Seleção : Renato Sanches n’ira pas à la Coupe du Monde

Renato Sanches

Renato Sanches n’a pas été retenu par Fernando Santos pour participer à la prochaine Coupe du Monde.

C’est un coup dur pour le néo-Parisien. Auteur d’un début de saison plutôt décevant, entaché notamment pas plusieurs blessures musculaires, le milieu de terrain portugais Renato Sanches n’a pas été retenu pour figurer dans la liste des 26 internationaux portugais qui défendront les couleurs de la Seleção cet hiver, au Qatar.

Renato Sanches laissé de côté

Il est, avec João Moutinho, l’un des deux principaux absents de la liste de Fernando Santos. Homme fort du Portugal lors des deux derniers championnats d’Europe, Renato Sanches n’aura, cette fois-ci, pas l’opportunité d’exprimer ses qualités aux yeux du monde entier. Le Parisien a en effet été laissé de côté par le sélectionneur portugais, qui a privilégié d’autres profils comme ceux de Vitinha ou de Matheus Nunes dans l’entrejeu.

Une surprise ? Vraiment ?

Si l’absence du Portugais de la convocation finale pour la Coupe du Monde laissera forcément un goût d’amertume auprès de ses nombreux admirateurs, celle-ci s’explique assez facilement. Depuis l’Euro 2020, durant lequel il avait été l’un des tous meilleurs joueurs de son équipe, Renato Sanches n’a pris part qu’à deux petites rencontres internationales, contre l’Irlande et la Serbie. Victime de diverses blessures, le Portugais n’a plus connu la moindre apparition en Seleção depuis le mois de novembre 2021, soit un an avant le début de la Coupe du Monde. Un début d’explication.

Et au-delà de ses absences répétées en équipe nationale, le joueur de 25 ans a récemment connu des prestations relativement compliquées avec son nouveau club, le Paris Saint-Germain. Dans un effectif marqué par une concurrence plus rude que jamais, Renato Sanches ne compte, pour l’heure, que trois petites titularisations depuis le début de la saison. Des chiffres bien trop peu flatteurs, qui n’ont donc pas su convaincre le sélectionneur portugais de faire appel au « Bulo » pour la prochaine échéance internationale.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire