Ligue des Champions : Plombé par Antonio Adan, le Sporting s’incline

Adan Sporting

Qui aurait pu prévoir un tel scenario catastrophe pour le Sporting ? Après deux victoires sur les deux premières journées de la phase de poule de la Ligue des Champions, l’équipe lisboète s’est inclinée de manière cruelle ce mardi soir, face à l’Olympique de Marseille (4-1). D’abord perturbé par de grossières erreurs de son gardien Antonio Adan, le Sporting a ensuite été réduit à dix suite à l’expulsion logique de ce dernier.

Un match catastrophique pour Antonio Adan

Il sera difficile de lui en vouloir étant donnée la qualité de ses performances depuis son arrivée à Lisbonne, mais sur cette rencontre, Antonio Adan et ses grossières erreurs ont coûté très cher au Sporting. Si l’équipe entraînée par Ruben Amorim était pourtant bien entrée dans la partie, avec un sublime but inscrit par Francisco Trincão en tout début de rencontre, elle a ensuite chuté sous les nombreuses bourdes de son gardien de but. Au quart d’heure de jeu, Antonio Adan voit Alexis Sanchez contrer sa relance et égaliser sur un but gag, qui a très certainement conditionné la suite des événements pour l’Espagnol. A peine trois minutes plus tard, le gardien de but manque une nouvelle fois sa relance et permet aux Marseillais de prendre l’avantage, grâce à Amine Harit. C’est à la 23e minute qu’Antonio Adan a mis fin à son œuvre. Et de quelle manière. Sorti hors de sa surface pour tenter de stopper la progression de Nuno Tavares, l’Espagnol intercepte le ballon des mains, et voit ainsi l’arbitre de la rencontre lui donner un carton rouge logique. En moins d’une demi-heure, le portier du Sporting a offert deux buts à ses adversaires, et a imposé une infériorité numérique à ses coéquipiers, entraînant par ailleurs la sortie prématurée du talentueux Marcus Edwards. A dix contre onze, et face à des Olympiens reboostés par les deux buts marqués coup sur coup, le Sporting n’a pas pu revenir au score, et a même encaissé deux buts supplémentaires : d’abord par Leonardo Balerdi, puis par l’ancien du FC Porto Chancel Mbemba.

Une large défaite, qui pourrait avoir de lourdes conséquences dans les semaines à venir. Si les Lisboètes sont toujours en tête du groupe avec six points, le match retour à disputer face à l’Olympique de Marseille pourrait s’avérer décisif. Sans Antonio Adan, suspendu, les Portugais n’auront pas le droit à un deuxième faux-pas s’ils souhaitent maximiser leurs chances de se qualifier en huitièmes de finale de la Ligue des Champions.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire