Coupe du Monde 2030 : L’Ukraine rejoint le Portugal et l’Espagne pour l’organisation

Coupe du Monde 2030 Ukraine

Ce mercredi, la Fédération Portugaise de Football a annoncé l’ajout de l’Ukraine à la candidature qu’elle porte avec l’Espagne, pour l’organisation de la Coupe du Monde 2030.

Une Coupe du Monde qui aurait lieu en Espagne, au Portugal… et en Ukraine. Ce mercredi, la fédération portugaise a annoncé officiellement l’intégration de l’Ukraine dans le dossier de candidature qu’elle porte depuis déjà plusieurs mois, dans l’espoir de recevoir une partie de l’événement prévu en 2030. Cette annonce fait suite à une réunion qui s’est tenue à Nyon, au siège de l’UEFA, ce qui souligne par ailleurs le soutien de l’instance européenne à cette candidature. Dans son communiqué, la FPF a notamment mis en avant « la ténacité et la résilience » du peuple ukrainien, avant d’évoquer l’importance de cet événement pour « contribuer au redressement d’un pays en reconstruction », en référence à la guerre qui fait rage en terres ukrainiennes.

L’intégration de l’Ukraine : un choix politique

Dans les faits, il est évident que l’ajout de représentants de la délégation ukrainienne au comité de coordination de la Coupe du Monde 2030 est avant tout un choix politique. Si cela va certainement compliquer la bonne tenue de la compétition, étant donnée les longues distances qui séparent l’Ukraine et la péninsule Ibérique, l’intégration de ce nouveau pays au projet renforce considérablement le poids de celui-ci face à la concurrence. En effet, l’Arabie Saoudite, l’Egypte et la Grèce pensent de plus en plus à présenter une candidature commune qui dispose également d’arguments conséquents, tout comme l’Amérique du Sud, où l’Uruguay, l’Argentine, le Paraguay et le Chili rêveraient d’organiser la compétition dans huit ans, pour fêter le centenaire de la première édition.

Reste à savoir si la présence de l’Ukraine permettra au Portugal, à l’Espagne, et plus globalement à UEFA, de faire pencher la balance pour cette candidature inédite.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire