Seleção : Bruno Fernandes / Cristiano Ronaldo, la FIFA a tranché pour l’ouverture du score

Ronaldo Bruno Fernandes

Qui de Cristiano Ronaldo ou de Bruno Fernandes a inscrit l’ouverture du score portugaise contre l’Uruguay ? Si plusieurs heures après la rencontre, le doute était encore permis, la FIFA a finalement tranché.

Un centre de Bruno Fernandes pour une tête de Cristiano Ronaldo. Une action relativement classique entre un meneur de jeu et son buteur, tous deux habitués à évoluer ensemble en Seleção et à Manchester United. Mais sur le but qui a offert l’avantage au score au Portugal ce lundi, contre l’Uruguay en Coupe du Monde, tout ne semble pas être aussi « classique » que cela. Après de multiples diffusions de l’action au ralenti, il semblerait que le capitaine de la Seleção n’ait pas touché le cuir, ce qui reviendrait à accorder la réalisation à Bruno Fernandes.

La FIFA a tranché

Il n’y a plus le moindre doute : c’est bien Bruno Fernandes qui a marqué son premier but dans la compétition ce lundi soir, à la cinquante-quatrième minute du match qui opposait le Portugal à l’Uruguay. D’après une note de la FIFA et d’Adidas, envoyée à l’ESPN, la technologie présente dans le ballon du match a confirmé que Cristiano Ronaldo n’avait pas dévié le ballon avant que celui-ci ne trouve le chemin des filets. « Nous pouvons confirmer qu’il n’y a pas eu de contact entre le ballon et Cristiano Ronaldo », pouvons-nous lire sur le communiqué.

Le but est accordé à Bruno Fernandes

C’est donc bien à Bruno Fernandes qu’il faut attribuer cette quatrième réalisation portugaise dans la compétition. Avec ce nouveau coup de patte, la joueur de Manchester United porte son score à 13 buts en sélection, après 51 rencontres internationales disputées.

Suite à la rencontre, l’ancien joueur du Sporting a déclaré qu’il n’avait pas fait exprès de marquer ce but, et que son geste était davantage destiné à son partenaire Cristiano Ronaldo. « J’ai célébré comme si c’était lui qui avait marqué, mon objectif était de centrer pour Cristiano Ronaldo », a lancé le milieu de terrain avant d’ajouter : « Mais qu’importe, que ça soit lui ou moi, au final, c’est pareil. »

Et Bruno Fernandes ne s’y trompe pas : au-delà des statistiques individuels de l’un ou de l’autre, c’est tout le Portugal qui a pu souffler un grand coup après ce premier but de la partie. Suite à cela, la Seleção est parvenue à s’imposer par deux buts d’écart et valider ainsi son ticket pour les huitièmes de finale de la compétition.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire