L’étonnant succès du Länk FC, le club portugais détenu par un groupe canadien

Länk

Leader du Groupe A en troisième division, le Länk FC Vilaverdense pourrait se mettre à rêver d’une fin de saison inoubliable.

Le club situé dans la région du Minho a évolué durant des années dans les divisions inférieures du football portugais, à l’ombre des clubs les plus populaires de la région tels que le SC Braga ou le Vitoria SC.

Malgré ce manque de popularité et de prestige, le FC Vilaverdense a connu, en 2020, un rachat de 90% de ses parts par le groupe canadien Länk Football Group. L’objectif de ce dernier est de passer l’équipe du niveau amateur au statut professionnel, en modernisant les infrastructures, et notamment le stade Cruz do Reguengo, et en créant un centre de formation pour faire émerger des jeunes talents. La nouvelle direction a également décidé de faire un grand pas en avant pour améliorer la section féminine, qui évolue actuellement au plus haut niveau national.

Sur le papier, les promesses sont alléchantes. Cependant, l’arrivée d’un investisseur étranger n’a pas été vue d’un si bon œil pour certains supporters qui se sont indignés lorsqu’ils ont constaté le changement de nom du club basé à Vila Verde. Une « honte », une « aberration », tels ont été les propos de ces derniers au moment de l’officialisation des changements drastiques réalisés depuis l’arrivée de Länk. Mais malgré cette colère générale des supporters envers le nouvel investisseur canadien, le club a obtenu des résultats sportifs plutôt satisfaisants. Assez pour calmer les ardeurs des supporters les plus sceptiques.

Une première position en D3

Tout juste promu en troisième division portugaise, l’équipe du Länk FC Vilarverdense, dirigée par Ricardo Silva, est actuellement la belle surprise de ce championnat. Au sein d’une ligue composée de 12 équipes, parmi laquelle les quatre premières équipes se qualifient pour la phase d’accession à la division supérieure, le club de Vila Verde parvient à se positionner en tête sans la moindre défaite concédée en 11 journées.

Malgré les présences du FC Varzim, du FC Felgueiras ou de l’équipe réserve du SC Braga dans la poule, le Länk FC Vilaverdense a déjoué les pronostics avec un jeu basé sur des attaques rapides. Et certains éléments de l’effectif sortent du lot. C’est le cas du milieu de terrain expérimenté, André Soares, qui réalise un début de saison réussi avec 1 but marqué et 4 passes décisives délivrées en 11 rencontres. Capitaine de l’équipe, celui qui a connu le niveau supérieur avec Gil Vicente et Vizela est prépondérant en phase offensive, où il peut apporter sa qualité technique et sa vision du jeu. Pour l’épauler, le club peut compter sur le milieu défensif international cap-verdien, Yannick Semedo, qui propose une intensité physique essentielle au jeu de son équipe.

« Du travail, de l’humilité, du sérieux et de l’ambition »

Symbole de la très bonne période du Länk FC Vilaverdense : la victoire historique en 32e de finale de la Coupe du Portugal contre le club de première division, le Portimonense SC. Un exploit de plus à mettre au crédit des hommes de Ricardo Silva, et sur lequel le préparateur physique de l’équipe, Nordine Benbelaïd, est revenu en exclusivité pour Trivela : « Les explications de ce début de saison ? Beaucoup de travail, de l’humilité, du sérieux et de l’ambition. Chaque semaine, on se prépare de la même façon, peu importe l’adversaire : Liga 3, Liga Bwin ou division inférieure. Surtout, ce qui est important, c’est de gérer les émotions, garder les pieds sur terre et rester concentré sur le match suivant. La première partie de saison est faite, il faut garder les mêmes ingrédients car tout le monde voudra être la première équipe à nous infliger une défaite », s’est-il exprimé.

Actuellement, le club vit un rêve éveillé, bien placé au sommet du classement de Liga 3 et qualifié en huitièmes de finale de l’épreuve reine, la Coupe du Portugal. Ce tour opposera l’équipe de Vila Verde à la B-SAD, le 11 janvier prochain, et pourrait ajouter encore un peu plus de folie à la saison des joueurs, qui espèrent une fin en apothéose.

Crédit photo: Länk Vilaverdense

1 thought on “L’étonnant succès du Länk FC, le club portugais détenu par un groupe canadien

Laisser un commentaire