Combien vaut désormais Enzo Fernandez ?

Enzo Fernandez

Elu meilleur jeune joueur de la dernière Coupe du Monde qu’il a également remporté, Enzo Fernandez, du SL Benfica, a vu sa cote monter en flèche ces dernières semaines.

Il sera potentiellement la prochaine vente importante du SL Benfica. Arrivé à Lisbonne en juillet dernier, en provenance de son Argentine natale, Enzo Fernandez s’est imposé comme l’un des milieux de terrain les plus prometteurs de la planète, et susciterait l’intérêt de bon nombre de clubs. Mais à quel prix ?

Un début de saison exceptionnel

Difficile de passer à côté. Tout juste venu de River Plate, Enzo Fernandez n’a pas tardé à se faire un nom en Europe. Arrivé en même temps que le nouvel entraîneur du Benfica Roger Schmidt, l’international argentin a aussitôt fait partie des premiers choix du technicien passé par le PSV. Sur la première partie de saison, le natif de San Martin a disputé 24 des 25 rencontres du club lisboète, ce qui témoigne d’une capacité d’adaptation rare et d’une faculté à enchaîner les bonnes performances.

Et en même temps, comment s’en passer ? Hyperactif dans l’entrejeu, où il forme généralement une doublette gagnante avec Florentino Luis, Enzo Fernandez récupère, couvre, oriente, distribue… et a même montré à plusieurs reprises qu’il était capable de se montrer décisif. Elu meilleur milieu de terrain des mois d’août, d’octobre et de novembre en Liga Bwin, le joueur de 21 ans s’est affirmé comme une véritable référence au Portugal, ce qui lui a notamment permis d’aller conquérir le monde en fin d’année.

Enzo Fernandez, champion du monde

C’est avec trois petites apparitions et sans la moindre titularisation en équipe nationale argentine qu’Enzo Fernandez a été convoqué pour la Coupe du Monde. Arrivé sans prétention, le joueur du Benfica a d’abord dû se contenter d’une place de joker pour les deux premières parties de la compétition. Et son entrée en jeu lors de la deuxième rencontre, face au Mexique, restera peut-être l’un des tournants de sa jeune carrière. Lancé à l’heure de jeu, le milieu de terrain a inscrit le deuxième but argentin de la soirée, son tout premier en sélection, qui a permis à l’Argentine de se remettre la tête à l’endroit en vu d’une qualification.

A partir de là, Enzo Fernandez n’a plus bougé des plans de son sélectionneur. Titulaire contre la Pologne, à l’occasion du troisième match de la phase de poules, le milieu de terrain a délivré une passe décisive et a ainsi contribué à la qualification de son équipe pour le tour suivant. Après cela, l’ancien de River Plate a enchaîné toutes les rencontres dans leur intégralité, devenant un membre incontesté du onze dirigé par Lionel Scaloni et, par conséquent, l’une des grandes révélations de la Coupe du Monde.

Et après une finale également impressionnante de sa part, remportée contre l’Equipe de France au tir au but, Enzo Fernandez a pu connaitre une joie doublée : en plus d’être sacré champion du monde à seulement 21 ans, l’Argentin a été élu meilleur jeune joueur de la compétition. Un double-statut qui fait de lui l’un des joueurs les plus en vu sur le marché.

Un transfert-record à venir ?

Dans ces conditions, il semble difficile pour le SL Benfica de conserver son joyau durant plusieurs années. Arrivé pour seulement 12 millions d’euros cet été, Enzo Fernandez est, depuis, devenu une référence mondiale à son poste, à tel point que tous les grands clubs suivent sa situation de très près. D’après le journaliste italien Fabrizio Romano, « plusieurs clubs de Premier League anglaise et de Liga espagnole sont tombés amoureux d’Enzo Fernandez » durant la dernière Coupe du Monde.

Mais Benfica n’a pas l’intention de céder. Après le cas João Félix en 2019 et ceux de Ruben Dias et de Darwin Nunez depuis, le club lisboète a su prouver qu’il était capable d’être dur en affaire. Toujours selon la source indiquée, l’actuel leader du championnat portugais souhaiterait pouvoir conserver son joyau jusqu’à l’été prochain. Au-delà de l’opportunité sportive que cela représente, avec la possibilité de profiter du talent d’Enzo Fernandez pour le reste de la saison, la direction lisboète sait pertinemment que les clubs préfèrent généralement réaliser ce type de transfert très onéreux lors du mercato estival. La demande devrait ainsi être encore plus importante en fin de saison, ce qui permettrait au Benfica de se montrer toujours plus exigeant quant au prix du joyau argentin.

Le prix, qu’en est-il ? Pour l’heure, Enzo Fernandez dispose d’un contrat jusqu’en juin 2027, avec une clause libératoire estimée à 120 millions d’euros. Un montant initialement fixé dans le but de dissuader les potentiels prétendants, qui devrait finalement être plus ou moins proche de la somme à débourser pour l’enrôler. Selon le média espagnol Relevo, la valeur marchande actuelle du joueur de 21 ans avoisinerait la centaine de millions d’euros. Un montant colossal, qui pourrait faire passer le jeune milieu de terrain dans une toute nouvelle dimension.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire