsqu’on évoque des champions du monde passé par le Portugal. Pilier de l’équipe nationale espagnole durant plus d’une quinzaine d’années (2000-2016), Iker Casillas a inévitablement contribué au sacre de la Roja à la Coupe du Monde 2010. Capitaine de l’équipe, l’ancien gardien du Real Madrid a disputé l’ensemble des rencontres, y compris la finale, où il avait brillé face aux Pays-Bas d’Arjen Robben. Cinq années plus tard, alors que ses meilleures années étaient derrière lui, le gardien de but espagnol avait quitté son club formateur pour découvrir le Portugal et le FC Porto. Dans le nord du pays, le natif de Mostoles a effectué plusieurs saisons mémorables, dont une qui l’a mené à un titre de champion en 2018.

Joan Capdevila – Espagne, 2010

Lui aussi faisait partie de cette génération espagnole ayant remporté la Coupe du Monde en 2010. S’il a connu nettement moins de sélections internationales que son ancien gardien de but, Joan Capdevila a tout de même tenu un rôle clé durant la compétition, avec une place de titulaire dans le couloir gauche de la défense espagnole. Joueur de Villarreal au moment de l’échéance internationale, le Catalan a quitté son Espagne natale un an plus tard pour s’installer au Portugal le temps d’une saison. Très peu utilisé en championnat, le gaucher a cependant pris part à la quasi-totalité du parcours de Benfica en Coupe du Portugal, et peut ainsi s’attribuer les mérites du sacre remporté dans cette compétition.

Adil Rami – France, 2018

Un homme de vestiaire. Connu pour ses qualités de défenseur, mais également pour sa capacité à mettre de la bonne humeur au sein d’un groupe, Adil Rami avait été convoqué par Didier Deschamps pour disputer la Coupe du Monde 2018. Cependant, face à la concurrence particulièrement rude à son poste, avec notamment la charnière VaraneUmtiti, l’actuel joueur de l’ESTAC n’avait pas eu l’opportunité de s’exprimer durant l’ensemble de la compétition. Ceci étant, Adil Rami n’en demeure pas moins un champion du monde. Et c’est en rejoignant Boavista à l’été 2020 qu’il s’est ajouté à ce cercle fermé des vainqueurs de la plus prestigieuse des compétitions internationales passés par le Portugal. S’il était déjà loin de son meilleur niveau, le Français avait cependant fini par s’imposer au sein du club basé à Porto, et avait même joué un rôle particulièrement important dans la course au maintien.

Julian Draxler – Allemagne, 2014

Du haut de ses 58 sélections, dont une dizaine avec le brassard au bras, Julian Draxler est devenu un membre régulier de l’équipe nationale allemande. En 2014, alors que l’Allemagne faisait office de très gros outsider pour remporter la Coupe du Monde chez le favori brésilien, le natif de Gladbeck, qui n’avait que 21 ans, faisait déjà partie des plans du sélectionneur Joachim Löw. Et s’il n’a eu que 14 minutes pour s’exprimer sur l’ensemble de la compétition, l’ancien joueur de Schalke 04 peut se targuer d’avoir participé à l’un des matchs les plus marquants de l’histoire de la Coupe du Monde, en entrant en jeu face au Brésil (1-7). Depuis cela, Julian Draxler a connu un passage mitigé au Paris Saint-Germain et diverses blessures qui l’ont quelque peu freiné dans sa progression. Cet été, soit 8 ans après le sacre allemand auquel il a légèrement contribué, le milieu offensif est venu chercher du temps de jeu au Portugal, du côté du Benfica. Ce samedi, l’international allemand a d’ailleurs pu faire ses premiers pas en championnat, et intégrer ainsi ce cercle très fermé des champions du monde passés par l’élite du football portugais.

Crédit photo : IconSport

Alex Félix

Passionné par l’équipe nationale portugaise et ses équipes jeunes, Alex Félix écrit sur le site Trivela.fr depuis le début de l’année 2022. Des U16 aux U21 en passant par la Youth League, la formation à la portugaise n’a pas de secret pour lui.

Laisser un commentaire